Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

AG Insurance baisse le taux garanti de sa branche 21

AG Insurance va abaisser le taux garanti de ses assurances "épargne" branche 21 à 1% pour les primes versées à partir du 1er juillet prochain. Ceci en raison de l’environnement de taux obligataires particulièrement faibles.
©Photo News

S’alignant sur la plupart de ses concurrents, l’assureur AG Insurance va abaisser le taux garanti de ses assurances branche 21 à 1%, voire 0,5% pour certains contrats. Cela concerne tant l’épargne constituée dans le cadre du deuxième pilier de la pension (assurances collectives pour les employés ou les indépendants) que celui du troisième pilier (épargne pension individuelle procurant un avantage fiscal). L'assureur avait déjà appliqué une baisse des taux de ses produits Branche 21 le 1e avril.

La nouvelle baisse sera effective sur les nouvelles primes versées à partir du 1er juillet prochain. Comme l’explique Gerrit Feyaerts, porte-parole de l’assureur, "nous suivons l’évolution du marché obligataire". Les assureurs placent en effet les primes dans des produits obligataires qui — ce n’est pas une nouveauté – offrent un rendement au plancher.

Cette baisse concerne le rendement garanti. Pour rappel, le rendement d’une assurance-vie de branche 21 comporte deux parties:

  • un rendement (garanti!)
  • une participation bénéficiaire, accordée par l’assureur si les conditions de marché et ses résultats le permettent.

Pour les contrats qui prévoient un rendement garanti sur les réserves constituées, le rendement garanti passera donc de 1,50% à 1%. Cela signifie concrètement que l’ancien rendement reste valable sur toutes les primes payées jusqu’au 1er juillet et cela jusqu’à la date d’échéance du contrat.

Toutes les nouvelles primes payées à partir du 1er juillet n’offriront quant à elles plus que le nouveau rendement de 1%.

0,5% dans certains cas

Il existe également des contrats qui prévoient un rendement garanti tant sur les réserves constituées que sur les primes futures. Ces produits étaient populaires il y a une vingtaine d’années, mais ne sont plus commercialisés ces derniers temps.

Pour ces contrats, le rendement garanti restera acquis autant pour les réserves que pour les nouvelles primes, bloquées au niveau atteint au 1er juillet. "En revanche, si le montant de la prime augmente, le montant supplémentaire n’offrira, lui, qu’un rendement de 0,5% à partir du 1er juillet", précise Gerrit Feyaerts.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés