Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Les "vue sur mer" n'ont plus la cote

L’immobilier sur la Côte belge a évolué en ordre dispersé en 2014. Les biens plus luxueux ont perdu de la valeur, mais l’activité immobilière a bien progressé.
©BELGAIMAGE

À la mer du Nord, les appartements sur la digue n’ont plus la cote. Leur prix moyen a baissé d’un peu plus de 6% en 2014, selon le baromètre annuel "spécial mer" publié par la Fédération royale du notariat belge. Même constat pour les maisons (hors villas) situées sur les communes balnéaires. Leur prix moyen a reculé de 6,7%. Le prix des appartements (toutes situations confondues) a baissé de 1%. Le nombre de transactions a augmenté de 5%, en ligne avec la tendance nationale.

Différences communales

Si les prix des appartements ont reculé en moyenne de 1%, plusieurs communes ont évolué à contre-courant: Blankenberge (+ 8,3%), Le Coq (+ 6,7%), Heist (+ 5,5%), Oostende (+ 4,1%), Coxyde (+ 4%) et Knokke (+ 3%). La tendance négative observée sur les appartements (toutes situations confondues) a été particulièrement forte à Zeebrugge, où leur prix a plongé de plus de 17%.

Deux types d’acquéreurs

Selon le notaire Bart Van Opstal, le marché est actuellement soutenu par deux types d’acquéreurs. "Il y a d’un côté les pré-retraités qui achètent un appartement d’abord en tant que résidence secondaire et qui s’y domicilieront plus tard. Ils privilégient le neuf et des biens qui ne demanderont pas de rénovation. Il y a de l’autre les acquéreurs d’âge moyen, qui achètent un appartement pour en profiter mais aussi pour le mettre en location. 

Pour ces deux types d’acheteurs, les appartements sur la digue sont moins intéressants", explique-t-il. De fait, un appartement sur la digue reste en moyenne 21% plus cher que la moyenne… Ce qui impacte sa rentabilité en tant qu’investissement.

Evolution des prix des appartements sur la digue

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés