Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité
Publicité

Investir dans le Sunparks de Vielsalm?

Le Sunparks de Vielsalm est actuellement vendu à des investisseurs particuliers. Le groupe Pierre & Vacances-Center Parcs souhaite commercialiser les maisonnettes du parc auprès des particuliers, avec un rendement garanti.
©PETER MAENHOUDT

L’acronyme PVCP est moins connu que Pierre & Vacances  et Center Parcs, les deux sociétés, aujourd’hui fusionnées, qui constituent ce groupe européen leader du tourisme local avec 50.000 logements sur 300 sites et un total de 7.000 employés.

PVCP a racheté en 2007 le SunParks Ardenne de Vielsalm (350 cottages sur 30 ha), créé il y a plus de vingt ans par le groupe touristique Sunair. Ce parc est en voie de rénovation avec le concours d’Idelux, l’agence de développement territorial du Luxembourg belge.

Publicité

Opération financière

L’investissement que représente cette rénovation est de quelque 26 millions EUR, la moitié pour rénover les cottages, la moitié pour rénover l’équipement du parc (pool, accès, sécurité, plantations, etc).

L’objectif de PVCP est de financer cette rénovation et de dégager un excédent — en mettant les cottages rénovés sur le marché. "Il s’agit d’une opération originale, dit-on chez PVCP. Nous nous adressons à des investisseurs particuliers uniquement".

5,3%
L’investisseur a le choix entre deux formules: un rendement garanti de 5,3% sur une durée de 15 ans ou un rendement minimum de 3% plus un intéressement au chiffre d’affaires du parc.

Bien souvent, la vente de logements de vacances va de pair avec la possibilité pour l’acquéreur de disposer de son bien pendant une partie de l’année. "Ici, pas du tout. C’est une opération purement financière", précise-t-on chez PVCP. L’investisseur qui souhaite occuper son bien sera donc traité comme les autres candidats à la location.

Les cottages sont mis en vente à des prix variant de 75.000 (1 chambre) à 145.000 EUR (3 chambres), TVA comprise mais hors frais de notaire. Des prix fort peu élevés par rapport au marché: "c’est dû au fait qu’il s’agit de biens qui ne sont pas neufs. Ils ont été rénovés."

Ou plutôt ils vont l’être puisque les travaux ne démarreront que l’été prochain pour se terminer au début de l’année suivante "si tout va bien". Si tout va bien parce que les autorisations nécessaires et le montage financier doivent encore être finalisés avec les autorités locales et Idelux.

L’originalité de la proposition de PVCP ne tient pas seulement à son prix, mais aussi à son rendement. L’investisseur a le choix entre deux formules,

-la première offrant un rendement garanti de 5,3% sur une durée de 15 ans (pouvant être portée à 20 ans),

- la seconde un rendement minimum de 3% plus un intéressement au chiffre d’affaires du parc.

"La majorité de nos clients opte pour la seconde formule", dit-on chez PVCP.

Comme les travaux n’ont pas encore démarré, les acquéreurs doivent se contenter pour le moment de signer une réservation (une vingtaine à ce jour), "mais sans payer d’acompte, insiste-t-on chez PVCP. Le paiement d’ailleurs ne se fera que lorsque le premier loyer aura été payé".

Un rendement après frais et charges de 5,3% correspond après impôts à un rendement net proche de 4%.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Messages sponsorisés
Tijd Connect
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.
Partnercontent
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.