Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

7 erreurs à éviter en vendant votre maison

Vous n’aurez jamais une deuxième chance de faire une première bonne impression. Dans un climat immobilier tourmenté, votre maison doit paraître mieux que celle vendue par un voisin. Ne placez pas la barre trop haut et négociez chaque offre. Vous en sortirez gagnant.
Publicité

(mon argent/smartmoney) – Selon la source consultée, le marché immobilier se trouverait actuellement dans le creux de la vague, en chute ou en pleine crise. Mais cela ne signifie pas pour autant que vous n’arriverez pas à vendre votre maison. Vous devrez fournir plus d’efforts lors de la négociation, mais si vous savez éviter ces quelques pièges, cela ne vous posera pas de problèmes:

1. Demander un prix trop élevé

Si vous voulez vraiment réussir à vendre votre maison, contrairement à ceux qui veulent juste en tester la valeur marchande, il vaut mieux ne pas placer la barre trop haut. Dans un marché immobilier en pleine débâcle, le but est d’atteindre le plus grand nombre d’acheteurs potentiels. Un prix de vente exubérant découragerait immédiatement les quelques candidats sérieux.

2. Refuser la première offre

De nombreux vendeurs refusent la première offre par principe, même si elle se rapproche fortement du prix de vente demandé. Attention cependant, car dans la réalité, il arrive souvent qu’un acheteur ne propose pas une deuxième offre plus élevée, surtout si sa première offre avait été bien étudiée. Ne soyez pas trop certains qu’un nouveau candidat (avec une offre plus alléchante) se présente. Si votre maison reste trop longtemps sur le marché, c’est un argument que l’acheteur utilisera pour diminuer le prix. Vous risquez alors d’être à nouveau le perdant de l’affaire.

3. Ne pas répondre à toutes les offres

Vous serez parfois tenté de ne pas réagir aux offres trop basses. Mais faites-le quand-même, vous pourrez peut-être négocier. Vous ne pouvez pas en vouloir aux acheteurs qui testent le marché et font des offres basses dans un tel climat immobilier. Négocier avec le plus de partis possibles vous donne l’avantage psychologique de pouvoir les stimuler avec l’argument "j’ai suffisamment d’autres candidats".

4. Ne pas valoriser l’intérieur

Pas besoin de vous ruiner en faisant appel à un spécialiste en décoration intérieure pour valoriser votre maison. Évidemment, toutes les pièces doivent être rangées et propres. Mais tenez également compte des mauvaises habitudes. En effet, vous êtes peut-être habitué à voir des patins à roulette sur la troisième marche de l’escalier… mais votre futur acheteur ne l’est sans doute pas.

En outre, une simple couche de peinture sur les murs donnera une excellente impression. Veillez également à réparer tous les défauts, car si un acheteur potentiel en découvre un, il pensera que la maison en est remplie. L’aménagement à peu de frais de l’extérieur de la maison et du jardin peut aussi améliorer la rentabilité de la vente. Une façade rafraîchie, un gazon tondu ou des fenêtres propres contribuent à donner un aspect de fraîcheur à la maison. Il s’agit de quelques heures de travail qui peuvent vous rapporter des milliers d’euros.

5. Laisser les animaux familiers en liberté dans la maison

Si vous avez des animaux familiers, il sera difficile d’obtenir un avis positif de quelqu’un à la recherche d’une maison: ou bien les candidats acheteurs seront choqués pas la facilité avec laquelle les animaux prennent leurs aises dans leur (future) habitation, ou bien ils adoreront tellement les animaux qu’ils s’intéresseront plus à ceux-ci qu'à la maison. Dans les deux cas, vous serez perdant.

6. Trop de bruit

Les personnes à la recherche d’une maison cherchent en fait un nid douillet et tranquille. Des enfants qui s’amusent, un bébé en pleurs, des chiens qui jouent, de la musique forte ou une télévision allumée sont rarement des points positifs pour une visite réussie. Faites découvrir votre maison dans une ambiance calme: déposez les enfants chez les grands-parents, évitez d’avoir des invités, ne bloquez pas l’entrée de votre maison et du garage, laissez la télévision éteinte, etc.

7. Vendre les meubles en même temps

Bien entendu, soyez poli et amical pendant la visite, mais n’insistez pas trop. Les visiteurs veulent se faire une première impression de votre maison, ce qui ne réussira pas si vous avez quelque chose à dire sur tout. Accordez-leur du calme et la liberté d’effectuer la visite à leur gré. N’essayez pas non plus de vendre votre mobilier en même temps. Sinon, vous ne vous concentrerez plus sur la maison, vous semblerez désespéré et vous pourriez perdre un acheteur potentiel. Le contenu ne peut être négocié que lorsque des plans de vente concrets sont présents.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés