Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

A-t-on droit au chômage quand on démissionne?

Lorsqu'on prend l'initiative de démissionner, peut-on quand même prétendre à des allocations de chômage?
Lorsqu'on démissionne, on n'a en général pas droit au chômage. ©BELGAIMAGE

"J'ai choisi de démissionner, car mon emploi ne me plaît plus. Mais aurai-je quand même droit au chômage?"

Si vous démissionnez, votre employeur vous délivrera un formulaire C4 dans le mois qui suit le jour de la dispense de prestation. Ce document vous permettra de vous inscrire au chômage.

"Le travailleur qui ne s’inscrit pas dans les temps au chômage peut être exclu du bénéfice des allocations de chômage pendant 4 semaines. Il est alors considéré comme chômeur volontaire", précise Securex.

En général, le travailleur qui démissionne n'a pas droit au chômage. "L'Onem cherche à connaître le motif de la démission et suspendra probablement votre allocation pendant un certain temps. À l’issue de la période de suspension, vous pourrez redemander une allocation", explique Securex.

Il arrive toutefois que l’Onem estime que votre démission était justifiée, par exemple pour raisons médicales ou pour une faute grave de votre (ex) employeur.

Les allocations de chômage sont octroyées sur la base de la situation familiale (isolés, cohabitant à charge de famille, cohabitant sans charge familiale), du dernier salaire perçu et du passé professionnel (jours de travail et les périodes assimilées).

Contactez-nous!

Vous avez une question en matière d'impôts, de succession, de pension, d'assurances, de crédits, d'immobilier ou toute autre question liée à vos finances personnelles? Posez-la à la rédaction de Mon Argent!

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés