Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

Les prix de l'immobilier grimpent de 4%

Les prix moyens de l’immobilier en Belgique ont connu une progression de 4% par rapport au premier semestre de l’année passée. C’est ce qui ressort des derniers chiffres publiés par le SPF Economie. Les prix moyens des habitations en Belgique sont en hausse dans toutes les catégories. La hausse la plus importante a été observée en Flandre.
Publicité

Les prix des habitations ont une fois de plus augmenté. Au premier semestre 2011, une maison d’habitation ordinaire a augmenté de 3,7% et coûte désormais en moyenne 184.866 euros.

Les villas ont augmenté de 3,5% et coûtent en moyenne 326.750 euros. L’année précédente, la hausse s’élevait à 5,6%.

Le prix moyen des appartements a également progressé de 3,5% pour atteindre 190.808 euros. L’année précédente, la hausse se chiffrait à 5,3%.

Les terrains à bâtir sont devenus un peu moins chers en 2011. Au deuxième trimestre de 2011, le prix de vente moyen était de 98,8 euros le m², soit une baisse de 3,9%. Durant la même période l’année précédente, les prix avaient grimpé de 14,6%. La moyenne belge des prix des terrains à bâtir cache de notables différences au niveau local. Elle est fortement biaisée par les zones urbanisées, où les terrains à bâtir se font rares. En général, la hausse des prix des terrains à bâtir semble cependant s'être arrêtée. Seule la Wallonie, où les prix sont plus bas, connaît encore une hausse.

Région flamande

En Région flamande, une maison d’habitation ordinaire coûte en moyenne 197.796 euros. Le Limbourg, avec une moyenne de 174.621 euros, apparaît comme la province la plus abordable. Le prix des maisons est le plus élevé en Brabant flamand (232.192 euros). La commune la moins chère est Messines, où l’on peut acquérir une maison d’habitation pour 119.583 euros en moyenne. Pepingen est la commune la plus chère, avec une moyenne de 360.143 euros.

En Flandre, une villa coûte en moyenne 350.211 euros (+3,7%), un appartement 196.292 euro (+3,9%). Durant la même période l’année précédente, les prix avaient grimpé respectivement de 5,0% et 5,5%.

Le prix des terrains à bâtir s’élevait à 155,2 euros par m² (+0,2%). L’année précédente, la hausse était de 6,4%.

Wallonie

En Région wallonne, il faut dépenser en moyenne 140.118 euros pour une maison d’habitation. Le Hainaut est la province la moins chère avec un prix moyen de 120.502 euros. La province la plus chère est le Brabant wallon, où l’on enregistre un prix moyen de 231.525 euros par maison d’habitation. La commune la plus chère est Lasne (354.509 euros) et la commune la moins chère, Colfontaine, avec un prix moyen de 82.730 euros pour une maison d’habitation

Chiffres trimestriels

Jusqu’au deuxième trimestre 2009, les prix de l’immobilier ont suivi une courbe descendante. À partir du troisième trimestre, la tendance est repartie à la hausse. Au deuxième trimestre 2011, une maison d’habitation ordinaire coûtait en moyenne 184.147 euros, une villa 329 023 euros et un appartement 191.665 euros.

Les terrains à bâtir sont devenus un peu moins chers en 2011. Au deuxième trimestre de 2011, le prix de vente moyen était de 98,8 euros le m².

Perspectives

Mi-Juillet de cette année, le baromètre des notaires du deuxième trimestre 2011 avait déjà montré une augmentation des prix sur base annuelle des maisons et des appartements, tant en Flandre, à Bruxelles qu’en Wallonie. C'est la première fois que cette situation se produit depuis la crise financière.
Contrairement aux chiffres du SPF Economie, les chiffres des notaires ne sont pas basés sur les informations contenues dans les actes de vente, mais sur celles contenues dans les option d’achat contractées quelques mois avant la vente définitive. Ces chiffres indiquent donc  quatre mois plus tôt dans quelle direction les chiffres récoltés par le SPF Economie se dirigent. Sauf en cas de revirement soudain  de situation, Les prix pour l’année 2011 devraient se situer plus haut que ceux enregistrés en 2010.

Le samedi 3 septembre, retrouvez dans le magazine Mon argent, gratuit avec L’Echo, une analyse des prix immobiliers par commune.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés