Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Les épargnants "profitent" de la crise

Cette semaine, plusieurs banques ont relevé le taux de leurs bons de caisse et comptes à terme, suite à la hausse des taux sur les marchés en raison des doutes sur les dettes souveraines. Pour autant, les livrets d'épargne sont toujours plus intéressants dans la plupart des cas.
©iStock

(Mon Argent) – Pour la deuxième fois en peu de temps, le leader de marché Dexia a relevé le taux d’intérêt sur ses bons de caisse. Les bons d’une échéance de deux ans sont désormais associés à un taux de 1,60%, contre 1,50% précédemment. Le taux du bon de caisse à cinq ans passe quant à lui de 2,50 à 2,60%. Les autres grandes enseignes bancaires ont suivi l’exemple de Dexia. Chez ING, le taux du compte à terme à cinq ans est relevé à 2,5%, chez KBC et BNP Paribas Fortis, le taux brut s’établit à 2,4%. Autrement dit, les grandes banques offrent entre 2,04 et 2,21% nets par an sur une échéance de cinq ans.

La principale raison de cette majoration réside, selon les banques, dans la hausse du taux à long terme. Hier, le taux belge à dix ans s’est établi à plus de 4% alors que fin août, il affichait encore 2,8%. Le taux à cinq ans est également en hausse. Depuis fin août, le taux à cinq ans s’est hissé de 1,89 à 2,86%.

ASTUCE: A la recherche des meilleurs taux? Surfez sur www.guidedestaux.be

Ironie

L’ironie veut que les épargnants profitent des spéculations de plus en plus fréquentes dont fait l’objet la Belgique. Après la Grèce et l’Irlande, les spéculateurs cherchent en effet une autre victime potentielle, un pays qui pourrait être contraint de solliciter l’aide d’un fonds d’urgence européen. C’est ce qui explique que les taux des emprunts belges, notamment, aient pris de la hauteur.

Reste à savoir si ces majorations d’intérêts seront suffisamment attrayantes pour inciter le consommateur à préférer effectivement les bons de caisse et les comptes à terme. L’épargnant qui opte pour une échéance de cinq ans obtiendra en moyenne 2,2% nets par an, un taux encore bas dans une perspective historique. Le taux des comptes à terme et des bons de caisse n’a été aussi faible qu’en 2003 et en 2005.

On ne s’étonnera donc pas que les livrets d’épargne constituent de plus en plus une alternative valable à ces produits d’épargne. Aujourd’hui, une dizaine de comptes d’épargne offrent en effet un taux supérieur au taux moyen du bon de caisse à cinq ans.

Les épargnants qui préfèrent malgré tout un bon de caisse ou un compte à terme à cinq ans ont deux possibilité. Soit ils choisissent un bon de caisse émis par une plus petite banque - DHB propose par exemple un taux net de 3,27% - soit ils partent du principe que le taux à court terme baissera à nouveau, ce qui suppose que les taux des livrets d’épargne seront également sous pression.

Les livrets d'épargne les plus rentables

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés