Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

"En route pour une réforme du compte d'épargne?"

Le nouveau ministre de l'Économie et des Consommateurs Johan Vande Lanotte envisage une suppression de la prime de fidélité, pour plus de transparence.
Publicité

Interpellé mardi en commission de l’Économie de la Chambre sur les tarifs bancaires, le nouveau ministre de l’Économie et des Consommateurs Johan Vande Lanotte s’est dit favorable à des mesures permettant aux clients de mieux comparer les conditions offertes par les banques. "Par exemple, si c’est faisable juridiquement, instaurer un taux unique pour les comptes d’épargne et supprimer la prime de fidélité", propose le ministre. Le consommateur n’aurait dès lors plus qu’un simple et unique taux à comparer, ce qui lui simplifierait la tâche. Il est souvent ardu de déterminer quand retirer son épargne sans risque de perdre cette prime. Et certaines offres sont particulièrement complexes: Dexia Banque Belgique a ainsi récemment lancé un compte d’épargne avec une prime de fidélité beaucoup plus élevée pour les versements effectués en janvier que durant les mois qui suivent…

Johan Vande Lanotte rejoint Test-Achats, qui plaide pour un taux unique de rémunération du compte d’épargne, sans condition, qui engloberait taux de base et prime de fidélité. Et ce n’est pas un hasard. "Nous avons rencontré le ministre il y a une dizaine de jours, explique Jean-Philippe Ducart, porte-parole de l’association des consommateurs. Si, dans un premier temps, il a été étonné de notre demande, il nous a donné l’occasion d’exposer notre point de vue."

Un frein au changement

Lors de la précédente réforme du compte d’épargne, entrée en vigueur au 1er avril 2009, une prime de fidélité minimum obligatoire a été introduite. "De quoi freiner l’envie des épargnants de changer de banque, et assurer aux grandes banques, qui recueillent encore un bon 70% de l’épargne en Belgique, de maintenir leur position confortable", regrette Test-Achats.

Febelfin, la fédération du secteur financier, se dit ouverte à la discussion, mais estime que la suppression de cette prime pourrait être dangereuse. "Elle pourrait avoir un impact négatif sur les taux, explique Michel Vermaerke, administrateur délégué de Febelfin. Il faut aussi tenir compte de l’impact macro-économique que cette mesure pourrait avoir sur la stabilité financière du secteur." La fédération est plutôt favorable à d’autres mesures, comme une "fiche d’information financière" transparente, sur laquelle elle travaille avec la FSMA.

Une série de petites et moyennes banques ne sont pas du même avis. "Ce serait fantastique, réagit Stephane Vermeiren, general manger de Rabobank.be. Nous l’avons toujours demandé. Quand c’était encore permis, nous n’appliquions d’ailleurs qu’une prime de fidélité symbolique, en misant sur le taux de base." La Deutsche Bank Belgique supporte également clairement l’idée. "Cela permettrait de rendre les offres beaucoup plus compréhensibles et lisibles", réagit Hans Mariën, son porte-parole. Keytrade s’y déclare aussi favorable, et voudrait aller plus loin, avec une réforme du compte d’épargne qui permette de payer les intérêts tous les mois, plutôt qu’uniquement en fin d’année. Quant à NIBC, dernier arrivé sur le marché belge de l’épargne, il demande qu’on étudie cette piste. "Nous sommes en faveur de tout ce qui conduit à plus de transparence", réagit Dirk Dewulf, directeur de NIBC Belgique.

Pas de portabilité des numéros de comptes

Johan Vande Lanotte s’est par contre montré beaucoup plus prudent concernant une autre mesure, qui lèverait un véritable frein à la concurrence: la portabilité des numéros de comptes bancaires, comme elle existe pour les téléphones mobiles. "Je serais tout à fait disposé à instaurer ce principe, mais il me revient que ce système est techniquement impossible à mettre en œuvre et qu’il ne serait pas réalisable sur le plan européen", a déclaré le ministre en commission. "Si on donne aux banques le temps de s’adapter, tout est possible", rétorque Olivier Debehogne, directeur du marketing de Keytrade Banque.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés