mon argent

Prolongation des primes "triplées" à l'énergie et à la rénovation en Wallonie

©Aude Vanlathem

Les propriétaires wallons désireux de rénover leur habitation ou souhaitant la rendre moins énergivore disposent de quatre mois de plus pour bénéficier de primes boostées.

Le 1er mars de cette année, la Wallonie a drastiquement augmenté le montant de certaines primes à l’énergie et à la rénovation (voir montant ci-dessous). Il s’agissait d’une mesure transitoire en attendant une réforme en profondeur du système pour le mois de septembre. "Suite à cette annonce, on a vu les demandes de primes augmenter de manière très marquée", explique Stéphanie Wyard, porte-parole du Cabinet de Jean-Luc Crucke, le Ministre wallon du Budget, des Finances, de l’Energie, du Climat et des Aéroports.

©Mediafin

Cependant, contrairement ce qui avait été annoncé au départ, la fin de ce régime transitoire n’est finalement pas prévue pour le mois prochain mais bien pour la fin de l’année ou "au plus tard pour le tout début de l’année prochaine", explique Stéphanie Wyard. Autrement dit, les Wallons ont encore au moins 4 mois pour profiter de primes qui ont été triplées (voir quadruplées selon les cas).

De fait, les nouvelles procédures pour obtenir des primes énergie et logement en Wallonie – qui nécessiteront un audit énergétique obligatoire – entreront en vigueur en principe le 1er janvier 2019. "La structure des primes est passée lors de la dernière réunion du gouvernement wallon en juillet. Mais pas encore le montant des futures primes, ni comment elles seront calculées.

Ceci dit, il est déjà acté que chaque kWh d’énergie primaire économisés grâce aux travaux donnera droit à un subside (il s’agit de la forme d’énergie disponible dans la nature avant toute transformation, ndlr).

Par ailleurs, notez que ces nouvelles procédures mettront également fin au système qui prévoit que lorsqu’un particulier entreprend des travaux d’énergie et de rénovation de son habitation, deux procédures administratives distinctes s’imposent à lui. "Le système a été simplifié et il n’y aura plus de demandes distinctes à faire entre rénovation et énergie", conclut Stéphanie Wyard.

Audit énergétique

Même si l’audit énergétique n’est pas encore obligatoire et que vous souhaitez profiter des primes boostées avant le mois de janvier, cela vaut la peine de faire appel aux services d’un auditeur, surtout que cette démarche permet elle-aussi de bénéficier d’une prime. Dans les grandes lignes, cet auditeur réalisera une Procédure d’Avis Énergétique (PAE). Celle-ci permet de connaître les points faibles d’un logement, d’émettre un avis sur sa qualité énergétique globale et d’identifier les travaux à réaliser prioritairement pour diminuer les consommations d’énergie.

Pour en savoir plus, lisez notre dossier : "L'auditeur énergétique, votre allié pour rendre votre maison moins énergivore"

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content