Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Cantona, "braqueur" crédible?

Ce 7 décembre, Cantona se fait porte-parole des "videurs de banques". 40.000 Belges se sont ralliés à son initiative "citoyenne". Elle suscite débat mais a peu de chances d’aboutir. Et heureusement, car les épargnants eux-mêmes risqueraient de trinquer encore plus...

(mon argent) - L’ancienne vedette de Manchester United fait parler d’elle! Cette fois en tant que citoyen. L’interview qu'Eric Cantona a accordée à Ouest France voici quelques semaines a rebondi de manière fulgurante avec la diffiusion d'une vidéo sur Internet. Son idée? Vider ses comptes en banque pour faire réfléchir le monde financier. Il s’est même fendu d’un appel à "la révolution par les banques". Sa proposition a trouvé des relais ici et là, dans 7 pays (!). Notamment chez la réalisatrice Géraldine Feuillien. Via le site bankrun2010.com, cette bruxelloise invite les gens à retirer leur argent de leurs comptes ce 7 décembre. Près de 40.000 Belges se seraient déclarés prêts à agir.

Quelles pourraient être les conséquences d’une désertion bancaire?

Cette initiative d’Eric Cantona a le mérite de mettre le doigt sur le malaise que beaucoup de gens éprouvent encore à l’égard du monde bancaire et financier, qui malgré la crise et ses dommages collatéraux, ne semble en apparence pas avoir changé radicalement de cap. Pourtant, cette initiative qui a peu de chances de véritablement mener à une faillite du système – ne serait-ce parce que les banques prêtent bien plus que les montants des dépôts déposés par les particuliers – n’est pas une bonne idée.

La semaine dernière, le secteur bancaire a d’ailleurs réagi – plutôt laconiquement - prévenant que cela risquait de déstabiliser le système, et qu’un sauvetage bancaire coûte cher. L’expérience passée l’a douloureusement montré. Il a en effet fallu injecter quelques milliards d’euros pour maintenir notre système bancaire à flot. Mais au-delà de ça, c’est surtout l’épargnant qui risque de trinquer. D’abord, si l’Etat devait à nouveau intervenir pour sauver des banques, les contribuables devraient in fine mettre la main à la poche, le plus probablement via des hausses d’impôts.

Ralentissement de l’économie…

Retirer des liquidités des banques, c’est freiner l’octroi de crédits aux particuliers ou aux entreprises. Et donc freiner l’économie. Et qui dit ralentissement économique dit hausse du chômage et donc baisse du niveau de vie…  Enfin, très prosaïquement, si chacun retirait son argent et le déposait sous son matelas, on assisterait plus que vraisemblablement à une hausse de la criminalité. Bref, c’est tout sauf une bonne idée!

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés