Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Les actions belges les plus courtisées par les fonds d'épargne-pension

C’est dans l’indice Bel 20 que les gestionnaires vont en priorité faire leurs emplettes. Ils ne négligent pas pour autant les petites et moyennes valeurs cotées à la Bourse de Bruxelles.
Et le gagnant est... AB InBev. ©BELGA

On le sait, à la demande de la Commission européenne, la législation belge n’impose plus depuis 2004 un quota minimum d’actions belges dans les fonds d’épargne-pension. Jusque-là, ces fonds devaient obligatoirement investir 30% minimum de leurs actifs en actions belges cotées. "Aujourd’hui, rappelle Olivier Vandenhaute gestionnaire auprès de Petercam, il peut y avoir un maximum de 75% d’actions dont 20% seulement d’actions cotées en dehors de la zone euro, et un maximum de 75% d’obligations. Dans la partie ‘actions’, un maximum de 70% des actions peut être consacré aux sociétés ayant une capitalisation boursière supérieure à 1 milliard d’euros, et 30% inférieure à ce montant. Le cash ne peut dépasser le niveau des 10% du portefeuille."

 

©Mediafin

Malgré la suppression de cette règle imposant un minimum d’actions belges, les gestionnaires de fonds d’épargne-pension veillent à ce que les actions cotées à la Bourse Bruxelles conservent une place dans leurs portefeuilles. Elles restent ainsi présentes notamment dans les fonds d’épargne-pension proposés chez BNP Paribas, Argenta, KBC et Belfius, et même très largement représentées chez Capfi Delen.

C’est beaucoup moins le cas pour le Star Fund d’ING où, selon le rapport établi à fin avril, elles se comptent quasi sur les doigts des deux mains. On y trouve des noms comme Tessenderlo, Ageas, Proximus, EVS et Cofinimmo entre autres.

De toutes tailles

Les sociétés belges étant généralement de taille modeste, c’est sur les actions de l’indice Bel 20 que les gestionnaires jettent souvent leur dévolu. Mais pas seulement.

RTL Group, qui pèse davantage que 16 actions du Bel 20 et compte parmi les composants de l’indice Bel Mid, occupe une place dans le fonds BNP Paribas Pension Balanced; Sofina ou CFE chez Capfi Delen Hermes Pension fund.

Parmi les petites et moyennes valeurs, on peut encore épingler la présence dans ce type de fonds de noms tels que Ontex, Fagron, Kinepolis, Nyrstar, Galapagos, Econocom, Brederode, Sipef, IBA, Tessenderlo, Van de Velde, EVS et RealDolmen.

On y trouve même chez Capfi Delen Pension Fund Etex, une société cotée seulement sur les ventes publiques supplémentaires.

Deux fois par semaine, Euronext Bruxelles organise une vente publique où sont négociés des titres non admis à la cotation ou plus cotés.

 

Mais le gagnant est…

Comme on peut l’imaginer, le titre qui occupe le plus d’espace dans le "segment belge" de ces fonds (voire l’infographie) en termes de valeur boursière est bien entendu AB InBev . Il squatte même la première place chez BNP Paribas Pension Fund Balanced, KBC Pricos, Argenta Pension Fund et Belfius Pension Fund Balanced Plus. Souvent devant KBC qui se satisfait de la seconde place, comme c’est le cas chez BNP Paribas et Belfius.

Les actions belges sont donc loin d’être des laissées-pour-compte par les gestionnaires. C’est aussi le cas pour les actifs autres que les actions, comme les obligations.

Avec une part de 29,08%, les actifs financiers belges sont le mieux représentés chez Capfi Delen Pension Fund, devant BNP Paribas Pension Fund (18,8%) et Argenta Pension Fund (16,5%).

[Suivez Marc Collet sur Twitter en cliquant ici]

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés