La branche 21 solide en 2018

©Photo News

Sans dépasser l’inflation, les assurances-vie de branche 21 affichent des performances honorables dans le contexte des taux bas. Les primes bénéficiaires sont de retour.

Les assurances-vie de branche 21 s’en sont tirées honorablement l’année dernière, malgré des taux obligataires qui sont restés au plancher. Pour 2018, le leader du marché AG Insurance a en effet annoncé un rendement brut global de 1,6% pour son produit phare AG Safe+ (prime unique) et de 2,10% pour le Top Rendement (primes régulières type épargne-pension). Ceci dans un contexte de taux obligataires infiniment bas sur les marchés, qui complique la vie des assureurs alors qu’ils doivent réinvestir les obligations conclues il y a plusieurs années – et donc à un taux plus élevé – dans des conditions nettement moins favorables. Le Top Rendement dépasse donc (de justesse) le taux d’inflation qui s’est établi à 2,05% en 2018.

Mais il s’agit de rendements bruts, ce qui veut dire qu’ils ne tiennent pas compte de la taxe de 2% sur chaque versement propre à la branche 21, ainsi que des éventuels frais de gestion. Compte tenu de cette " petite " précision, les assurances-vie de branche 21 auront eu du mal à battre l’inflation cette année, à l’exception d’Afer Europe, qui annonce un rendement net de 2,25% pour son fonds garanti et sort à nouveau du lot.

A la concurrence, Allianz annonce une performance de 1,90% pour ses placements en branche 21, du fait du versement de primes bénéficiaires. Pour rappel, les assurances-vie de la branche 21 offrent un taux garanti (qui est très bas depuis plusieurs années, voir nul) mais les assurés peuvent recevoir une prime bénéficiaire en fonction des performances de l’assureur. Les versements effectués lorsque les taux garantis étaient supérieurs (jusqu’à 3,75%) n’ont pas été complétés par une prime bénéficiaire. De son côté, Bâloise Insurance a réalisé une performance de 2% pour la branche 21 avec avantage fiscal.

Chez Axa, les montants versés dans le passé et qui donnaient droit à un rendement garanti compris entre 2 et 4,75% n’ont pas reçu de prime bénéficiaire, ce qui signifie que le rendement a été équivalent au taux garanti. En revanche, l’assureur a offert une prime bénéficiaire pour toutes les primes versées au taux garanti de 0,5% à 1,50% et amené le rendement de ces versements à 1,75% en 2018.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect