Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité
Publicité

Comment garder la tête froide en Bourse?

La débâcle boursière ne semble pas prête de s'arrêter. Hier, le Bel20 a encore connu une chute de 5% et les autres bourses européennes ont également presté très mal. Pour les investisseurs, c'est en d'autres "sauve qui peut!".

(mon argent/tijd/msn money) – Les prévisions des analystes boursiers deviennent de plus en plus effrayantes. "Maintenant que la plupart des indices boursiers ont basculé sous leurs plus bas niveaux historiques, le sol sous nos pieds a disparu. Nous nous trouvons en terrain inconnu: une crise économique mondiale cumulée à une crise financière, une crise du crédit et une crise immobilière. Les cours pourraient encore facilement diminuer de 10 à 15%", d'après Peter De Keyzer, stratège en chef auprès d'ABN Amro.

Philippe Gijsels, stratège en chef de la Fortis Banque s'attend également à un avenir plutôt sombre: "Le Bel20 pourrait chuter en-dessous des 1.500 points, le Dow Jones se dirige vers les 6.000 points."

Publicité

Combien de temps durera encore ce malaise boursier? La réponse est impossible à donner. Pour les investisseurs, il est important de se mettre à couvert et de se préparer à un rétablissement. Quels 'coups de maître' peuvent vous y aider?

1. Ne laissez pas complètement tomber vos actions

"2009 sera une bonne
année boursière"
En savoir plus

La crise actuelle apparaît de plus en plus comme étant plus grave que celle des années 30, la Grande Dépression. Il n'est donc pas étonnant de voir de plus en plus d'investisseurs dire adieu à leurs actions. Pourtant, se débarrasser de toutes ses actions ne semble pas être un choix très judicieux car finalement, cette crise sera de toute façon suivie d'une période de rétablissement. "Chaque marché à la baisse ("ours") a réussi à rattraper 29% des pertes encourues lors du marché à la hausse ("taureau"), durant les 40 premiers jours calendrier. Environ 46% des pertes ont été récupérées au cours des 12 premiers mois, explique Sam Stoval, stratège en chef chez Standard & Poor's.

2. L'audace est contrariante

7 astuces pour un
comeback en Bourse
En savoir plus

Les actions subissant une correction en Bourse ne sont pas nécessairement des mauvaises actions. Surtout étant donné que durant les périodes économiques plus difficiles, les actionnaires ont parfois tendance à surréagir au moindre soupçon de mauvaise nouvelle. C'est pourquoi vous devez toujours prendre en compte les principes fondamentaux d'une entreprise. L'entreprise est-elle saine? Y a-t-il des chances pour son avenir? Les actions ont-elles été injustement punies? Si la réponse à toutes ces questions est positive, alors l'action n'est probablement pas aussi mauvaise… même si d'autres actionnaire pensent le contraire.

N'oubliez pas non plus: lorsque les marchés sont en hausse – ce qui rend la bourse plus attractive – les actions qui ont subi les pires pertes terminent souvent comme les nouvelles "actions à ne pas manquer"… Les actions qui ont été injustement punies mais qui disposent toujours de bases solides valent souvent la peine.

3. Optez pour les dividendes…

De nombreux investisseurs comptent sur les dividendes afin de purger une partie des pertes en cours. Ce n'est pas non plus une réaction irrationnelle. Mais partir à la recherche d'actions offrant des dividendes intéressants en ces temps économiques perturbés constitue un véritable défi. En effet, certaines entreprises ont eu rapidement tendance (ou ont été obligées) de diminuer ou de réduire à néant le versement de leurs dividendes. Mais cette quête n'est pas sans espoir car certaines entreprises survivent mieux à la crise que d'autres. Par conséquent, leur politique en matière de dividende ne devrait pas tellement évoluer. Ainsi, UCB a annoncé des résultats relativement stables ce qui lui permettra de maintenir intacte sa politique de dividendes.

Morale de l'histoire? Ne vous ruez pas sur la première action venue promettant de superbes dividendes. Dirigez-vous plutôt vers des actions supportant la crise et dont vous pouvez attendre une politique stable en matière de dividendes. Il n'existe bien sûr pas de formule magique pour les dénicher. Mais un certain nombre de signes peuvent vous mettre sur la voie. Pour en savoir plus, cliquez ici.

4. … et la diversification

Quelles actions
valent la peine?
En savoir plus

Bien que les perspectives soient encore fort inquiétantes, de nombreux investisseurs commencent à rêver de reprise. La devise est bien connue: "le marché boursier ne peut que s'accroître". Il est donc séduisant d'investir beaucoup en actions, dans l'attente d'une hausse prochaine.

Néanmoins, la répartition des risques reste le mot d'ordre en matière de portefeuille d'investissement. Ainsi, aussi bien des obligations que du liquide, de l'immobilier ou encore de l'or doivent avoir leur place dans votre portefeuille. La part de votre portefeuille que vous allez consacrer à des investissements moins risqués va dépendre du risque que vous êtes prêt à prendre.

5. Ne soyez pas trop gourmand

Après une lourde période de pertes boursières, les investisseurs n'ont plus qu'une seule idée en tête: compenser leurs pertes dans les plus brefs délais. La tentation de créer un "levier" bénéficiaire via des options est alors très grande. Mais des risques considérables sont liés à de telles constructions. Ainsi, une tentative de compenser les pertes à très court terme peut rapidement se transformer en de nouvelles pertes.

Lire également
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Messages sponsorisés
Tijd Connect
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.
Partnercontent
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.