Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

Kaupthing: fonds débloqués "au mieux dans quelques semaines"

Le feu vert a été donné à la reprise de Kaupthing Luxembourg. Mais il reste encore quelques formalités à remplir. Dans le meilleur des cas, les épargnants récupéreraient leurs fonds à la mi-juillet.
Publicité

(mon argent) - Il faut l’avouer, ce n’est pas une surprise. Kaupthing, sous concordat judiciaire depuis le 9 octobre, va enfin trouver repreneur. Il y a deux mois, les banques créancières avaient à une courte majorité opposé une fin de non-recevoir aux plans de restructuration de la dette qui leur avaient été présentés. Cette fois, 23 des 25 banques créancières (97,8% de la dette) ont dit oui. Concrètement, le fonds d’investissement britannique Blackfish Capital aura la mainmise sur Kaupthing Luxembourg après que deux dernières «formalités» soient remplies. Le juge des faillites du tribunal de commerce du Luxembourg doit donner son aval et la Commission  européenne, elle aussi, doit donner son blanc-seing à l’opération.

Scénario idéal

Ce n’est que lorsque ces deux derniers écueils auront été franchis que le dégel des comptes de près de 22.000 épargnants belges, bloqués depuis le 9 octobre, pourra avoir lieu. Chez Keytrade, filiale de Crédit Agricole qui va accueillir les épargnants (ex-compte Kaupthing Edge), on se montre extrêmement prudent sur le timing de ce déblocage des comptes «On a déjà été déçu une fois il y a deux mois après le refus des banques créancières», rappelle Thibaut de Barsy, directeur commercial de Keytrade Bank. «Mais ce que l’on peut dire, c’est que nous presque prêt sur un plan technique pour transférer l’argent aux clients lorsqu’il aura été réceptionné», poursuit-il. «Ce sera l’affaire de quelques jours pour qu’enfin, les épargnants aient accès à leurs avoirs».

De source proche dossier, il se dit que «le scénario idéal de voir l’argent débloqué au mieux d’ici à quelques semaines, à la mi-juillet». Si toutes étapes restant encore à franchir (décisions judiciaires, settling, etc.)  se déroulent «merveilleusement bien». De manière plus réaliste, le mois de septembre est évoqué en coulisses. Cela ferait alors 11 mois que les épargnants n’auraient pas eu accès à leurs fonds…

Lire également
Publicité
Publicité
Publicité
Messages sponsorisés