Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Isoler son toit, c'est pas cher et ça peut rapporter gros!

Pour réduire sa consommation énergétique, la première chose à faire est, de toute évidence, d'isoler son toit. Primes et avantages fiscaux se conjuguent pour vous faire récupérer votre mise en très peu de temps.

 

(mon argent) – Réduire la consommation d’énergie de sa maison commence par une bonne isolation du toit. En effet les déperditions de chaleur se font par les sols, les murs ou le toit mal isolés. S’il n’est pas évident d’isoler les murs ou les sols d’une habitation existante, l’isolation du toit est en revanche une solution envisageable. Sachant qu’un toit mal isolé représente un quart des déperditions d’une habitation, il est clair que son isolation sera la première étape lorsqu’on souhaite réduire sa facture énergétique.

Les pouvoirs publics ont d’ailleurs bien compris toute l’importance de l’isolation des toitures comme facteur de réduction de la consommation d’énergie. Ils accordent à ceux qui souhaitent améliorer leur habitation à ce niveau de nombreux subsides qui réduisent nettement le coût total de l’intervention. Le site Livios consacré à la construction est même d’avis que l’isolation d’une maison existante est " très bon marché. Disons même, une opération blanche ".  Selon les calculs de Livios, grâce aux incitants et aux primes des pouvoirs publics, un investissement de 2.000 euros peut ne coûter en finale que 300 euros.  

Ci-dessous l’éventail complet des différents subsides pour l’isolation des toitures.  

Fédéral: 40% de réduction ou de crédit d’impôt

Vous pouvez déclarer 40 % du montant total de la facture (TVAC), avec un maximum de 2.770 euros pour l’exercice 2010. À partir d’un investissement de 6.925 euros, le plafond est atteint. Si vous investissez davantage et dépassez donc les 2.770 euros, vous pouvez reporter le solde sous forme de réduction d’impôt pendant les 3 exercices suivants.

En principe, la réduction d’impôt ne concerne que l’isolation du toit. Toutefois, dans le cadre de greniers inhabitables, il est accepté que l’isolation du plancher du grenier (ou celle du plafond du dernier étage) soit elle aussi déductible fiscalement. La pose d’un roofing ou le remplacement de tuiles ne donnent pas droit, à eux seuls, à la réduction d’impôt.

C’est la date de paiement de la facture qui est prise en compte, et non celle de la facture ou de d’exécution des travaux. Le plafond est calculé par habitation. Si vous faites exécuter des travaux visant l’économie d’énergie dans plusieurs biens que vous possédez, vous avez droit à une réduction d’impôt pour chacune des habitations concernées.

Pour donner droit à la réduction d’impôt, l’isolant posé doit présenter un coefficient thermique " R " égal ou supérieur à 2,5 mètres carrés Kelvin par watt (m²K/W). Les travaux doivent en outre avoir été confiés à un entrepreneur enregistré. Le bricoleurs ne bénéficient donc pas de cette formule. L’entrepreneur doit ajouter une annexe à sa facture, qu’il est possible de télécharger ici.

 

 

 

 

 

Même si vous ne payez pas d’impôts

Si vous payez peu ou pas d’impôts, une déduction ne vous sera guère utile. Pour tenir compte de cette inégalité de traitement, le gouvernement fédéral à instauré un crédit d’impôt par lequel le bénéficiaire reçoit du gouvernement fédéral un montant correspondant à la réduction d’impôt accordée au contribuable (40 % de la facture).

Plus de prime en Flandre

Le crédit d’impôt fédéral sur les investissements en isolation de toiture, en remplacement de chaudière par un modèle à condensation et en pose de vitrage à haut rendement est une nouveauté de 2010. Cette formule entraîne la disparition de la prime flamande instaurée en 2008. Les Flamands non imposés sont désormais priés de se tourner vers le gouvernement fédéral en vue d’un crédit d’impôt. Il peut être demandé dans la déclaration à l’impôt sur le revenu de 2010 (avertissement-extrait de rôle de 2011).

Vous avez isolé votre toit en 2009 et payé la facture la même année ? Dans ce cas, vous avez jusqu’à fin février pour demander une prime à l’Agence flamande pour l’énergie (Vlaams Energie Agentschap). Vous pouvez télécharger le formulaire sur www.energiesparen.be ou le commander au numéro de téléphone 1700 (appel gratuit).Si vous avez payé en 2010 un investissement de 2009 (facture unique ou facture finale), vous devez demander un crédit d’impôt via votre déclaration Si vous avez payé en 2010 un investissement de 2009 (facture unique ou facture finale), vous devez demander un crédit d’impôt via votre déclaration.

 

 

 

Primes régionales

Chaque région possède ses primes en matière d’isolation de toiture. Pour des informations détaillées sur les primes régionales, voir les sites suivants:

 

 

 

 

 

En Flandre, vous avez droit à une prime si les travaux sont effectués par un entrepreneur enregistré, mais aussi par vous-même. La prime peut être demandée par l’entremise de votre gestionnaire de réseau. Le coefficient d’isolation thermique du matériau doit être d’au moins 3 m²K/W. Si vous faites les travaux vous-même, la prime est de 2 euros par m², et 4 euros par m² si vous les confiez à un professionnel.

Pour un toit d’au moins 40 m², vous avez droit en Flandre à une prime complémentaire unique de 500 euros. Les personnes à bas revenus bénéficient d’une prime majorée, d’un montant maximal de 1.000 euros, si les travaux sont confiés à un entrepreneur enregistré. Si vous faites les travaux vous-mêmes, la prime est plafonnée à 600 euros. Vous ne devez pas introduire de demande séparée pour la nouvelle prime. Le gestionnaire de réseau transmettra vos données à la Région. Cliquez ici pour plus d’informations sur la prime à l’isolation de toiture.

En Wallonie, le coefficient R doit atteindre au moins 3,5 m²K/W. Si vous faites les travaux vous-même, la prime est de 4 euros/m². Si vous les confiez à un entrepreneur enregistré, elle passe à 8 euros/m². Le maximum est fixé à 10.000 euros par année et par bâtiment. La prime ne peut jamais dépasser le montant de la facture. Vous trouverez plus d’informations ici.

En Région de Bruxelles-Capitale, vous n’avez droit à la prime que si les travaux sont effectués par un entrepreneur enregistré.  La prime est de 20 euros/m², avec un maximum de 50 % du montant de la facture. Le coefficient R doit atteindre au moins 4 m²K/W.

 

 

 

 

La commune et la province

La plupart des communes accordent également des primes à celles et ceux qui vont acheter, construire ou rénover. N’oubliez pas de prendre contact avec les services concernés.

 

 

 

 

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés