mon argent

Pour optimiser votre épargne-pension, faites vos versements en janvier

©BELGAIMAGE

Le Belge attend souvent la fin de l’année pour alimenter son épargne-pension. Un mauvais timing qui pénalise son rendement.

La plupart des Belges attendent le mois de décembre pour se soucier de leur épargne-pension. C’est une erreur! Ces 31 dernières années, celui qui a systématiquement commencé à alimenter son fonds d’épargne-pension en janvier, a aujourd’hui 6,7% de capital en plus que s’il avait fait à chaque fois ses versements fin décembre, et 3,9% de plus que s’il avait opté pour des versements mensuels.

Assurance épargne-pension

S’agissant de l’assurance épargne-pension qui compte 1,5 million d’adeptes, vous profitez d’un taux garanti parfois augmenté d’une participation aux bénéfices. Le taux d’intérêt commence à courir au moment où l’argent est versé. Donc, plus tôt vous versez, plus le capital constitué sera élevé. En janvier, donc.

Le taux d’intérêt commence à courir au moment où l’argent est versé. Donc, plus tôt vous versez, plus le capital constitué sera élevé.

Vous devrez évidemment retirer prématurément de l’argent de votre compte d’épargne, mais vu le taux de 0,11% offert sur la plupart des livrets, vous ne risquez pas d’y perdre grand-chose! Le rendement total de l’assurance épargne-pension a atteint 2,3% en 2018.

Fonds d’épargne-pension

Concernant les fonds d’épargne-pension dans lesquels 1,6 million de Belges effectuent des versements, le timing idéal n’est pas aussi simple à déterminer.

Les fonds n’offrent pas de rendement garanti (toujours supérieur ou égal à zéro) et comme ils investissent également en actions, ils sont sensibles aux caprices de la bourse. Leur valeur est donc susceptible de diminuer (temporairement). L’idéal, pour faire un versement est donc de viser le moment où le fonds atteint son plus bas. Car vous recevrez alors davantage de parts pour le même montant. En 2018, par exemple, les fonds d’épargne-pension sont tombés au plus bas à la fin décembre, tandis qu’en 2016, c’était à la fin février, lorsque la crainte d’un ralentissement de la croissance a déprimé les bourses.

©Marijn De Reuse

Boule de cristal

Mais comment savoir, sauf à disposer d’une boule de cristal! Si vous aviez pu faire vos versements dans un fonds pile au meilleur moment ces 31 dernières années, vous seriez effectivement aujourd’hui à la tête d’un capital de 60.468 euros (moyenne pour les 8 fonds d’épargne-pension qui existent depuis 1989).

Mais comme déterminer le timing idéal chaque année est mission impossible, il est préférable d’adopter une approche systématique qui limite le facteur chance. Vous pouvez ainsi choisir de verser le montant total à chaque fois début janvier, fin décembre, ou de faire des versements chaque mois. Nous avons fait l’exercice des trois scénarios pour les 8 fonds d’épargne-pension en question. Le résultat est très clair.

En versant systématiquement en décembre, on aurait obtenu un capital moyen de 53.475 euros, soit 6.993 euros ou 11,6% de moins que le montant maximum dans le scénario du timing parfait. Vous auriez accumulé un capital équivalent à 88,4% du maximum réalisable.

Si vous aviez effectué des versements mensuels (ce qui permet de limiter le risque en le répartissant), vous auriez constitué un capital de 54.898 euros, soit 90,8% du maximum réalisable.

Mais il y a moyen de faire encore mieux. Un versement systématique en janvier durant ces 31 dernières années aurait généré un capital de 57.050 euros, soit 94,4% du montant capitalisé dans le meilleur scénario.

Janvier est donc la meilleure option. Mais pourquoi?

Si les cours des actions peuvent fluctuer fortement, dans la majorité des cas, elles clôturent l’année avec un rendement positif. Sur 22 des 31 dernières années, le cours des fonds était plus élevé fin décembre que début janvier.

Attention, toutefois: le fait qu’il y ait aussi 9 années (comme 2008 et 2018), où il s’est avéré plus avantageux de verser en décembre, signifie qu’un versement en janvier n’a d’effet que s’il est systématique!

Le must: le choix du fonds

Mais il y a plus important encore que le timing: le choix du fonds. La différence de capital constitué entre le fonds qui a le mieux presté et le moins bon, se monte à 26.700 euros, pour des versements effectués chaque année en janvier.

C’est beaucoup plus que ce que l’on peut gagner en optant pour le meilleur timing. Mais à la différence du choix du fonds, l’ajustement du timing produit des résultats prévisibles…

Les montants cités tiennent compte des frais de gestion annuel, mais pas des frais d’entrée uniques. Certains fonds ne comptent pas de frais d’entrée.

Plafond fiscal | 990 ou 1.270€ en 2020

Cette année, vous aurez encore le choix entre deux plafonds pour l’épargne-pension. Soit vous choisissez de verser le maximum de 990 euros et vous bénéficier d’un avantage fiscal de 30%, ce qui vous permettra de récupérer 297 euros via votre déclaration d’impôt de 2021. Soit vous optez pour le versement d’un montant compris entre 990 et 1.270 euros et vous avez droit à un avantage fiscal de 25% et vous récupérer un maximum de 317,5 euros.

Si vous optez pour la deuxième solution, il faudra en informer votre banque ou votre assureur. Sinon, elle/il supposera qu’il s’agit d’une erreur et restituera le solde supérieur à 990 euros.

Enfin, prenez garde au piège fiscal. Si vous versez un montant compris entre 990 et 1.188 euros, votre avantage fiscal sera inférieur à celui que vous auriez obtenu en versant 990 euros. Il faut donc verser au moins 1.188 euros pour que la deuxième option soit intéressante.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n