Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Van Lanschot vient draguer l'épargnant en ligne avec des taux "chocs"

Van Lanschot va proposer des comptes d'épargne et de fidélité en Belgique avec "les taux d'intérêt les plus hauts du marché".
©ANP

Décidément, les 247,4 milliards d’euros qui dorment sur les comptes d’épargne belges attirent du monde. En particulier les banques néerlandaises: après Rabobank et MoneYou (ABN Amro), c’est au tour de la banque privée Van Landschot de venir faire l’oeil à l’épargnant belge.

Et à l’épargnant uniquement. Evi, c’est le nom de cette nouvelle entité active exclusivement sur internet depuis ce mercredi, ne proposera en effet que deux produits: un compte d’épargne classique et un compte d’épargne "haute fidélité".

Et comme on n’attire pas les mouches avec du vinaigre, Van Lanschot a choisi d’offrir d’emblée les taux les plus hauts du marché belge (derrière la petite banque indépendante CKV, principalement active sur les prêts).

A savoir  un taux de 1,75% (1,40% de base + 0,35% de fidélité) pour son compte épargne et 2,10% (0,60% de base + 1,50% de prime de fidélité) pour son compte "fidélité", peut-on lire sur le site www.evi.be.

Une destination fiable pour votre épargne? A priori autant que les autres banques, puisque les montants qui y seront déposés seront protégés à hauteur de 100.000 euros par la garantie de l’Etat... néerlandais. En effet, Evi n’est jamais qu’une nouvelle ligne de produit de la banque privée Van Landschot, elle-même succursale (et non filiale) du Néerlandais F. van Landschot Bankiers, qui gère pour 50 milliards d’euros d’actifs en tout dans le Benelux.

"L’ouverture d’un compte est totalement gratuite, il n’y a pas de montant minimum à déposer et il n’est réclamé aucun frais de fonctionnement", assure-t-on au "help desk" d’Evi.

Plus de 25.000 euros?

La banque privée Van Lanschot, active en Belgique (surtout en Flandre) dans la gestion de patrimoine pour clients fortunés et institutionnels, a en réalité une idée derrière la tête, avoue Michel Buysschaert, le président de Van Lanschot Belgique: "attirer de nouveaux clients dont une partie se convertira soit au personnal banking (à partir de 25.000 euros d’avoirs), c’est-à-dire aux service d’un coach en ligne pour les conseiller dans leurs placements, soit au private banking (à partir de 250.000 euros, voire 500.000 euros pour les services complets)". Ce service de coach en ligne, "Evi gestion", sera lancé "dans un deuxième temps, d’ici la fin 2014".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés