Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité
Publicité

Epargnants Credit Europe et DHB Bank: attention!

L’agence de notations Moody’s a abaissé drastiquement les notations de banques turques de droit néerlandais. Dans le viseur, notamment, Credit Europe Bank et DHB Bank, actives et connues en Belgique pour proposer les meilleur taux du moment sur le marché des comptes d’épargne… Le message est clair: si les rendements sont élevés, souvent, les risques le sont aussi. Voici pourquoi!
Que devient mon
argent chez Kaupthing?
En savoir plus

(mon argent) - La nouvelle est tombée jeudi soir. 20h33. Le message émane de l’agence de notations Moody’s. Il concerne Credit Europe Bank NV, banque de droit néerlandais entre les mains du holding turc Fiba Holding à 97,99%. Ce holding avait cédé les activités turques de Finansbank à la Banque Nationale de Grèce (BNG). Les activités étrangères de Finansbank ont donc changé de nom: Credit Europe Bank, banque de droit néerlandais ayant notamment une succursale en Belgique.

Le message de Moody’s est limpide: la qualité de la dette de Credit Europe Bank s’est dégradée ces derniers mois au point d’intégrer la liste des "junk bonds". Autrement dit, des titres spéculatifs. D'autres banques turques sont dégradées par l'agence, dont DHB Bank, elle aussi active en Belgique. Ces banques turques de droit néerlandais sont actives et connues chez nous pour proposer les meilleurs taux du moment sur le marché des comptes d’épargne… Mais tout ce qui brille n'est pas forcément or.

Pourquoi pareilles dégradations? Parce que les conditions économiques des marchés sur lesquels la banque est essentiellement active – marchés de l’Est - se sont nettement détériorées. En résumé, Credit Europe collecte des dépôts en Europe occidentale (en Belgique notamment) et prête cet argent essentiellement à des petites et moyennes entreprises basées dans les marchés émergents. Principalement en Russie et en Roumanie, mais aussi en Turquie et en Ukraine. Son exposition à ces marchés émergents atteint 63% du total des crédits octroyés. C’est là que le bât blesse, d’après Moody’s. Cette activité est extrêmement vulnérable à un repli conjoncturel encore plus poussé dans cette région. Compte tenu de la composition du portefeuille de crédits, l’agence de notation dit s’attendre à "une dégradation plus poussée de la qualité des actifs de la banque". En clair, le risque s’est accru pour l’épargnant belge! Même si en cas de faillite (scénario qui n'est pas envisagé pour l'instant), la garantie des 100.000 euros aux Pays-Bas jouerait.

Taux du compte d’épargne le plus élevé en Belgique

Credit Europe est connu sur notre sol pour proposer le taux le plus intéressant en matière de compte d’épargne. Quelques jours avant que la réforme du livret n'entre en vigueur (lire notre dossier sur www.monargent.be/nouvelleepargne), la banque affichait un taux de base de 4,25%, en sus d’une prime d’accroissement de 0,75%. Dès le 1er avril, la banque a déjà signalé qu’elle proposerait du 3% en taux de base, soit le maximum légal autorisé, et une prime de fidélité de 1%. Au total, 4% sur un an, donc. Voilà qui place la banque loin devant ses concurrents qui, eux, ont à l’étal des rémunérations comprises entre 2,25 et 3% au maximum. Pareils rendements sont davantage en ligne avec les taux actuels affichés en Europe. Ainsi, l’euribor à un an avoisine-t-il les 1,85% actuellement… Entre le taux affiché par Credit Europe Bank et le taux du marché, il y a donc un écart "interpellant". Cela dit, ces taux en vitrine ont fait mouche: l’encours des dépôts récoltés en Belgique se monte dorénavant à près de 400 millions d’euros. C’est quatre fois plus qu’il y a deux ans.

Les autorités de marché suivent "de près…"

De source proche de la Nederlandse Bank, le gendarme des marchés néerlandais en charge de ce dossier (Credit Europe est en effet de droit néerlandais), il se confirme que le screening poussé de la banque n’a pas montré de détérioration particulière. Le message se veut rassurant, même si "le fait que la banque soit active sur les marchés de l’Est explique en grande partie les préoccupations du régulateur. Les actifs russes, surtout, se sont nettement dépréciés", précise notre source. La Nederlandse Bank, elle, réaffirme qu'elle ne fait jamais de commentaires sur des institutions individuelles. En Belgique, la CBFA confirme suivre de près le dossier, sans pour l’instant y trouver matière à vive inquiétude. Une source fiable confirme cependant que les "actifs russes" posent problème et qu’il y a lieu d’être prudent, même si la "liquidité est assurée en Belgique". Contacté par nos confrères du Tijd, Robert Bakker, porte-parole de la banque, ne s’inquiète pas outre mesure par la situation actuelle dans les marchés émergents et affirme que tout est sous contrôle. "Nous sommes un acteur de niche et nous voulons continuer à offrir des tarifs attrayants. Mais si l'ensemble du marché adapte à la baisse ses conditions, et que la BCE continue d'abaisser ses taux, nous suivrons certainement la tendance.", conclut Robert Bakker.

C’est quoi une notation ?

Une notation est une évaluation par une agence de rating de la qualité de la dette d’une entreprise. Plus la qualité de la dette est bonne, plus les titres de créances émis par l’entreprise seront bien notés par l’agence (Moody’s, Standard & Poor’s et Fitch essentiellement). Une bonne notation signifie donc un risque faible. Corolaire évident à cette bonne notation: un rendement plus faible que si le risque était élevé. Il n’y a pas de miracle: la qualité des obligations et son rendement doivent être négativement correlés. Si ce n’est pas le cas, c’est que le bât blesse quelque part.

Moody’s, cette semaine, a revu ses notations de crédit (ratings dans le jargon) pour pas mal de banques turques. Ainsi, l'agence a dégradé:

  • la dette à long terme de GarantiBank International's à Baa1, et celle à court terme (moins d’un an) à C-;
  • la dette à long terme de Demir Bank à Ba2, et celle à court terme (moins d’un an) à D;
  • la dette à long terme de Credit Europe Bank à Ba2, et celle à court terme (moins d’un an) à D;
  • la dette DHB Bank à long terme à Ba2, et celle à court terme (moins d’un an) à D.
Mais concrètement, que signifient ces ratings ?

1 . Catégorie investissement (investment grade) – Bonne qualité de dette

  • Aaa – valeur de tout premier ordre;
  • Aa1, Aa2, Aa3 – fourchette haute ("high-grade");
  • A1, A2, A3 – notation intermédiaire ("upper-medium grade");
  • Baa1, Baa2, Baa3 – fourchette basse ("medium grade"). Comporte certaines caractéristiques spéculatives.

2. Catégorie spéculative – Mauvaise qualité de dette

  • Ba1, Ba2, Ba3 – éléments dits spéculatifs;
  • B1, B2, B3 – absence de caractéristiques d’investissement souhaitables;
  • Caa1, Caa2, Caa3 – obligations de très mauvaise qualité;
  • C, D : notations les plus basses. Hautement spéculatif.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés