mon argent

La vague des taux négatifs déferle depuis l'Allemagne

Le quotidien allemand Bild a dépeint le président de la BCE Mario Draghi en "comte Draghila", l'accusant de saigner les petits épargnants allemands. ©AFP

Le spectre des taux d’intérêt négatifs s’affirme un peu plus à l’initiative de banques allemandes, alors qu’en Belgique la rémunération de l’épargne des particuliers est déjà (quasi) nulle partout.

En Allemagne, les banques annoncent les unes après les autres et depuis un certain temps déjà, la fin des "généreuses" politiques de fidélisation des épargnants, la généralisation du taux zéro et l’application de taux négatifs sur les dépôts importants. Une décision toujours dument motivée par la politique de taux bas de la Banque centrale européenne qui rend leur position intenable.

100.000 euros
Taux négatifs
A partir du 1er octobre, la Caisse d'épargne de Munich appliquera un taux négatif les comptes de nouveaux clients particuliers au-delà de 100.000 euros.

Fin des rendements généreux et taux négatifs

Vendredi, c’est la Caisse d'épargne de Munich, 5e établissement du pays, qui a cédé à la pression, en annonçant deux mesures.

1. Les contrats de 28.000 clients qui disposaient de plans d'épargne aux rendements généreux, seront caducs à la fin de l’année. Très populaires dès leur lancement dans les années 1990, ces contrats d’épargne prévoyaient, outre le versement d'un intérêt fixe, une prime croissante: de 2% la première année sur l'épargne déposée, la prime grimpait à 50% après 15 ans et se stabilisait ensuite à ce niveau.

Certains clients envisagent un recours en justice, mais cela semble peine perdue. En mai dernier, un arrêt de la Cour fédérale, la plus haute instance judiciaire d’Allemagne, a en effet autorisé les banques à mettre fin dans certaines conditions à ces contrats juteux, vu l'environnement actuel sur les taux. 

2. A partir du 1er octobre, elle appliquera un taux négatif sur les comptes de nouveaux clients particuliers au-delà de 100.000 euros. 
Cette mesure s’appliquera dès que la BCE aura à nouveau abaissé son taux sur les dépôts, a précisé la banque. Après l’avoir abaissé de -0,40% à -0,50% en septembre, l’institution a en effet sous-entendu qu’un nouvel ajustement à la baisse se profilait si l’économie l’y contraint. 

Taux négatifs en Belgique?

Durant l’été, le CEO d’ING Belgique, Erik Van Den Eynde, avait lancé un pavé dans la mare, déclarant avec fracas que "le minimum légal de 0,11% applicable aux comptes d’épargne n’était plus tenable et qu’il était temps d’envisager un taux nul"

Aujourd’hui rares sont encore les banques belges qui offrent plus que zéro sur les comptes d'épargne. Après les grandes banques, c’est un challenger et précurseur de la banque en ligne qui a anoncé tout récemment la baisse des taux sur l’épargne. Keytrade n’offrira plus que le minium légal dès le 1er octobre.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect