Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Vous avez une voiture de société? Préparez-vous à plus de taxes en 2015

À partir du 1er janvier 2015, ceux qui bénéficient d’une voiture par le biais de leur employeur ou de leur propre société devront en moyenne payer une taxe de 2,5 à 3% supérieure à celle de 2014. C’est le résultat de l’adaptation annuelle de la norme d’émission de CO2 pour le calcul de l’avantage fiscal.

Les émissions de CO2 font partie des éléments qui sont pris en compte pour le calcul de l’avantage taxable que représente une voiture de société. La norme d’émission de CO2 est revue chaque année.

À partir du 1er janvier 2015, cette norme baisse, tant pour les voitures à essence que pour les véhicules diesel.

Résultat: l’avantage imposable augmente et les employés verront leur salaire net diminuer à cause de la hausse du précompte professionnel sur l’avantage de toute nature.

"La taxe sur l’avantage de toute nature augmente en moyenne de 2,5 à 3%, voire de 5% dans certains cas exceptionnels, explique Jef Wellens de Wolters Kluwer. Les voitures qui émettent beaucoup de CO2 ne seront pas plus chères, vu qu’elles sont déjà soumises à la taxation maximum."

C’est le cas des voitures à essence dont l’émission de CO2 dépasse 237 g/km, et des voitures au diesel qui dépassent 218 g/km.

Pour les voitures très respectueuses de l’environnement — comme les véhicules électriques ou hybrides — la baisse de la norme d’émission n’aura aucun impact et les conducteurs continueront à payer le minimum.

Le système de taxation est important pour ceux qui bénéficient d’une voiture par le biais de leur employeur ou de leur propre société, et qui peuvent également l’utiliser pour leurs déplacements domicile-lieu de travail et pour leurs déplacements privés. L’avantage taxable est calculé forfaitairement, sur base de facteurs tels que les émissions de CO2, la valeur catalogue et l’âge du véhicule.

Plus concrètement…

Dans la formule, les émissions de CO2 sont traduites en un coefficient CO2. Le coefficient de base de 5,5% vaut pour une voiture dont les émissions sont "standard".

Pour les voitures qui roulent à l’essence, au LPG ou au gaz naturel, cette norme baissera à partir du 1er janvier, pour passer de 112 à 110 g/km.

Pour les voitures diesel, le coefficient passe de 93 à 91 g/km.

Pour les véhicules dont les émissions sont supérieures à cette norme, le coefficient CO2 est majoré de 0,1% par gramme de CO2 supplémentaire, avec un maximum de 18%.

Pour les voitures qui émettent moins que la norme, le coefficient baisse de 0,1% par gramme de CO2, avec un minimum de 4%.

  • Par exemple, une Toyota Prius de type hybride, ayant un niveau d’émission de CO2 de 49 g/km, ne verra pas son avantage imposable modifié (113,13 euros)
  • Le propriétaire d’une VW Golf Variant de type diesel (émission de CO2 de 102 g/km) verra par contre son avantage imposable grimper de 3,1% en 2015
  • L'avantage imposable grimpera de 2,3% pour une Opel Zafira Ecolfex diesel
  • et de 2,4% pour une Audi A4 Avant diesel
  • Plus loin dans les pollueuses, l’avantage imposable d’une Audi Q5 V Tdi diesel n’augmentera que de 1,5%.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés