Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Le mode d'emploi pour changer de banque

Pour une raison ou une autre, vous désirez mettre vos comptes ailleurs? Voici les formalités à remplir et les obstacles à ne pas négliger.
©Filip Ysenbaert

Peu importe les raisons qui vous poussent à changer d'institution bancaire (hausse tarifaire, disponibilité de services, souscription d'un crédit hypothécaire, etc.), voici les quelques démarches à entreprendre pour vous faciliter la vie et, surtout, pour éviter les interruptions de fonctionnement des ordres de paiement .

1. Compte à vue

Concrètement, grâce au service de mobilité interbancaire, il est possible de passer rapidement et sans frais dans une autre banque: il suffit simplement d’avertir votre nouvelle banque via le formulaire de "Demande de Service de mobilité interbancaire". "Votre nouvelle banque fera en sorte que vos paiements ne soient pas interrompus", selon les explications de Febelfin, la Fédération belge du secteur financier.

"Votre nouvelle banque fera en sorte que vos paiements ne soient pas interrompus."
Febelfin

En effet, elle transférera vos ordres de virements permanents et vos mémo-virements, elle vous informera de vos domiciliations actives, elle fera supprimer vos cartes de paiement auprès de votre ancienne banque, elle liquidera votre ancien compte à vue et transférera le solde vers le nouveau.

De plus, votre nouvelle banque communiquera, elle-même, votre nouveau numéro de compte bancaire aux créanciers qui recourent aux domiciliations (par exemple, votre opérateur télécom) ou à vos payeurs récurrents (votre employeur).

Votre banque vous informera également des éventuels blocages et/ou restrictions en vigueur auprès de l'ancienne banque. Et vous recevrez un aperçu des créanciers et des payeurs récurrents qui ont été informés.

À ce propos, "si vous préférez contacter vous-même vos créanciers et payeurs, vous pouvez toujours le faire. Dans ce cas, votre nouvelle banque vous fera parvenir la liste des créanciers et payeurs concernés, conjointement avec des lettres types à compléter. Vous pourrez alors envoyer ces lettres vous-même."

Bon à savoir

Vous pouvez choisir la date de l’opération en l’indiquant sur le formulaire (au minimum 10 jours ouvrables bancaires plus tard, et dans un délai d'un mois au plus).

2. Compte d’épargne

Pour clôturer votre compte d’épargne et transférer son solde vers un nouveau compte, il suffit de communiquer à votre ancienne banque le numéro de votre nouveau compte d’épargne. Ce service est gratuit. La banque versera aussi les intérêts auxquels vous avez droit à cette date. Mais pour les montants qui sont sur votre compte depuis moins d’un an, vous perdez, dans ce cas, la prime de fidélité.

Certaines banques étendent désormais le service de mobilité interbancaire aux comptes d'épargne.

Néanmoins, depuis décembre 2020, plusieurs banques belges proposent désormais aussi un service de mobilité interbancaire pour les comptes d'épargne, à condition que les deux banques concernées (votre ancienne banque et la nouvelle) proposent ce service de "bankswitching". C'est le cas actuellement pour Axa Banque Belgique, Bpost Banque, Crelan, KBC Bank, BNP Paribas Fortis, CBC Banque, Europabank, ING Belgium et vdk bank.

3. Crédit hypothécaire

Si vous avez contracté un emprunt hypothécaire auprès de votre banque, vous éprouverez peut-être davantage de difficultés à renoncer à votre compte à vue. Tout dépend du contrat conclu avec la banque. Si celui-ci ne contient pas de dispositions explicites à ce sujet, l'institution ne peut exiger que vous y conserviez votre compte à vue.

En revanche, si le contrat le prévoit explicitement, vous ne pourrez clôturer votre compte à vue sans conséquences. De fait, certaines banques se réservent le droit de revoir le taux du crédit hypothécaire à la hausse si le client clôture son compte à vue et n'y verse donc plus son salaire.

Certaines banques se réservent le droit de revoir le taux du crédit hypothécaire à la hausse si le client clôture son compte à vue.

Ceci dit, rien ne vous empêche de négocier un nouvel emprunt hypothécaire ailleurs. Mais dans ce cas, gare aux frais liés à la liquidation de votre emprunt (indemnité de remploi qui correspond à trois mois d’intérêts, frais de radiation de l’hypothèque) et à ceux liés à la souscription d’un nouvel emprunt (frais de dossier, frais d’hypothèque).

À titre indicatif: pour un nouvel emprunt de 100.000 euros, les frais de notaire peuvent atteindre près de 4.250 euros et jusqu’à 6.000 euros pour un emprunt de 200.000 euros. L'offre de la banque concurrente doit donc être nettement plus intéressante et rapporter suffisamment pour compenser les frais élevés.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés