Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Comment acheter, vendre et suivre l'évolution d'un fonds?

Pour acheter un fonds d’investissement, vous devez passer par une banque ou un courtier.

Les fonds d’investissement traditionnels ne sont pas cotés en bourse. Vous ne pouvez donc pas les acheter ou les vendre en bourse comme vous le feriez pour une action.

Dès lors, la valeur d’un fonds n’est pas déterminée par la loi de l’offre et de la demande. En clair, si de nombreuses personnes veulent acheter le même fonds, ce dernier n’en sera pas plus cher pour autant. La valeur du fonds est déterminée par la valeur des placements dans lesquels il a investi (les investissements sous-jacents). Pour les fonds, on parle ainsi de la valeur d’inventaire et non pas du cours. Si les actions dans lesquelles le fonds a investi perdent de la valeur, le fonds verra également sa valeur d’inventaire diminuer, et inversement. 

Fonds ouverts ou sicav

Pour s’assurer que les investisseurs puissent acheter et vendre leur fonds à tout moment, la banque fait en sorte que le nombre de parts du fonds puisse varier. Pour acheter une part d’un fonds, il n’est donc pas nécessaire de trouver un détenteur qui veuille céder la sienne. Si aucun détenteur ne vend de parts au moment où un acheteur s’adresse à sa banque, cette dernière agit comme contrepartie et crée de nouvelles parts. Du fait de cette structure, le nombre de parts d’un fonds change continuellement, ce qui lui confère un caractère ouvert. Il s’agit de sociétés d’investissement à capital variable, en abrégé " sicav ".

La valeur d’inventaire d'un fonds n’est calculée qu’une seule fois par jour, voire une seule fois par mois.

Comme la plupart des fonds investissent dans plus de 100 actions ou obligations, la valeur d’inventaire n’est calculée qu’une seule fois par jour, voire pour certains fonds une seule fois par mois. Si vous décidez d’acheter ou de vendre, la transaction sera donc effectuée à la prochaine valeur d’inventaire. Vous ne connaissez donc jamais à l’avance la valeur à laquelle vous vendez. Le délai d’exécution de la transaction est au moins de 1 jour. C’est pour cette raison que vous ne pouvez acheter des fonds d’investissement traditionnels qu’en vous adressant à une banque.

Trackers

Vous avez cependant la possibilité d’investir dans des trackers, c’est-à-dire des fonds indiciels cotés en bourse. Dans ce cas, la valeur du fonds est calculée en temps réel et évolue donc au fil de la séance boursière. Comme ces fonds sont cotés en bourse, vous pouvez également les acheter ou les vendre à tout moment. Et ils ont également un caractère ouvert. Si les acheteurs sont plus nombreux que les vendeurs en bourse, des parts sont créées. Là non plus, la loi de l’offre et de la demande ne détermine donc pas le cours du fonds/tracker.

Fonds fermés ou sicaf

Enfin, il existe également des fonds dont le nombre de parts ne change pas. On les appelle les fonds fermés. Il s’agit de sociétés d’investissement à capital fixe (sicaf). Pour ces fonds, c’est donc bien la loi de l’offre et de la demande qui en détermine la valeur, comme pour les actions. Si de nombreux acheteurs veulent acquérir des parts du fonds, sa valeur grimpera indépendamment des cours de ses investissements sous-jacents. On ne compte qu’un nombre limité de fonds à caractère fermé. Il s’agit souvent de fonds qui investissent dans des actifs peu liquides (moins facilement négociables). Les sicaf immobilières en sont un bon exemple. En raison de leur nature, ces fonds fermés sont cotés en bourse. Vous devez donc passer par un courtier pour les acheter ou les vendre.

  • Les fonds d’investissement traditionnels ne sont pas cotés en bourse.
  • La valeur du fonds est déterminée par la valeur des placements dans lesquels il a investi (les investissements sous-jacents). Pour les fonds, on parle ainsi de la valeur d’inventaire et non pas du cours.
  • Pour s’assurer que les investisseurs puissent acheter et vendre leur fonds à tout moment, la banque fait en sorte que le nombre de parts du fonds puisse varier. Il s'agit dans ce cas d'un fonds ouvert (sicav).
  • Vous avez cependant la possibilité d’investir dans des trackers, c’est-à-dire des fonds indiciels cotés en bourse.
  • Enfin, il existe également des fonds dont le nombre de parts ne change pas. On les appelle les fonds fermés. Il s’agit de sociétés d’investissement à capital fixe (sicaf). Pour ces fonds, c’est donc bien la loi de l’offre et de la demande qui en détermine la valeur.

Messages sponsorisés