Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Précompte relevé = bon de caisse enterré?

Le gouvernement étudie actuellement la possibilité de relever de 15 à 25% le précompte mobilier sur les bons de caisse, les comptes à terme et les comptes d'épargne. Quelles alternatives s'offriraient alors à l'épargnant ?

(mon argent) – A l'heure actuelle, le précompte mobilier sur les intérêts des bons de caisse, des comptes à terme et des compte d'épargne s'élève à 15% (sauf sur la première tranche d'intérêts de 1.730 euros pour le livret). Le gouvernement fédéral envisage de relever ce tarif à 20%, et éventuellement même à 25%. La taxe payée par les épargnants sur les intérêts annuels - provenant de comptes d'épargne - supérieurs à 1.730 euros pourrait également être revue.

Cette hausse ferait partie des mesures fiscales prévues par le gouvernement pour combler le déficit budgétaire. Cette mesure rapporterait  420 millions d'euros à l'Etat. Cela représente presque la moitié du déficit (1,1 milliard d'euros). Cependant, cette mesure ne remporte pas l'unanimité au sein du gouvernement. 'Nous n'allons quand-même pas faire payer les victimes de la crise bancaire en lieu et place des véritables coupables?', déclarent les libéraux. La résistance se fait également sentir ailleurs: 'En augmentant les impôts sur l'épargne et les investissements, les gens deviennent encore plus dépendant d'un Etat indigent', déclare Paul Huybrechts, président du VFB (Fédération flamande des clubs d'investissements).

Par ailleurs, on ne sait pas vraiment si l'Etat pourra réellementy récupérer les 420 millions d'euros qu'il espère. Car il se pourrait que la hausse des taxes entraîne un changement du comportement de l'épargnant. Comme ce fut d'ailleurs le cas en 2006, lorsque le gouvernement avait levé une taxe sur les fonds d'obligations. Suite à l'introduction de cette taxe, les investisseurs avaient fui les fonds obligataires.

Quelles alternatives?

Mais que peuvent faire les épargnants et investisseurs pour éviter une telle hausse du précompte mobilier?

1. Le compte d'épargne, qui est jusqu'à présent exonéré de précompte mobilier jusqu'à 1.730 euros d'intérêts, est une alternative intéressante. Une hausse du précompte mobilier sur les comptes à terme et les bons de caisse réduit encore la différence de taux avec les comptes d'épargne, certainement si vous optez pour du court terme. Un bon de caisse ou compte à terme offre en moyenne un rendement de 1,4% brut sur un an. Cela représente 1,2% net. Mais en cas de hausse du précompte mobilier à 25%, il ne resterait que 1,05% net.

2. En ce qui concerne les placements à plus long terme, les épargnants et les investisseurs risquent de se tourner vers des produits plus risqués afin de maintenir à niveau leur rendement net. Actuellement, un bon de caisse rapporte en moyenne 2,75% net sur 5 ans. En cas de hausse du précompte, il ne resterait que 2,4%. L'obligation pourrait alors représenter une alternative au compte à terme (long terme). Le précompte mobilier dû sur un coupon d'obligation est de 15%, et la valeur du coupon est plus élevée que le taux du compte à terme à durée comparable. Mais les épargnants risquent de sous-estimer les risques liés à une obligation. Ce risque est plus élevé que sur un compte à terme ou un bon de caisse.

3. Une autre alternative pourrait être l'assurance-épargne. Les produits de branche 21 (à taux garanti) sont bien soumis à une taxe sur l'assurance-vie, mais le précompte mobilier n'est plus dû si vous optez pour une durée de plus de 8 ans. Pour ce type de produit, il est important de limiter les frais d'entrée au minimum....

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés