Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Ethias incite ses clients à liquider leur "First"

Pour se conformer aux exigences de la Commission européenne, la compagnie tente d'inciter les détenteurs d’un compte First à le quitter. En vain.
©Photo News

De nombreux détenteurs d’un compte First, assurance-épargne de la branche 21,  ont reçu un courrier plutôt confus d’Ethias. La compagnie leur propose de récupérer la totalité ou une partie de leur épargne "à des conditions avantageuses". Ces conditions sont pourtant nettement défavorables aux épargnants. Le mois dernier, Ethias a envoyé ce courrier à tous les détenteurs d’un compte First ouvert avant 2005. C’est la deuxième fois qu’Ethias envoie un tel courrier.

Les clients qui retireraient leur épargne avant le 1er juillet recevraient les intérêts dus au titre de 2012 pour la totalité de l’année, propose Ethias dans sa lettre. A ce courrier, Ethias joint une publicité pour un produit d’épargne alternatif: un livret chez Keytrade Bank. S’ils ouvrent un tel compte, les clients d’Ethias reçoivent un bonus de 20 euros, du moins s’ils ne sont pas encore clients auprès de la banque en ligne.

En bref

Qu’est ce qu’un compte First ?
Il s’agit d’un contrat d’assurance vie de la branche 21, un produit de placement à capital et rendement garanti. Le compte First a connu un grand succès. Ethias offrait des rendements élevés et des frais très bas.

Quel est le problème du portefeuille First d’Ethias ?
Les rendements offerts par les anciens contrats, conclus avant septembre 2003, prévoyant un taux garanti jusqu’à la fin du contrat, sont beaucoup trop élevés pour Ethias. De plus, la cession du portefeuille d’assurance vie est exigée par la Commission européenne, dans le cadre de l’approbation du sauvetage public de la compagnie en 2008.

" Nous devons prouver à la Commission européenne que nous faisons le nécessaire pour nous défaire de notre portefeuille de produits First, explique Dries Olemans, le porte-parole d’Ethias. Il s’agit d’une condition pour l’approbation du soutien public dont Ethias a bénéficié lors de la crise financière. " Nous ne pouvons obliger les gens à mettre fin à leur contrat First. Nous pouvons seulement les inciter financièrement. "

Ethias reconnaît spontanément que son courrier est quelque peu confus. " Nous devons mentionner les informations juridiques nécessaires ", explique Dries Olemans.

En novembre dernier, Ethias avait déjà encouragé les détenteurs d’un compte First à opter, à des conditions favorables, pour un produits d’assurance épargne de la branche 21 proposé par la compagne d’assurance Integrale. Aujourd’hui, le taux garanti du CertiFlex-8 atteint seulement 1,75%. Chaque nouveau versement est en outre soumis à des frais d’entrée de 1% et une taxe de 2%.

Au début de l’année 2012, Ethias avait réduit à zéro le rendement offert sur les nouveaux versements dans les First existants. Mais malgré les efforts de la compagnie, son portefeuille d’assurance-vie atteint encore six milliards d’euros, dont près de la moitié à taux garanti, jusqu’à la fin du contrat. Les épargnants disposant d’un contrat leur garantissant un rendement de 4,75% jusqu’à la fin de leurs jours ne sont évidemment pas disposés à placer leur argent sur un livret qui leur rapportera au maximum 2%. D’autant que l’assurance épargne de la branche 21 est aussi sûre qu’un livret. Les dépôts sont couverts jusqu’à 100 000 euros par client et par assureur.

Les clients ayant souscrit un compte First il y a moins de huit ans n’ont pas reçu le courrier d’Ethias. A condition de ne pas retirer son épargne pendant huit ans, les intérêts générés par une assurance épargne de la branche 21 sont exonérés de précompte mobilier. Si les épargnants retirent leurs économies avant le délai de huit ans, ils devront payer un précompte mobilier de 25% sur un intérêt fictif de 4,75% ! La plupart des contrats First offrent un rendement garanti inférieur.

 

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés