Comment changer automatiquement de fournisseur d'énergie

Le dispositif est simple: deux petits boîtiers intelligents sont placés sur vos compteurs de gaz et d’électricité. À l’aide d’une caméra, ils mesurent votre consommation, qu’ils communiquent automatiquement à la plateforme informatique de June. ©June

La start-up June Energy vient de procéder aux premiers changements automatiques de fournisseur pour le compte de ses clients. Et elle ambitionne de devenir un acteur qui compte sur le marché belge de l’énergie.

Plus de 1.200 utilisateurs ont été équipés de la technologie nécessaire – des petits boîtiers intelligents qui grâce à une caméra, lisent en continu la consommation d’électricité et de gaz. Et après trois mois d’analyse de leur consommation, June Energy examine les tarifs des différents fournisseurs et les promotions en cours pour déterminer si un changement de fournisseur est avantageux pour chacun des profils de consommation. Si c’est le cas, tout se fait automatiquement – une première sur le marché.

Les premiers changements de fournisseur ont eu lieu ces derniers jours. "Les statistiques du régulateur flamand montrent que les ménages peuvent en moyenne économiser 250 euros par an sur leur facture d’électricité et de gaz s’ils choisissent le fournisseur le plus intéressant. Si l’abonnement de 4,99 euros par mois payé par nos clients est plus élevé que le montant économisé au bout de l’année, nous leur garantissons dès lors le remboursement de la différence", souligne Georges Lieben, un des trois cofondateurs de la start-up installée à Anvers, et qui est indépendante des fournisseurs.

Plusieurs fois par an

En théorie, les clients de June pourraient changer de fournisseur 12 fois par an – il faut compter un mois pour que le changement soit effectif. Mais la start-up s’attend à basculer ses clients une à deux fois par an, en moyenne. Et cela sans aucune paperasserie pour le client, puisque June Energy se charge de toute l’administration et centralise les factures.

De quoi susciter certains grincements de dents du côté des fournisseurs de gaz et d’électricité, qui se plaignent déjà d’un marché très concurrentiel, aux marges faibles et avec un taux de switches très élevé, ce qui provoque un déséquilibre. Car le client peut, à tout moment, changer de fournisseur sans aucune pénalité, même s’il a opté pour un contrat où le fournisseur s’engage à le livrer à un prix déterminé durant 1, 3 voire 5 ans.

Le profil des premiers utilisateurs de June? Ils sont jeunes – la moitié a entre 30 et 45 ans, et les 15-30 ans constituent le deuxième groupe représenté en terme d’âge. Pas moins de 26% d’entre eux ont investi dans une production propre d’énergie – dont 20% dans des panneaux solaires. Plus de 60% ont investi dans l’isolation de leur habitation. Et un sur cinq veut une électricité 100% verte.

Levée de fonds en vue

Une nouvelle campagne de marketing est en cours, et June Energy espère convaincre environ 500 nouveaux utilisateurs par mois. De quoi arriver à 5.000 clients fin 2017, et au break-even fin 2018. "Mais notre ambition va bien au-delà, souligne Georges Lieben. Nous voulons accélérer la transition énergétique sans attendre le déploiement des compteurs intelligents, en offrant au consommateur une vue précise sur sa consommation d’énergie. Nous pensons que pour avoir un réel impact sur le marché belge, nous devons compter 100.000 utilisateurs, et déployer d’autres services, notamment pour favoriser l’autoconsommation chez les propriétaires de panneaux photovoltaïques. Nous envisageons dès lors une levée de fonds pour soutenir ces développements."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content