mon argent

C'est le moment de changer votre contrat d'énergie

©Photo News

Les prix du gaz et de l’électricité baissent. Réalisez des économies en changeant, dès à présent, de contrat ou de fournisseur. C’est gratuit! Mais gare à la redevance annuelle.

Depuis le début de l’année, 43% des questions et plaintes adressées à Test-Achats (TA) concernent les factures d’énergie, dont une partie se rapporte aux décomptes. "Sans que le consommateur ne change particulièrement sa manière de consommer, il n’est pas rare de trouver des factures de régularisation de plusieurs centaines d’euros, d’après TA. Si le consommateur interroge le fournisseur, dans le meilleur des cas, on lui adresse une réponse pour confirmer que le décompte est correct."

"Il est temps de changer de contrat pour ceux qui en ont souscrit un entre juin 2018 et décembre 2019."
Damien Ernst
Professeur à l’ULg

D’où provient cette hausse? Alors que les prix de l’énergie avaient atteint des niveaux planchers début 2016, ceux-ci sont entre-temps repartis à la hausse. Par exemple, en octobre 2018, alors que les prix de l’électricité continuaient leur ascension (commencée en juin), le gaz connaissait des prix exceptionnellement élevés. D’ailleurs, à cette époque, ceux qui se voyaient dans l’obligation de souscrire un nouveau contrat (ou de le renouveler) devaient tabler sur une hausse potentielle annuelle de 270 à 400 euros en moyenne pour leur facture d’énergie. Il n’était donc pas conseillé, à ce moment-là, de renégocier son contrat si celui bénéficiait de prix fixes depuis début 2016.

Les prix ont depuis baissé. "Pour ceux qui ont souscrit un contrat d’énergie entre juin 2018 et décembre 2019, il est donc plus que temps de changer de contrat", selon Damien Ernst, professeur à l’ULg.

"Scannez" votre facture

Pour s’en convaincre, il suffit d’utiliser le "CREG Scan". Cet outil de la Commission de régulation de l’électricité et du gaz (CREG) permet de comparer les contrats énergétiques que vous avez conclus (et qui sont peut-être des contrats dormants, c’est-à-dire, qui ne sont plus commercialisés) avec l’offre actuelle du marché et surtout, de savoir immédiatement si vous avez le bon produit.

Peu importe le fournisseur chez qui vous êtes et peu importe votre contrat, vous remarquerez à tous les coups que "le produit le moins cher du marché" (que ce soit en gaz ou en électricité) coûte plusieurs centaines d’euros de moins que "le produit le plus cher du marché" disponible actuellement (voir l’exemple illustré ci-dessous pour un client Engie à Bruxelles).

"Le produit le moins cher du marché" coûte également moins cher que tous les produits proposés par le passé par votre fournisseur. Le message est donc très clair: changez de contrat chez votre fournisseur ou carrément de crémerie en fonction des offres proposées par les autres.

©Filip Ysenbaert

À ce propos, vous trouverez au bas du "CREG Scan", un lien vers une liste actualisée mensuellement qui classe les produits énergétiques en fonction des prix les plus attractifs. Attention, les montants annuels repris dans cette liste (et dans l’exemple illustré) n’incluent pas la TVA et ne concernent que la composante énergétique de votre facture (environ 35%). "Il s’agit du seul élément de votre facture qui peut être soumis à la concurrence et sur lequel vous pouvez donc faire des économies", précise la CREG.

Cela dit, il est aussi question d’une redevance annuelle qui varie selon les fournisseurs (voir par ailleurs). "Ces montants ne comprennent donc pas les coûts de réseau, les taxes et les prélèvements. Ceux-ci varient selon la région dans laquelle vous habitez."

Pour avoir une vue d’ensemble sur le prix total à payer (promotions comprises selon les cas) pour les contrats actuellement en vente, utilisez un ou plusieurs comparateurs en ligne: test-achats.be, compacwape.be (Wallonie), brusim.be (Bruxelles), etc.

Tarif fixe ou variable?

Il n’y a pas de règles. Payer un tarif variable, c’est l’assurance de profiter d’une baisse de prix de l’électricité, mais aussi le risque d’être victime d’une hausse de ces prix. Par conséquent, le consommateur qui recherche la stabilité et la sécurité a plutôt intérêt à opter pour un tarif fixe, qui est en général plus cher que le tarif variable. Les fournisseurs exigent en effet une prime de risque pour compenser le fait qu’ils ne peuvent pas répercuter les hausses de prix.

Qu’à cela ne tienne, un consommateur est libre de changer de contrat ou de fournisseur quand ça lui chante, à condition de respecter un préavis d’un mois. C’est simple, gratuit (les indemnités de rupture sont légalement interdites) et garanti sans coupure d’alimentation en gaz ou en électricité. En pratique, il suffit de communiquer votre numéro de compteur EAN au nouveau fournisseur. C’est tout!

Cependant, gare à la redevance annuelle fixe que TA et le médiateur fédéral de l’énergie n’hésitent pas à qualifier d’indemnité de rupture déguisée.

Redevance annuelle

Selon la CREG, un fournisseur d’énergie couvre ses frais administratifs au moyen d’une redevance fixe (ou de frais d’abonnement) annuelle. Il s’agit par exemple des frais liés à l’établissement des factures ou à l’organisation du service clientèle. D’un contrat à l’autre, celle-ci peut varier de 0 à 120 euros (tout dépend des services annexes prévus en plus de la livraison de l’énergie), selon TA. "Or, certains fournisseurs la calculent intégralement par année entamée et non au prorata du nombre de jours où l’on est demeuré client", prévient TA, dont le comparateur indique cette information avec précision pour chaque fournisseur.

Par exemple, si vous quittez Engie au bout de 6 mois, ce fournisseur vous remboursera la moitié de la redevance annuelle. Ce qui n’est pas le cas de Mega ou d’Essent. De leur côté, Luminus et Octa+ appliquent la même politique que Mega, mais uniquement pour la première année de contrat. Si vous les quittez au cours de la deuxième année de contrat, ceux-ci vous rembourseront la redevance annuelle au prorata du nombre de jours où vous êtes resté client chez eux.

Comparez, changez mais ne perdez néanmoins pas cet élément de vue si vous êtes bien décidé à changer plus régulièrement de contrat d’énergie pour profiter en permanence des meilleurs prix.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect