mon argent

Votre revenu sera moins imposé en 2018

©Pieter Van Eenooge

Bonne nouvelle pour votre budget en 2018: votre pouvoir d’achat va augmenter! Grâce à l’entrée en vigueur de la nouvelle phase du tax shift.

Plus de pouvoir d’achat pour celui qui travaille, grâce à un glissement de l’impôt sur le revenu du travail vers d’autres formes d’imposition. Tel était l’objectif du tax shift. Les mesures du gouvernement Michel datent certes de 2015, mais c’est en 2018 que vous en récolterez vraiment les fruits: les travailleurs verront une plus grande part de leur rémunération brute versée sur leur compte bancaire. Selon les calculs du secrétariat social SD Worx, la rémunération nette augmentera ainsi de 1,5 à 3% à partir du 1er janvier 2018.

Trois mesures du tax shift tempéreront en fait l’impôt sur vos revenus de 2018.

1. Forfait de frais professionnels plus élevé

Le forfait de frais professionnels plus élevé est une bonne nouvelle pour le salarié ou le fonctionnaire. De quoi s’agit-il? Avant de taxer votre revenu professionnel (brut), l’administration fiscale en déduit les frais que vous avez exposés pour l’acquérir ou le conserver. Vous pouvez mentionner ces frais dans votre déclaration fiscale, mais ce n’est pas obligatoire. Si vous ne le faites pas, la loi vous accorde un forfait, qui représente le minimum auquel vous avez droit.

Le montant de ce forfait dépend de vos revenus, mais il est plafonné. Pour les revenus de 2018 (déclaration fiscale de 2019), la méthode de calcul est modifiée et le plafond relevé. Ainsi, il n’y aura plus de barème avec des taux différents selon la tranche de revenus: vous aurez droit à un forfait uniforme de 30%, avec un plafond de 4.530 euros (contre 4.320 euros actuellement).

L’autre nouveauté de 2018 est que tous les indépendants auront aussi droit à un forfait, ce qui n’était pas le cas jusqu’ici. 

2. Suppression du taux d’imposition de 30%

Lors du calcul de l’impôt, votre revenu imposable globalement est découpé en tranches. Chaque fois qu’on passe dans une tranche supérieure, le taux d’imposition augmente. Ces taux varient de 25 à 50%.

Votre argent en 2018

Toutes les nouveautés qui impacteront votre portefeuille en 2018

Le guide 'Votre argent en 2018' est paru le 16/12. Cliquez ici pour le lire au format PDF.

Pour vos revenus de 2018, la tranche qui était imposée à 30% disparaîtra: il n’y aura ainsi plus que quatre tranches d’imposition au lieu de cinq. Par conséquent, une partie plus importante de votre revenu sera imposée à 25% au lieu de 30%. "Cela procure un avantage de 70 euros par an, hors centimes additionnels communaux, explique Maxime Deforche, de PwC Tax Consultants. En outre, on rétrécit la tranche imposée à 45%, ce qui augmente celle qui est imposée à 40%. Ici, l’avantage se traduit par une économie d’impôt de 10,5 euros par an, hors centimes additionnels communaux."

3. Élargissement du groupe cible pour la quotité exemptée d’impôt majorée

Davantage de contribuables auront droit à une quotité exemptée d’impôt majorée. La quotité exemptée d’impôt est la partie du revenu qui échappe à l’impôt. Une personne à faible revenu a droit à une majoration de cette quotité. Le plafond de rémunérations pour y avoir droit sera fortement relevé à partir de l’année de revenus 2018 (exercice d’imposition 2019). Mais pas pour les pensionnés ni les bénéficiaires d’allocations.

Pour l’année de revenus 2017 (exercice d’imposition 2018), une quotité exemptée d’impôt simple de 7.270 euros est accordée à toute personne qui possède plus de 27.030 euros de revenus. En dessous de ce plafond, la quotité exemptée d’impôt est majorée à 7.570 euros. À partir de l’année de revenus 2018 (exercice d’imposition 2019), ce plafond de revenu est relevé à 43.930 euros, ce qui augmente sensiblement le nombre de contribuables qui bénéficieront de la quotité exemptée d’impôt majorée de 7.570 euros. "Pour ceux qui auront désormais droit à la quotité exemptée d’impôt majorée pour 2018, cela représente une économie d’impôt de 75 euros, hors centimes additionnels communaux", indique Maxime Deforche.

 

Combien de salaire net en plus grâce au tax shift?

Monique élève seule ses deux filles de 5 et 7 ans, qui sont donc à sa charge sur le plan fiscal. Elle habite dans une commune où les centimes additionnels sont de 7%. PwC Tax Consultants a calculé ce que le tax shift lui rapporte en partant de trois niveaux de revenus différents (sur la base de l’indexation pour l’exercice d’imposition 2018).

1. Rémunération brute de 2.000 euros par mois

Pour une rémunération brute mensuelle de 2.000 euros, soit 27.840 euros par an (pécule de vacances et 13e mois inclus), cela donne:

  • Revenu net 2017: 21.136,89 euros
  • Revenu net 2018: 21.868,65 euros

→ Gain: 731,76 euros par an, soit 60,98 euros par mois

2. Rémunération brute de 3.800 euros par mois

Pour une rémunération brute mensuelle de 3.800 euros, soit 52.896 euros par an (pécule de vacances et 13e mois inclus), cela donne:

  • Revenu net 2017: 32.021,94 euros
  • Revenu net 2018: 32.561,81 euros

→ Gain: 539,87 euros par an, soit 44,99 euros par mois

3. Rémunération brute de 6.000 euros par mois

Pour une rémunération brute mensuelle de 6.000 euros, soit 83.520 euros par an (pécule de vacances et 13e mois inclus), cela donne:

  • Revenu net 2017: 44.170,22 euros
  • Revenu net 2018: 44.707,36 euros

→ Gain: 537,14 euros par an, soit 44,76 euros par mois

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content