Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

Pourquoi les loyers baissent-ils?

La reprise des ventes immobilières et les suites de la crise économique poussent les loyers des maisons à la baisse. Les appartements font un peu de résistance en Flandre et à Bruxelles.
Publicité
©Photo News

(mon argent) - Recul marqué des loyers pour les maisons mises en location, recul léger pour les appartements wallons, modeste progression pour ceux de Flandre et de Bruxelles. Tels sont les constats qui se dégagent du relevé effectué par Immoweb.be au premier trimestre 2011 sur l’ensemble de ses annonces de biens en location.

Il est raisonnable de penser que les prix moyens du marché sont un peu inférieurs à ceux relevés ici par rappport à la situation d’il y a un an. Ce ne sont en effet pas ceux des baux en cours, mais bien des prix espérés par les propriétaires pour de nouvelles locations. On parlera donc plutôt de la tendance du marché que de l’état des lieux.

Maisons moins chères

La tendance, justement, révèle que les loyers des maisons mises en location affichent un net recul. La moyenne nationale de 1.250 euros enregistre une baisse de 7,4%. La Région wallonne recule davantage (loyer moyen de 990 euros, -8,9%). La Flandre régresse dans une moindre mesure (1.141 euros, -5,4%). Bruxelles, où le loyer moyen atteint pourtant déjà 2.080 euros, résiste le mieux, avec un recul de 3% seulement.

Qu’en déduire? Que si les prix locatifs baissent, c’est qu’il y a moins de demande. Pourquoi? D’une part, parce que la très nette reprise de l’activité immobilière confirme qu’un certain nombre de candidats propriétaires ont décidé de franchir le pas, aiguillonnés par la remontée annoncée des taux d’intérêt. "D’autre part, complète Vincent Dumont (Immoweb.be), il ne faut pas sous-estimer l’impact de la crise économique sur les revenus, ce qui exerce aussi une pression à la baisse sur les loyers."

Appartements: on se calme

Du côté des appartements, en revanche, le mouvement reste à la hausse, du moins sur papier. Mais il faut un peu nuancer le propos. Les 855 euros de loyer demandés en moyenne dans le pays représentent en effet une augmentation de 1,9%. Mais dans les faits, il s’agit d’un simple suivi de l’inflation (2,2% en 2010). En Wallonie, on peut même parler de recul, car la hausse de 1% du loyer moyen (595 euros) ne compense pas l’évolution du coût de la vie. Bruxelles et la Flandre, en revanche, tirent quelque peu la moyenne vers le haut, avec une progression supérieure à 3 %.

La palme des prix revient à Bruxelles

En matière de location, la Région bruxelloise reste encore et toujours la plus chère du pays. Une maison s’y loue en moyenne 2.080 euros par mois, tandis qu’un appartement tourne autour des 1.075 euros. A nuancer bien sûr selon les communes. Les plus abordables restent Jette, Molenbeek, Berchem, Anderlecht et Koekelberg, entre 670 et 750 euros environ. Mais la barre des 800 euros en moyenne est désormais franchie dans des communes telles que Schaerbeek, Forest et Evere, ces communes ‘intermédiaires’ entre le nord-ouest de la ville, moins favorisé, et le sud-est, nettement plus coûteux. C’est essentiellement dans cette direction qu’il faut chercher les appartements à plus de 1.000 euros mensuels de moyenne, la palme revenant une fois de plus à Woluwe-Saint-Pierre. Consolation: si les loyers restent très chers à Bruxelles, surtout dans la catégorie recherchée par les ménages à faibles ou moyens revenus, on ne peut en tout cas plus dire qu’ils explosent.

En bref
  • Les loyers de maisons sont globalement en baisse (-7,4%), plus sévèrement en Wallonie qu'en Flandre.
  • Les loyers des appartements sont en légère hausse, mais en termes nominaux seulement. La hausse du coût de la vie est dans bien des cas plus importante.
  • Les loyers des appartements et maisons sont de 10 à 15% plus chers en Flandre qu'en Wallonie.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés