Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

5 dictons idiots sur vos actions

Certaines personnes aiment parler de leurs actions et font tout pour se donner un air intelligent. Mais cela ne réussit que si vous ne commettez pas de graves erreurs.
Publicité

(mon argent/investopedia) – Maintenant que la Bourse fait partie intégrante de l’actualité quotidienne, tout le monde parle d’actions. En tant qu’investisseur inexpérimenté, comment ne pas tomber dans le piège des beaux discours d’autres investisseurs? De quels dictons vaut-il mieux se méfier?

1. "Mon investissement ne peut pas tourner mal"

Des entreprises telles qu’Enron ou Lernout&Hauspie étaient considérées comme des diamants étincelants, mais elles ont causé bien des déboires à de nombreux investisseurs: une catastrophe imprévisible, de nouveaux concurrents, des développements technologiques, une mauvaise gestion,… Dès lors, il est primordial de répartir les risques et de ne pas placer toutes vos économies dans une seule action.

Par ailleurs, les actions qui remportent du succès auprès de tous les investisseurs sont souvent survalorisées, et vous devrez donc payer un prix (trop) élevé pour les acquérir. Vous feriez mieux d’analyser les données financières de l’entreprise concernée. Vous saurez ainsi quelles actions il vaut mieux éviter et lesquelles valent la peine.  

 

Dites plutôt: "Je pars du principe que mon investissement ne peut pas tourner mal, mais par mesure de sécurité, je n’y ai investi que 5% de mes économies."

 

2. “Je n’achète aucune action lorsque les Bourses sont en chute”

Pourquoi n’investiriez-vous pas dans des actions dont le cours chute? Bien entendu, un bon prix ne doit pas constituer le seul critère de choix, et c’est la raison pour laquelle il vaut mieux se renseigner sur la raison qui a poussé le cours de l’action visée à chuter. Est-ce seulement du à un vent de panique auprès des investisseurs à court-terme, qui les a poussé à vendre toutes leurs actions? Où s’agit-il d’autre chose et les rumeurs entendues sont-elles finalement fondées ?

Quoi qu’il en soit, gardez à l’esprit que le marché d’actions est une suite de hausses… et de chutes. Donc, ce n’est pas parce que la plupart des investisseurs paniquent, que vous devez aussi tout vendre.  Tout dépend des circonstances du moment et de la santé fondamentale de l’entreprise.

Dites plutôt: "Maintenant que le marché d’actions se détériore, je pars à la chasse aux bonnes affaires qui pourront me rapporter d’ici quelques années."

3. "Je comprends le marché en achetant et en vendant sans cesse des actions"

De nombreuses études ont démontré que dans de nombreux cas, le fait de gérer ses fonds de manière active n’arrivait même pas à égaler la prestation des indices. Si vous choisissez quand-même un fonds d’actions géré de manière active, il vaut mieux être très prudent. Vous trouverez sur lecho.be un aperçu des divers fonds disponibles. Ceux-ci reçoivent un certain nombre de couronnes (de zéro à maximum 3), ce qui fournit une indication sur les prestations enregistrées dans le passé. Les fonds qui ont le mieux presté disposent de 3 couronnes.

 

Dites plutôt: "J’essaie de battre le marché et je choisis des fonds d’actions actifs qui ont presté de manière constante dans le passé"

 

4. "J’investis dans le Bel20, donc j’ai bien réparti mes risques"

Investir dans le Bel20 ou dans d’autres indices vaut toujours mieux qu’investir dans quelques actions seulement. Et bien entendu, cette méthode vous permet d’avoir un portefeuille d’actions diversifié, mais le risque sur l’entièreté de votre portefeuille d’investissement reste assez élevé. En résumé, investir en actions est toujours risqué, même lorsque vous investissez dans une grande quantité d’actions.

Si vous optez vous un portefeuille d’investissement très diversifié pour limiter les risques, il vaut mieux considérer d’autres placements: l’or, les obligations, les matières premières, l’immobilier, etc.

 

Dites plutôt: "J’ai investi dans le Bel20, mais c’est seulement une partie de mon portefeuille diversifié"

 

5. "Aujourd’hui, j’ai gagné 1.000 euros en bourse"

En effet, lorsqu’une action atteint des sommets, vous avez réalisé un bénéfice. En tout cas, sur papier. Car vous ne pourrez réellement enregistrer votre bénéfice (ou perte) que lorsque vous aurez vendu vos actions. C’est aussi la raison pour laquelle vous ne devez pas paniquer lorsqu’une action chute. Elle pourrait se rétablir et vous livrer de beaux gains dans le futur.

 

Dites plutôt: "La valeur de mon portefeuille d’actions a augmenté de 1.000 euros. C’était une belle journée boursière, mais vu que je ne compte pas vendre dans l’immédiat, je n’y gagne encore rien."

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés