Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Les banques préparent les paiements éclair

Les banques belges se préparent aux paiements instantanés. Dans quelques années, il devrait être possible d’opérer des transactions financières en quelques secondes.
©ISOPIX

C’est une situation classique: vous attendez de toucher votre salaire avant de payer une facture afin d’éviter de mettre votre compte dans le rouge. Vous savez que le virement a été effectué mais l’argent n’apparaît pas encore sur votre compte. Ce genre de situation pourrait bien, d’ici quelques années, appartenir au passé. Les banques belges emboîtent le pas à certaines de leurs collègues étrangères dans ce que l’on appelle les paiements éclair ou instantanés.

Ce concept existe déjà en Afrique du Sud depuis 2006 et les paiements y sont effectués dans la minute, avec des limites quant au montant viré. Aujourd’hui, les banques de 20 pays proposent un système similaire, ou l’envisagent. Le dernier pays à franchir le pas sont les Pays-Bas où les banques ambitionnent d’effectuer un virement dans les 5 secondes dès 2019.

5 secondes
La norme internationale en matière de paiements instantanés est de 5 secondes. L’objectif en Belgique est similaire.

L’intérêt international est croissant. Fin de l’an dernier, l’Euro Retail Payments Board, une instance de la Banque centrale européenne a considéré que les paiements instantanés avec disponibilité immédiate de l’argent sont "la prochaine frontière du secteur".

L’intérêt augmente avec la numérisation croissante de la société, l’évolution des attentes des clients et la nécessité d’être en mesure de payer tout et partout à la fois. La question est à l’étude dans les banques belges depuis la fin de l’année dernière, selon Isabelle Marchand, porte-parole de Febelfin. Un document circule dans le secteur pour consultation, les banques devraient le valider dans les semaines ou les mois à venir.

Plus de jours fériés

La façon dont le système fonctionnera chez nous n’est pas encore claire, Febelfin est peu prolixe mais précise toutefois que 5 secondes est la norme internationale en matière de paiements instantanés. "L’objectif de la Belgique est similaire", indique Isabelle Marchand.

Comme les Pays-Bas, la Belgique se dirige vers un système dans lequel les week-ends ou les jours fériés ne joueront plus de rôle dans les paiements. "C’est une étape logique quand on parle de paiements instantanés. cela fait partie de l’étude", dit la porte-parole. L’étude examine également quel type de transaction doit en premier lieu faire l’objet de paiements instantanés.

Les paiements dans les magasins ou les paiements mobiles par smartphone sont principalement envisagés. Les paiements éclairs nécessiteront certainement de gros investissements de la part des banques mais il est trop tôt pour en mesurer l’ampleur.

Actuellement, les virements prennent encore du temps parce qu’ils passent par un système de compensation et règlement. Il faut par exemple un jour ouvrable pour un transfert électronique d’une banque à une autre. Pour un virement papier, il faut compter un jour ouvrable de plus. Pour un paiement par carte de banque dans un magasin, le montant est généralement directement débité du compte, mais cela ne signifie pas que le commerçant reçoit l’argent immédiatement.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés