Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Des enfants peuvent-ils contester un testament?

Un père a écrit un testament en faveur d'un filleul, avant de se rétracter, assurent ses enfants. Problème, le testament existe toujours chez le notaire.
Il est très simple de se rendre chez le notaire pour révoquer un testament que l'on a rédigé ou en établir un nouveau. ©Ilse Janssens

"Suite à un coup de colère, mon papa avait déposé un testament chez le notaire pour faire en sorte que ce soit son filleul, qui étranger à la famille, qui hérite de ses biens. Après réflexion mon papa a changé d'avis et a constaté qu'il avait commis une erreur. Nous sommes retournés chez le notaire pour contester ce testament. Il nous a été confirmé que c'était en ordre et que seuls les enfants seraient les héritiers. Aujourd'hui mon papa est décédé, mais le notaire n'a pas respecté ses dernières volontés: il n'a pas 'déchiré' le testament comme demandé! Ce filleul est donc l'héritier des biens de mon papa. Que faire?"

Voici ce que répond le notaire Renaud Grégoire, soulignant qu'il conviendrait évidemment d'avoir davantage de détails. "Il est extrêmement simple, pour qui le souhaite, de modifier ses dernières volontés. Cela peut se faire soit en établissant un nouveau testament qui révoque expressément les autres testaments en mentionnant "je révoque toute disposition prise avant ce jour", soit de façon implicite, par exemple en l'espèce, en instituant les enfants du testateur comme légataires universels. Dans les deux cas, le testament précédent aurait perdu tout effet.

D’autre part, si le testateur s’était rendu lui-même chez le notaire pour solliciter la révocation du testament, il n’y a aucune raison qu'un nouveau testament n’ait pas été établi ou que le testament n'ait pas été restitué au testateur.

La question est évidemment différente si ce sont les enfants qui se sont rendus chez le notaire ou qui l’ont contacté. "Le notaire n'a en effet pas à communiquer quoi que ce soit comme information sur un testament en dehors de la demande expresse du testateur lui-même", souligne le notaire.

En l’espèce, il est donc difficile de savoir quelle a été la chronologie des événements. Mais si le testateur s’est rendu chez le notaire, il n’y a aucune raison qu’il n’ait pas pu récupérer son testament, sauf circonstance particulière (contraintes morales, insanité d’esprit…).

Par ailleurs, les enfants bénéficieront de toute façon de leurs droits réservataires même si un testament institue un tiers.

Contactez-nous!

Vous avez une question en matière d'impôts, de succession, de pension, d'assurances, de crédits, d'immobilier ou toute autre question liée à vos finances personnelles? Posez-la à la rédaction de Mon Argent!

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés