Quels comptes d'épargne offrent le meilleur rendement?

Les taux d’intérêt des comptes d’épargne restent désespérément bas. Et leur remontée n’est pas pour demain. Ceux qui comptent sur les banques de niche pour améliorer leur rendement doivent pouvoir se passer de leur argent pendant au moins 12 mois.

La Banque Centrale Européenne a décidé début mars d’assouplir sa politique monétaire et de maintenir sa politique de taux nul jusqu’en 2020. Ce n’est donc pas la fin des taux ultrabas des comptes d’épargne. Depuis trois ans, la grande majorité des comptes d’épargne belges se limitent au taux minimum légal de 0,11%.

Ceux qui souhaitent obtenir de meilleurs rendements n’ont pas d’autre choix que de s’adresser à des banques de niche, mais il est malgré tout conseillé d’examiner attentivement la composition des taux offerts (voir tableau). Le taux d’intérêt d’un compte d’épargne se compose d’un taux de base et d’une prime de fidélité. Le taux de base s’applique pour chaque journée où votre argent est inscrit sur le compte, tandis que la prime de fidélité n’est acquise que si l’argent y reste au moins 12 mois.

Etant donné que la prime de fidélité représente la plus grande partie du rendement de la majorité des comptes d’épargne, vous devrez laisser votre argent au moins 12 mois sur votre compte pour bénéficier du taux global. Par exemple, le compte Fidelity de MeDirect offre un taux global de 0,85%, composé d’une prime de fidélité de 0,80% et d’un taux de base de 0,05%. Quant au taux minimum légal de 0,11%, il se compose de 0,01% de taux de base et d’une prime de fidélité de 0,10%.

©Mediafin

Exceptions

La fidélité est donc un must si vous voulez obtenir le meilleur taux. Mais il existe des exceptions. Le taux de base du compte Vision de Santander Consumer Bank se monte à 0,30%. Si l’on ajoute la prime de fidélité de 0,10%, on obtient un rendement global de 0,40%. Santander Consumer Bank fait partie de Santander Consumer Finance, la division Retail du géant bancaire espagnol Banco Santander. Cette division est active en Belgique depuis plusieurs années en tant que spécialiste des prêts à tempérament pour les particuliers et les entreprises. La banque espagnole est présente sur le marché belge de l’épargne depuis 2017.

Vu que cette filiale est enregistrée en Belgique, les avoirs des clients sont protégés par la garantie des dépôts belge. Cela signifie que le gouvernement garantit les avoirs à hauteur de 100.000 euros par personne et par banque. Cette protection s’applique également aux autres banques de niche reprises dans le tableau. Les comptes de NIBC et Moneyou tombent sous le coup de la garantie néerlandaise, qui est identique à la garantie belge.

Plafonds mensuels

En dehors des comptes d’épargne sans conditions, on trouve aussi des comptes qui fixent certaines restrictions à l’obtention d’un taux plus élevé. Le DB Saving Plan de Deutsche Bank en est un exemple. Ce compte offre un taux de base de 0,60% et une prime de fidélité de 0,30%, mais la banque limite les versements mensuels sur ce compte à 500 euros par mois.

D’autres banques appliquent une formule comparable. C’est le cas de Beobank (Step up) et ING (Epargne Tempo). Mais le contraire est également possible. Banca Monte Paschi Belgio, cédée récemment par sa maison mère italienne au groupe d’investissement américain Warburg Pincus, propose un compte d’épargne exigeant un montant minimum. Pour ouvrir un compte Roc et bénéficier d’un taux global de 0,55%, il faut verser au moins 100.000 euros. Le compte Fedelta garantit un taux global de 0,50% sur des montants oscillant entre 10.000 et 150.000 euros.

Epargne non réglementée

Et on trouve bien entendu aussi l’épargne non réglementée. En d’autres termes, les intérêts perçus sont soumis dès le premier euro au précompte mobilier de 30%. Pour rappel, les comptes d’épargne réglementés sont exonérés de précompte à concurrence de 980 euros d’intérêts par an. Au-dessus de ce plafond, un précompte mobilier de 15% s’applique.

Le compte d’épargne maltais Izola Bank Saver Account est un compte non réglementé qui offre un taux brut de 0,60%, soit 0,42% net.

Quel que soit le compte que vous choisissez, aucun d’entre eux – y compris dans les banques de niche – ne suffit à compenser l’inflation, qui se montait le mois dernier à 2,17%. Avec des taux d’intérêt inférieurs à 1%, les épargnants qui optent pour un compte d’épargne perdent une part importante de leur pouvoir d’achat.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect