Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
chronique mon argent

"Je pars en guerre contre ma phobie boursière"

Journaliste Mon Argent

Série/ Étape 1: investir en Bourse pas à pas.

Incroyable mais vrai: je suis journaliste à L’Echo (feu "de la Bourse") et je ne "touche" absolument rien dans le domaine boursier. Quand je dévoile ce secret bien gardé, certains de mes interlocuteurs écarquillent les yeux! C’est un moment détestable car j’ai l’impression de commettre la pire des impostures!

D’autres ne me prennent par contre pas du tout au sérieux et me demandent quand même si je n’ai pas un petit "tuyau" à leur refiler. Cette demande plus qu’intéressée s’accompagne systématiquement d’un large sourire, d’un petit clin d’œil ou d’un coup de coude amical. C’est assez pénible car je n’ai strictement rien à leur répondre. Résultat: je lis une énorme déception dans leur regard et je passe pour une bille.

"Les connaissances de base nécessaires ne sont pas une difficulté insurmontable."
gérard Horny,
La bourse pour les Nuls

En même temps, je l’ai cherché. Depuis toujours, je fuis tout ce qui touche de près ou de loin à la Bourse car cette vaste matière me semble très compliquée à maîtriser. Parfois, j’ai même la sensation que quoique je fasse, je n’y comprendrai quand même jamais rien à moins de reprendre des études en finances. Il suffit que je lise des termes comme "trackers", "warrants", "PER" ou encore "Ebidta" pour attraper des haut-le-cœur et des angoisses.

Mais tout ça sera bientôt fini car j’ai enfin décidé de m’y intéresser! Un petit peu pour briller en société, mais aussi et surtout parce que mon compte d’épargne ne me rapporte rien (et ne m’a d’ailleurs jamais vraiment rapporté quelque chose)! Aux dernières nouvelles, je peux compter sur un rendement de 0,40%. Mais je ne me fais pas d’illusion, le taux plancher des 0,11% guette méchamment ma banque.

Du coup, comme je suis déjà propriétaire d’un bien immobilier, je pense qu’il est grand temps que je diversifie mes investissements. Belle résolution me direz-vous mais par où commencer? Pour le coup, je n’ai sans doute pas été très originale car je me suis offert le guide: "La Bourse pour les Nuls". What else?

5.000 euros La mise minimum pour démarrer

Avant d’investir le moindre euro en Bourse, les experts conseillent, idéalement, de d’abord devenir propriétaire et de (re) constituer (ensuite) un matelas pour faire face aux coups durs.

Une fois que la question de cette épargne de précaution est réglée, les investissements en Bourse peuvent réellement commencer. Gérard Horny préconise d’avoir au strict minimum une somme de 5.000 euros à investir (histoire d’avoir des moyens suffisants pour une bonne diversification de son portefeuille). "C’est encore mieux si l’on peut disposer de 10.000 euros mais l’idéal, c’est 15.000 euros."

Je ne suis pas mécontente de mon premier "investissement" boursier car il a eu le don de me rassurer dès la lecture de ses premiers pages. Selon Gérard Horny, son auteur, tout le monde, sans aucune exception, peut investir en Bourse. Donc moi aussi! "Tout s’apprend, même la Bourse, et pour cela il n’y a pas besoin d’avoir fait Polytechnique, explique-t-il. Les connaissances de base nécessaires ne sont pas une difficulté insurmontable."

De plus, comme il le précise dans son ouvrage, l’information boursière et les conseils sont omniprésents que ce soit auprès des sites internet spécialisés, des journaux économiques et financiers ou de certains hebdomadaires spécialisés.

Il suffit donc de faire l’effort de s’y intéresser un peu chaque jour et cet investissement finira par être payant sur le long terme. D’ailleurs, Rome ne s’est pas faite en un jour. Mais je suis désormais convaincue que je peux aussi y arriver et c’est un grand pas vers la fin de ma phobie boursière.

C’est bien beau tout ça mais avant d’ouvrir mon premier compte-titres et acheter mes premières actions, ai-je en fait les moyens de me lancer? Si je suis les conseils de Gérard Horny (lire l’encadré), pas vraiment car il me manque une épargne de précaution. Mais je n’ai pas encore dit mon dernier mot! À suivre…

[Suivez Caroline Sury sur Twitter en cliquant ici]

Lire également

Messages sponsorisés