Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

"Le taux de 0,11% sur l'épargne n'est pas logique dans la politique de la BCE"

Febelfin se montre prudente sur la question de réduire le taux minimum de l'épargne réglementée. Son président replace toutefois le débat dans le cadre de la politique menée actuellement par la BCE.
©Photo News

Faut-il réduire le taux minimum de 0,11% sur les livrets d'épargne réglementée? La question fait rage.

Dans nos colonnes, le ministre des Finances répondait par la négative. Febelfin se montre plus discrète sur la question. "C'est un sujet délicat et difficile", lance Rik Vandenberghe, président de la fédération financière et patron d'ING Belgique.

Il conçoit que pour le consommateur, la situation est préoccupante. Pour les banques, il s'agit d'une pression sur la rentabilité. "Le management doit ainsi penser comment à plus long terme, sa banque peut encore financer l'économie".

Pourtant en poussant la réflexion plus en avant, Rik Vandenberghe ajoute que ce taux minimum de 0,11% n'est pas logique dans le cadre de la politique menée par la BCE. "Pourquoi la banque centrale européenne injecte-t-elle autant de liquidité? C'est pour encourager le consommateur à consommer plus et épargner moins. Reste à savoir si le Belge modifiera son comportement si on touche à ce taux".

Il met également en avant un autre argument: la taxe sur l'épargne réglementée de 32 points de base. Avec le taux à 0,11%, le coût pour les banques est de 43 points de base. "Il faut peut-être aussi agir là-dessus et réduire ce prélèvement. C'est un point à discuter avec toutes les parties."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés