Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

En épargne-pension, le rendement gagne des adeptes

Les particuliers qui recourent à l'épargne-pension par le biais d’une assurance choisissent de moins en moins la branche 21, synonyme de sécurité. En 2020, 9% des versements étaient déjà destinés, à travers une assurance d'épargne-pension, à des fonds de branche 23 potentiellement plus rémunérateurs. En 2019, cette part n'était encore que de 6%, selon les chiffres de la fédération sectorielle, Assuralia.
Publicité
Les particuliers sont de plus en plus nombreux à opter pour la formule de branche 23. ©Vincent Dubois

L'épargne-pension bénéficiant d'un avantage fiscal peut se pratiquer à travers des produits d'une banque ou d'une compagnie d'assurance. Les Belges sont plus de 1,7 million à choisir un fonds d'épargne-pension de leur banque et près de 1,5 million à épargner de la sorte via une assurance.

1,5
million
Près de 1,5 million de Belges choisissent l'épargne-pension via une assurance.

Aujourd'hui, ces assurances d'épargne-pension sont encore constituées en majeure partie de produits de la branche 21, qui garantissent à la fois un taux d’intérêt et le remboursement du capital à l'échéance. Mais du fait de l'extrême faiblesse des taux, la rémunération offerte par ces produits est insuffisante pour compenser l'inflation. Les assureurs sont ainsi enclins à pousser en avant leurs fonds de branche 23 qui, s'ils n’offrent pas de garantie sur le capital, ouvrent des perspectives d'un rendement plus élevé puisqu'ils investissent davantage en actions.

Les particuliers sont donc de plus en plus nombreux à opter pour la formule de branche 23. La tendance observée par Assuralia l'an dernier semble même s'accélérer encore en 2021, à en juger par une rapide enquête menée auprès des assureurs. Ainsi, AG Insurance déclare enregistrer aujourd'hui 20% des versements en épargne-pension dans des fonds de branche 23. Chez Athora, qui propose une large gamme de fonds de branche 23, pas moins de 86% des primes des nouveaux contrats vont en branche 23. AXA assurances, Allianz et Vivium font part également d'un intérêt accru pour ce type de fonds.

Épargnants plus jeunes

Cet attrait pour la branche 23 va également de pair avec un rajeunissement des particuliers qui choisissent de recourir à l'épargne-pension par le biais d'une assurance. La majorité des épargnants, à savoir trois Belges sur cinq, reste cependant âgée de plus de 45 ans, mais 20% d'entre eux ont moins de 35 ans.

"Si vous épargnez 1.000 euros par an, vous en récupérerez 250 en réduction d’impôt, soit un montant moindre que les 297 euros que vous auriez regagnés en versant un montant de 990 euros."
Hein Lannoy
CEO d'Assuralia

En moyenne, les versements en assurance d'épargne-pension s'élevaient à 793 euros en 2020, un montant inférieur au plafond de 990 euros fixé pour bénéficier de la réduction d'impôts de 30%. Pour rappel, cet avantage fiscal est ramené à 25% du montant total pour un versement compris entre 990 et 1.270 euros. Seuls 4% des épargnants optent pour un montant supérieur à 990 euros, selon les chiffres d’Assuralia.

La fédération sectorielle en profite pour rappeler le "piège fiscal". "Si vous épargnez 1.000 euros par an, vous en récupérerez 250 en réduction d'impôt, soit un montant moindre que les 297 euros que vous auriez regagnés en versant un montant de 990 euros. En fait, dépasser le montant de 990 euros de versement ne devient fiscalement intéressant qu'à partir de 1.188 euros", souligne Hein Lannoy, CEO d’Assuralia.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés