Combien coûte la vue sur mer à Knokke?

©Dewaele Vastgoed

A Knokke, les biens de luxe sont mis en vente pour un prix moyen de 1.769.419 euros. Et ailleurs? Voici le détail de l'immobilier de prestige en Belgique.

En 2015, plus de 500 villas et appartements de luxe à Knokke (de minimum 750.000 euros) ont été proposés à la vente pour un prix moyen de 1.769.419 euros. Knokke représente près d’un tiers du marché de l’immobilier de luxe en Belgique, mais n’occupe cependant que la huitième place des communes les plus chères de Belgique. Dans cette commune, une "vue sur mer" vous coûtera 10.984 euros par m².

1.764.336 euros
Le prix moyen pour une villa ou une habitation de prestige en Belgique: 1.764.336 euros

C’est ce qui ressort des chiffres de la plate-forme immobilière Immo de Luxe. Une centaine d'agences immobilières, spécialisées en biens de prestige, y proposent des habitations dans cette catégorie de prix. Globalement, cette offre représente près de 80% du marché haut de gamme.

Le prix moyen demandé pour une villa ou une habitation de prestige se montait à 1.764.336 euros en 2015. Pour un appartement de luxe, le prix de vente moyen était de 1.391.824 euros.

Et si l'on comparait?

Les villas et les habitations de luxe sont plus chères à Bruxelles (2.218.252 euro) qu’à la côte (2.007.929 euros) et dans le reste du pays (1.575.984 euros). Par contre, dans le marché haut de gamme, le prix de vente des appartements est plus élevé à la côte (1.447.184 euros) comparé à Bruxelles (1.395.176 euros) et au reste du pays (1.175.521 euros).

En termes de prix de vente moyen des villas et appartements, le Brabant flamand apparaît comme le plus cher (1.918.768 euros), suivi de près par Bruxelles (1.897.807 euros) et le Limbourg (1.685.782 euros).

Le bien le plus cher mis en vente en 2015 a atteint 18 millions d’euros (au Limbourg). Dans le Brabant flamand, à Anvers, à la côte et à Bruxelles, des biens ont été proposés à la vente à plus de 10 millions d’euros.

Les communes les plus chères

Le classement des communes les plus chères (villas et appartements pris ensemble) recèle quelques surprises. On trouve en tête Woluwe Saint-Pierre (2.269.492 euros), suivie par Rhode Saint-Genèse (2.196.827 euros), Uccle (2.124.437 euros), Schoten (2.099.443 euros) et Brasschaat (1.955.142 euros).

Knokke (1.769.419 euros) n’arrive qu’en huitième position, après Bruges et Ixelles. Le top 10 est complété par Anvers et ´s Gravenwezel.

La majorité des biens de prestige se situent à la côte. Les communes côtières représentent plus d’un tiers de tous les biens de ce type. La côte est suivie par la province d’Anvers (23%) et la Flandre occidentale (hors zone côtière) (7%). Knokke et Heist représentent ensemble un tiers de l’offre totale. Le reste du top 20 constitue un autre tiers de l’offre totale.

©mediafin

Vue sur mer, piscine et feu ouvert

Une vue sur mer coûte 22% de plus, soit 10.984 euros par m2 pour un appartement de luxe (surtout à Knokke). Sans vue sur mer, le prix recule à 8.993 euros par m2.

©Dewaele Vastgoed

Seule une habitation sur cinq proposée à la côte offre une vue sur mer.

Dans le segment du luxe, 18% des biens disposent d’une piscine et 20% d’un feu ouvert. Seuls 2% offrent une cave à vin. Les biens disposant d'une salle de cinéma privée (0,5%) ou d’un terrain de tennis (0,7%) sont exceptionnels. Les chambres d’hôtes, jardins d’hiver, écuries et pontons d’amarrage sont très rares.

En 2015, plus de 3.000 annonces ont été publiées sur Immo de Luxe pour des biens de prestige. L’offre pour les villas était trois fois plus importante que celle pour les appartements. Pour l’instant, on dénombre quelque 2.000 biens proposés à la vente.

C’est surtout à la côte et à Bruxelles que les biens de luxe sont proposés par plusieurs agences immobilières. Cela concerne près de 1.500 habitations.

"Le marché est actuellement relativement stable. Le nombre de biens proposés ces derniers mois sur notre site reste pratiquement inchangé", explique Michael Deroose, un des fondateurs de Luxevastgoed.

Le site a été lancé en mai 2014. Il faudra encore attendre un an pour pouvoir analyser l’évolution des prix demandés pour des biens de luxe sur base de notre banque de données.

Y a-t-il beaucoup d'amateurs?

Certaines habitations se vendent en moins d’une semaine, mais la plupart restent facilement six mois sur le site internet. Si elles disparaissent du site, cela ne signifie pas nécessairement qu’elles ont été vendues.

En Belgique, les habitations se vendent en moyenne avec une réduction de 5 à 10% par rapport au prix demandé. Dans le segment du luxe, il est plus difficile d’obtenir ce type d'estimation. Mais depuis la crise financière, les prix sont devenus beaucoup plus rationnels.

Dans cette classe de prix, peu de particuliers vendent eux-mêmes leur bien. Parmi les principales agences immobilières spécialisées dans ce segment, on trouve notamment Dirk Willemyns (Knokke), Cambier-De Nil (Knokke), Immobilière Le Lion (Bruxelles), De Boer & Partners (Kempen), Hillewaere Vastgoed (Kempen), Sotheby's (Bruxelles), et Engel & Volckers (partout en Belgique).

©rv

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect