Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Remplissez-vous les conditions pour devenir propriétaire?

Votre banquier a besoin de "tout" savoir sur vos finances personnelles avant de vous accorder un prêt: épargne, emploi, héritage, situation du ménage, etc.
©Filip Ysenbaert

Avant de parcourir les annonces immobilières à la recherche de votre future habitation, vous devez savoir si vous êtes en mesure d’obtenir un emprunt hypothécaire et, si oui, pour quel montant. Il est indispensable, avant de vous rendre chez votre banquier, d’effectuer un "inventaire" de vos finances et de votre situation personnelle. "Il est important que le demandeur fasse le bilan de ses avoirs, de ses revenus, de ses dépenses, etc.", souligne Valéry Halloy, porte-parole de BNP Paribas Fortis, leader sur le marché hypothécaire en Belgique. "En tant que gestionnaire de risque, le conseiller bancaire va étudier point par point le dossier pour prendre sa décision", ajoute-t-il.

1. Emploi et situation stables

Votre situation professionnelle est un élément essentiel pour obtenir un crédit hypothécaire. Un emploi stable avec une rémunération confortable a tendance à rassurer les banquiers et donc à plaider en votre faveur pour l’octroi d’un crédit. "Il est évident qu’un contrat à durée indéterminée peut faciliter l’obtention d’un crédit hypothécaire", avoue Valéry Halloy, qui précise toutefois qu'"un contrat d’intérim ou à durée déterminée n’empêchent pas pour autant d’obtenir un prêt. L’intérim n’est pas considéré comme précaire par les banques à partir du moment où les missions se succèdent".

Il est important que le demandeur fasse le bilan de ses avoirs, de ses revenus, de ses dépenses, etc.
Valéry Halloy
porte-parole de BNP Paribas Fortis

La porte-parole de Belfius, Ulrike Pommée, indique également qu’" un emprunteur qui a un emploi fixe (contrat à durée indéterminée) représente moins de risques pour la banque que, par exemple, un emprunteur qui travaille comme intérimaire ou qui a un contrat à durée déterminée. " Il est surtout essentiel pour le banquier de se faire une idée de la pérennité de vos revenus. "Un emploi précaire n’empêche pas de décrocher le financement d’un bien immobilier, tout dépend du profil du candidat emprunteur. Charge à lui de démontrer sa capacité à épargner, à tenir ses engagements et à pouvoir régler sans incident ses loyers, ses factures, etc."

Un emprunteur qui a un emploi fixe (contrat à durée indéterminée) représente moins de risques pour la banque qu'un emprunteur qui travaille comme intérimaire ou qui a un contrat à durée déterminée. 
Ulrike Pommée
porte-parole de Belfius

Mais dans le contexte actuel de forte régulation voulu par la Banque nationale de Belgique (BNB), qui relève les exigences de fonds propres des banques lorsqu’elles accordent des crédits, "la vigilance reste de mise au sein des banques qui seront sans doute plus exigeantes sur les garanties et les conditions qu’elles proposent", souligne le porte-parole de BNP Paribas Fortis.

Vous devez également savoir si vous envisagez de rester au moins cinq ans dans votre habitation. En effet, si vous souhaitez voyager ou travailler à l’étranger en deçà de ce délai, mieux vaut rester locataire, car vous n’aurez pas amorti les frais de votre achat et serez contraint de rembourser certains avantages fiscaux accordés lors de l’acquisition, surtout en Région bruxelloise. 

2. Acheter seul ou à deux

Acheter avec votre partenaire ou tout seul est un autre élément important à prendre en compte. Vous ne pourrez pas emprunter le même montant si vous disposez d’une seule source de revenus ou de deux – à moins que vos revenus soient assez conséquents. 

"La grande différence entre un emprunt conclu seul et un emprunt effectué à deux, c'est que le crédit hypothécaire repose sur un seul salaire. Le montant emprunté seul est en général plus faible que celui des couples (qui ont un double salaire) ou des plus de 55 ans (qui ont une épargne): il est 21% moins élevé dans le cas d’une acquisition et 15% dans le cas d’un emprunt mêlant achat et rénovation", chiffre Valéry Halloy. Cependant, le critère principal pour accorder ou non un crédit immobilier reste la capacité de l’emprunteur à rembourser le prêt hypothécaire à l’issue d’une période convenue. Cela vaut aussi bien pour les célibataires que pour les ménages.

31
%
En 2018, BNP Paribas Fortis a octroyé 31% de crédits hypothécaires à des clients disposant d’un seul revenu.

BNP Paribas Fortis a d’ailleurs isolé les crédits octroyés aux personnes célibataires et aux familles monoparentales afin d'analyser l’accessibilité aux prêts hypothécaires pour ces catégories. En 2018, la banque a octroyé 31% de crédits hypothécaires à des clients disposant d’un seul revenu. Dans cette catégorie, le montant moyen emprunté pour l’achat d’une habitation s’élevait à 170.800 euros. Tous contrats hypothécaires confondus, la mensualité moyenne déboursée par une personne isolée s’élève à 776 euros, contre en moyenne 840 euros dans le cas d’un apport basé sur deux salaires.

3. Épargne

Les fonds propres dont vous disposez influencent le montant que vous pourrez emprunter et le taux qui vous sera accordé. Il est n’est donc pas négligeable de posséder – au moins – une petite épargne. Plus elle est importante, plus votre banquier aura de souplesse pour vous proposer un crédit intéressant. 

Prenez donc connaissance de "tout" ce que vous possédez. Vos économies sur votre compte d’épargne, votre assurance à long terme, qui pourra vous servir d’assurance solde restant dû ou autre: rien n’est négligeable. "Tous les moyens financiers dont on dispose (portefeuille de placements, assurance groupe, assurance-vie, etc.) peuvent être pris en considération dans le cadre de la demande de crédit. Il est important que l’emprunteur informe son banquier concernant ce point", indique Ulrike Pommée.

4. Héritage, donation

Si vous avez reçu une certaine somme en héritage ou sous la forme d’une donation, celle-ci peut également servir à grossir votre apport en fonds propres et donc à revoir votre taux à la baisse ou à augmenter le montant emprunté. Par contre, un banquier ne table jamais sur une donation ou un héritage futur, ceux-ci doivent avoir déjà eu lieu.

Résumé
  • Un emploi stable et une rémunération confortable jouent en votre faveur pour l'octroi d'un crédit hypothécaire. 
  • Les fonds propres dont vous disposez ont un impact sur le montant accordé par la banque, le taux d'intérêt et la durée du crédit. Plus vous avez d'épargne et plus votre banquier sera "généreux".
  • Une somme reçue en héritage ou sous la forme d'une donation peut servir à grossir vos fonds propres.

Lire aussi

Messages sponsorisés