mon argent

Au Danemark, la banque vous paye pour acheter une maison

©Belgaimage

Sous l'impulsion des banques centrales, qui tendent de plus en plus vers une politique monétaire ultra-accommodante, les taux d'intérêt continuent leur inexorable descente. À tel point qu'au Danemark, certains prêts hypothécaires sont proposés avec des taux négatifs.

Avouons-le tout de suite, rembourser moins que ce que la banque nous a prêté pour l'achat d'une maison est une douce idée qui plairait à beaucoup d'entre nous. Cela signifierait par exemple davantage de fonds pour d'éventuels travaux de rénovation. Au Danemark, ce que certains spécialistes appelaient utopie il y a quelques années est devenu réalité. 

La banque Jyske, la troisième plus importante du pays, propose depuis quelques jours un crédit hypothécaire sur 10 ans avec un taux d'intérêt fixe négatif, à -0,5%. Autrement dit, la banque récupérera moins que ce qu'elle a prêté à ses clients. "C’est un autre chapitre de l’histoire de l’hypothèque. Il y a quelques mois, nous aurions dit que cela ne serait pas possible, mais nous avons été surpris à maintes reprises, ce qui ouvre de nouvelles perspectives pour les propriétaires", a expliqué à TV2 Mikkel Høegh, économiste chez Jyske Bank.

Rappelons cependant que les clients ont d'autres frais à payer. Au final, ils devront toujours rembourser plus qu'ils n'empruntent.

D'autres institutions bancaires ont également abaissé leur taux d'intérêt à des niveaux historiques. La banque Nordea propose par exemple un crédit hypothécaire sur 20 ans avec un taux d'intérêt nul. Et elle serait prête à offrir un taux négatif pour un crédit sur 30 ans. Selon l'agence Bloomberg, il est possible au Danemark de trouver actuellement des prêts sur 30 ans avec un taux d'intérêt de 0,5%.

Une demande en nette augmentation

En découle - forcément - une forte demande pour les crédits hypothécaires. Selon les données de l'organisation Finans Danmark, les banques et assurances danoises ont approuvé quelque 49.000 prêts à leurs clients le mois dernier. Du jamais vu en quatre ans. À l'époque, en 2015, la banque centrale du pays avait largement réduit son taux directeur pour protéger l'ancrage de la monnaie locale (la couronne danoise) avec l'euro. Ce qui avait provoqué une chute des taux d'intérêt.

Aujourd'hui, alors que le risque géopolitique s'est amplifié ces dernières semaines, les investisseurs les plus prudents se ruent vers des actifs jugés plus "sûrs" comme l'immobilier. Ce qui tire les taux vers le bas. "Emprunter n'a jamais été aussi peu cher", constate Lise Bergmann, analyste chez Nordea. "Nous espérons que cela contribuera à faire monter les prix des maisons".

Elle reconnait toutefois que la situation est "presque étrange". "Il est désagréable de penser que certains investisseurs sont prêts à prêter de l'argent pendant 30 ans et ne recevoir que 0,5% en retour. Cela montre à quel point les investisseurs sont effrayés par la situation actuelle sur les marchés financiers et s'attendent à ce qu'elle prenne très longtemps avant que les choses ne s'améliorent."

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect