Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Les comptes à vue qui rapportent

Citibank lance une offensive de taille visant à promouvoir son compte à vue: la banque reverse à ses clients 1% de leurs dépenses. Citibank n’est cependant pas le seul organisme à rémunérer ses clients sur leur compte courant.
©istock

Le compte à vue Cash Back, tel est le nom du nouveau produit de Citibank. Le concept est simple : 1% des dépenses mensuelles payées par carte ou domiciliées vous est reversé sous la forme d’intérêts supplémentaires. À première vue très intéressante, la formule est cependant soumise à plusieurs conditions. Ainsi la rémunération est-elle limitée à 50 euros par mois. Autrement dit, 5.000 euros de dépenses à consentir. La principale condition associée à ce compte est liée à son approvisionnement : au moins 2.500 euros doivent y être versés chaque mois (par exemple votre salaire ou votre pension). Autrement dit, Citibank vise les clients fortunés. Elle espère ainsi également séduire sa clientèle avec les services de gestion de fortune qu’elle propose. Autres inconvénients: 15% de précompte sur les 50 euros et les virements électroniques ne permettent pas de bénéficier de la formule.

Citibank est la première banque qui permet à ses clients d’accumuler un bonus sur la base de leurs dépenses. D’autres banques se concentrent généralement sur le nombre d’opérations. Un aperçu :

AXA Click Bonus: 5 eurocent par opération / max. 50 euros par an

Le compte à vue click bonus d’AXA est un compte en ligne gratuit qui permet, sur chaque opération (paiement par carte bancaire, prélèvement, domiciliation, recharge Proton, virement, ordre de paiement automatique, etc.) de recevoir un bonus de 5 eurocent. Le montant ainsi accumulé, plafonné à 50 euros, est ajouté à votre solde en fin d’année. Pour vous donner une idée : pour y avoir droit, vous devrez réaliser 1.000 opérations sur votre compte.

Le compte click bonus est cependant un compte Internet. L’avantage est qu’il n’est lié à aucun coût. L’inconvénient est que toutes les opérations doivent se faire par Internet ou self banking. Vous ne pouvez donc pas vous rendre dans une agence AXA pour réaliser une opération. De même, les virements internationaux hors de la zone euro ou dans une autre devise que l’euro sont impossibles.

Keytrade Banque: 5 eurocent par opération / illimité

Keytrade Banque essaye elle aussi de séduire les clients en proposant un compte à vue qui offre 5 eurocent par transaction. Les transactions qui donnent droit au bonus sont cependant plus limitées : ordres permanents et opérations Proton ne sont pas considérés. Keytrade Banque n’impose cependant aucun plafond au montant que vous recevez en bout de course. Et vous ne devrez pas non plus attendre la fin de l’année pour en profiter : le montant vous est reversé chaque mois.

Keytrade Banque est cependant une banque Internet au sens strict : la banque n’a pas d’agences et aucun automate par lequel vous pourriez verser de l’argent sur le compte. Autrement dit, vous aurez besoin d’un autre compte sur lequel vous pouvez verser de l’argent pour ensuite le virer sur le compte de Keytrade.

Crédit Agricole : 5 eurocent par opération / max. 40 euros par an

Crédit Agricole offre pour sa part 5 eurocent par opération électronique (virement, retrait ou recharge Proton).

Le compte Avantage n’est pas gratuit : les clients ordinaires paient une cotisation annuelle de 40 euros. C’est aussi le montant maximal que vous pouvez percevoir en échange des opérations que vous effectuez. À 5 eurocent par opération, il vous faudra donc réaliser 800 opérations pour récupérer la cotisation annuelle. Pour les clients Fidelio (actionnaires coopératifs de la banque), le plafond est fixé à 30 euros. Mais ceux-ci ne doivent payer aucune cotisation annuelle pour utiliser le compte courant.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés