Choisissez le courtier en ligne qui vous convient le mieux

©Filip Ysenbaert

Les investisseurs ont tout intérêt à trouver les meilleurs tarifs pour leurs transactions boursières. Mais pour trouver le courtier idéal, il faut se poser les bonnes questions.

À partir du 7 avril, les clients du courtier en ligne MeDirect devront payer de deux à quatre fois plus cher pour transférer leurs produits d’investissement vers une autre banque. Les frais de transfert sont certainement à prendre en compte au moment de choisir son courtier. Mais d’autres éléments sont peut-être plus déterminants, comme par exemple les Bourses sur lesquelles vous avez accès, les prix des transactions et les informations boursières fournies par le courtier. Avant de faire votre choix, vous devez vous poser les bonnes questions. Aperçu des plus importantes.

Quelles sont les Bourses sur lesquelles je souhaite acheter des titres?

Tous les courtiers proposent un éventail assez large. En plus des principaux marchés européens, ils permettent d’accéder aux Bourses de New York (Wall Street, Nasdaq) et de Toronto, avec cependant quelques différences. Chez Bolero, la filiale de KBC, vous pouvez par exemple également investir sur les Bourses de Prague, de Budapest et de Varsovie aux mêmes tarifs que les Bourses Euronext. Bolero et le courtier néerlandais DeGiro permettent de réaliser des transactions à Tokyo, Singapour, Hong Kong et sur les Bourses australiennes. Lynx élargit encore son offre "exotique" en permettant à ses clients d’accéder aux marchés chinois et mexicains.

En plus des actions, obligations et fonds d’investissement, les courtiers proposent également un éventail de produits pour investisseurs avertis, comme des trackers, des options et des turbos. L’offre de fonds est généralement encore plus vaste, vu qu’ils distribuent les produits de différentes maisons de fonds.

Combien coûte une transaction boursière?

L’ouverture d’un compte auprès d’un courtier en ligne est toujours gratuite. Idem pour les frais de garde. Si vous souhaitez comparer les tarifs, il est probable que les frais de transaction feront la différence.

Si vous comptez uniquement investir sur Euronext Bruxelles, il n’existe pas de différences importantes entre les courtiers. Les frais varient en règle générale entre 6 et 7,50 euros par transaction jusqu’à 2.500 euros (voir tableau plus bas). Seul DeGiro est moins cher, avec un tarif de 2,95 euros par transaction. DeGiro étant un courtier néerlandais, les investisseurs belges peuvent bien entendu ouvrir un compte, mais il s’agira d’un compte néerlandais.

Si vous voulez acheter sur Wall Street, vous devez être plus attentif. Keytrade Bank facture par exemple 29,95 euros par transaction, alors que chez Bolero et MeDirect, il ne vous en coûtera que 15 dollars, pour les transactions égales ou inférieures à 2.500 euros. Chez BinckBank, le tarif est de 9,75 euros, et chez Lynx, il n’est que de 5 dollars.

Mais le courtier le moins cher est une fois de plus DeGiro, chez qui une transaction sur Wall Street ne coûte que 0,50 euro plus 0,004 dollar par ligne, quel que soit le montant. DeGiro explique ces conditions particulièrement avantageuses par son personnel limité et par le fait qu’il utilise son propre système informatique. DeGiro perçoit également des revenus en louant vos titres à des shorters, c’est-à-dire des investisseurs qui parient sur une baisse des cours. Mais ces prêts de titres n’auraient qu’un impact limité sur les tarifs.

Si vous achetez ou vendez des titres, vous devez tenir compte de la taxe boursière belge, qui est bien entendu identique, quel que soit le courtier.

Combien coûtent les informations sur les cours?

Les informations sur les cours de Bourse – en temps réel ou décalées dans le temps – sont disponibles chez tous les courtiers. Mais les prix peuvent varier sensiblement.

Chez Lynx, vous payez 2 euros par mois pour un pack de base qui donne les cours d’Euronext en temps réel, et 39 euros pour un pack complet. Le premier pack s’adresse plus particulièrement aux investisseurs particuliers et donne accès à 5 lignes dans le livre d’ordres, avec quatre mises à jour par seconde. Le deuxième pack est destiné aux investisseurs professionnels comme les gestionnaires de patrimoine et de fonds. Il permet d’accéder à l’ensemble du livre d’ordres et assure plus de mises à jour par seconde.

Faux départ pour le nouveau challenger

Le champion des frais DeGiro a récemment dû faire face à une concurrence féroce de la part de Tradealot. Le nouveau courtier en ligne, qui souhaite proposer ses services grâce à la licence bancaire de la société cypriote JFD Brokers, a annoncé que les transactions seraient gratuites. Il espère gagner sa vie en proposant des outils d’analyse et de recherche payants, ainsi que des services de gestion patrimoniale.

Mais les autorités belges ont mis un frein aux ambitions du nouveau venu. Tradealot ne peut actuellement accepter les petits investisseurs parmi ses clients. Seuls les Belges capables de prouver qu’ils disposent d’une expérience "professionnelle" sur les marchés financiers ou ont une adresse à l’étranger peuvent devenir clients de JFD Brokers.

Ceux qui ont travaillé pendant au moins un an dans le secteur financier, ont réalisé en 2018 au moins 40 transactions "assez importantes" ou possèdent un portefeuille d’au moins 500.000 euros, obtiennent le feu vert. Pour être considéré comme "professionnel", il faut répondre à au moins deux de ces critères.

Pour les autres marchés, les tarifs de Lynx varient fortement, avec 5 livres sterling pour le London Stock Exchange et 14 dollars pour le Toronto Stock Exchange.

Chez DeGiro, l’accès aux cours sur Euronext est gratuit. Pour les autres marchés, les tarifs varient et les cours s’affichent avec un délai de 15 minutes. Mais dès qu’un client réalise une transaction en actions américaines, il peut accéder gratuitement aux cours en temps réel jusqu’à la fin du mois suivant.

Chez Keytrade Bank, les cours s’affichent avec un décalage de 15 minutes et l’accès est gratuit. Pour accéder aux cours en temps réel, il faut payer 2,50 euros par mois pour Euronext et 5 euros pour les Bourses américaines. Mais si vous réalisez au moins trois transactions par mois sur la Bourse pour laquelle vous payez pour accéder aux cours en temps réel, cet accès est gratuit.

BinckBank met gratuitement les cours sur Euronext à la disposition des investisseurs particuliers. Les autres abonnements coûtent 3 euros par mois. Mais les clients sont remboursés tous les mois sous forme de crédits sur leurs frais de transactions.

Chez MeDirect, les cours des actions sur la plateforme en ligne s’affichent avec 15 minutes de retard. Pour les obligations et les fonds d’investissement, le site indique les cours de clôture de la veille.

Bolero met gratuitement à la disposition les informations en temps réel pour Euronext et les Etats-Unis pour les clients "actifs", c’est-à-dire qui réalisent au moins une transaction tous les trois mois. Tous les autres marchés sont gratuits, mais s’affichent avec un retard de 15 minutes.

Combien dois-je débourser si je décide de changer de courtier?

Si vous voulez quitter votre courtier, vous devez payer des frais pour transférer vos titres vers un nouveau courtier. Le montant dépend du nombre de positions que vous détenez (doublon). Ces frais sont calculés sur la base du nombre de lignes de votre portefeuille.

On peut s’étonner que MeDirect ait récemment décidé d’augmenter les frais de transfert de 35 à 150 euros par position pour les actions, et de 75 à 150 euros pour les fonds. Par conséquent, le courtier affiche désormais des tarifs comparables à une grande banque comme BNP Paribas Fortis, qui a multiplié par deux les frais de transfert pour les porter à 150 euros.

Si vous voulez quitter votre courtier, vous devez payer des frais pour transférer vos titres vers un nouveau courtier.

Cette augmentation vise principalement les broker shoppers. "Nous voulons éviter que certains investisseurs viennent chez nous pour profiter d’une action commerciale et repartent ensuite vers une autre banque lors d’une autre promotion", explique Philippe Delva, CEO de MeDirect.

Mais si ces frais élevés devraient freiner les envies de certains clients de MeDirect de quitter le courtier, ils pourraient également effrayer des clients potentiels. MeDirect accueille cependant les bras ouverts les clients d’autres courtiers en leur remboursant leurs frais de transfert à concurrence de 500 euros par client.

Avec des frais de transfert de 100 euros par position, DeGiro fait partie des courtiers les plus chers. Mais ceux qui cherchent les frais de transaction les plus bas devront s’en accommoder.

Si vous quittez Bolero, il vous en coûtera 50 euros par position contre 42,35 euros chez Keytrade Bank et 25 euros chez BinckBank. Ce dernier dédommage par ailleurs les clients – jusqu’à 1.000 euros – qui transfèrent leurs titres chez lui sous forme de transactions gratuites.

Lynx est le seul courtier en ligne que vous pouvez quitter sans frais. "Nous trouvons que les frais de transfert sont discriminatoires dans la structure tarifaire d’un courtier, explique le porte-parole Brecht Huys. Tous les clients devraient être libres de choisir leur courtier et d’en changer s’ils le désirent. Les frais de transfert les en empêchent."

©MEDIAFIN

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect