Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

L'attrait de la résidence secondaire en Espagne ne faiblit pas

Au premier semestre 2015, quelque 1.500 Belges ont acheté une seconde résidence en Espagne, malgré des prix qui sont repartis à la hausse.
Publicité
©© Roman Borodaev

La seconde résidence sous le soleil espagnol séduit toujours plus de Belges. Durant les six premiers mois de l’année 2015, 1.539 compatriotes y ont acquis un bien immobilier de vacances, selon les statistiques officielles des bureaux d’enregistrement locaux (Registradores de Espana). 815 au premier trimestre et 724 au deuxième.

 

Cela représente une augmentation de 3,3% par rapport à la période correspondante de 2014. Si l’on se réfère à des statistiques sur une plus longue période, la tendance est très nette. En comparaison avec la première moitié de l’année 2013, la hausse se monte à 16%. Par rapport au premier trimestre 2012, c’est carrément un bond de 91%!

"Celui qui achète une maison en Espagne ne recherche pas autant le rendement, qu’une qualité de vie."
Enquête Azull


Marleen de Vijt, CEO de Azull, leader du marché belge pour l’immobilier espagnol ne pense pas que l’intérêt ait encore atteint son apogée. "À la fin de cette année, nous tablons sur une hausse supplémentaire de 7% des achats effectués par des Belges par rapport à 2014 où 3.500 résidences secondaires avaient été achetées, prévoit-elle. Les Belges restent ainsi fermement installés à la quatrième place dans la liste des principaux acquéreurs étrangers en Espagne, après les Britanniques, les Français et les Allemands." Les régions qui sont actuellement les plus prisées sont Madrid, Barcelone, Alicante (Costa Blanca) et Malaga (Costa del Sol), précise la CEO.

225.000 euros en moyenne

L’époque où il était possible de réaliser de très des bonnes affaires en Espagne, dans la foulée de la crise financière de 2008 qui avait provoqué une débâcle sur le marché immobilier, est pourtant révolue. Ces six derniers mois, Azull a constaté une augmentation moyenne des prix de 5,1%, et durant le seul deuxième trimestre, une augmentation de 2,8% a été observée. "Actuellement, il faut compter en moyenne 225.000 euros pour une résidence secondaire en Espagne alors qu’il y a trois ans, elles ne s’affichaient encore qu’à 170.000 euros."

"Celui qui achète une maison en Espagne ne recherche pas vraiment le rendement. Il souhaite surtout acquérir de la qualité de vie. Pour lui-même, mais aussi pour sa famille et ses amis", révèle l’enquête d’Azull. Environ 80% de ces propriétaires mettent plusieurs fois par an et gratuitement leur maison à disposition de toute la famille et par extension, de leur cercle d’amis. Le Belge occupe peu sa résidence secondaire espagnole en été, mais plutôt en deuxième moitié d’année, à partir de l’automne. "Environ 85% quittent alors leur maison en Belgique pour profiter de la vie au soleil et en extérieur, souvent pour deux mois ou plus."

Même si c’est l’Espagne qui enregistre la plus forte croissance depuis 2012, la France reste le pays étranger favori des Belges qui acquièrent une seconde résidence. À la fin de l’année dernière, 30.000 Belges étaient propriétaires d’une maison sur la côte espagnole. La France reste la destination de prédilection: elle est passée de 50.000 en 2010 à 55.000 en 2012.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés