analyse

Propriétaires, avez-vous déjà pensé au "deal" des AIS ?

©Photo News

Donner votre bien en location à des personnes précarisées en leur proposant un loyer plus abordable, mais bénéficier en retour d'une garantie de loyer et d'avantages financiers, c'est le "deal" que vous proposent les agences immobilières sociales. En Région bruxelloise, la demande est trois fois plus élevée que l'offre.

Les agences immobilières sociales (AIS) gèrent actuellement la location de 5.500 logements en Région bruxelloise. Chaque année, 300 nouveaux logements viennent gonfler la masse. En 2018, la croissance a même atteint 750 nouvelles unités, constate Fedais, la fédération des AIS. Malgré cela, la demande de logements sociaux ne cesse de croître dans la capitale. Ainsi, 15.000 ménages sont actuellement sur liste d'attente. Les AIS attendent donc à bras ouverts les propriétaires qui envisagent une autre manière de mettre leur bien en location. 

Pour rappel, en mettant votre logement à louer via une AIS, vous acceptez de revoir vos prétentions de loyer à la baisse en échange d'une série d'avantages financiers et de garanties sur la perception de votre loyer. Comme l'explique Fedais, "le propriétaire aidera tantôt une personne isolée, tantôt un couple ou une famille à se loger décemment et à un loyer abordable. En même temps, il recevra de l’AIS toutes sortes de services, garanties et avantages financiers : outre une gestion locative sans risque (paiement garanti du loyer, absence de vide locatif, couverture des éventuels dégâts locatifs…), l’AIS donne droit à une exonération totale du précompte immobilier ainsi qu’à des primes à la rénovation". 

25%
Loyer
Le pourcentage de décote auquel vous pouvez vous attendre si vous mettez votre logement en location via une AIS

Les agences immobilières sociales n'aiment pas mettre de chiffre "officiel" sur la décote de loyer à laquelle vous devez vous attendre, mais il semble que 25% soit une moyenne réaliste. Contre cette baisse de loyer, voici les avantages que vous allez obtenir : 

  • Pas de précompte immobilier

  • Accès aux primes régionales (rénovation de l’habitat, énergie, embellissement des façades) au taux le plus avantageux (indépendamment du niveau de revenus du propriétaire). L’octroi d’une prime est cependant conditionné à une durée de mise en location de 9 ans minimum (5 ans s'il y a un contrat en cours).
  • Réduction du taux de TVA: les propriétaires bénéficient d’un taux réduit de TVA à 12% pour construire ou acheter une habitation neuve (au lieu de 21%), à condition que cette dernière soit mise en location via une AIS pendant 15 ans minimum. Le taux inférieur de 12% s’applique aussi si le propriétaire rénove un logement existant de moins de 10 ans.

  • Garantie de revenus locatifs: l’AIS est garante du paiement du loyer (en cas de vide locatif et d’impayé) et des charges.

  • Remise en état du bien en fin de mandat (hors usure normale et vétusté). 
En Wallonie

Si vous mettez un logement en location en Wallonie, vous obtenez les avantages financiers suivants

  • Pas de précompte immobilier

  • Réduction d’impôts sur les dépenses faites en vue de la rénovation de l’habitation

  • Possibilité de bénéficier des prêts à 0% et des subventions pour des travaux réalisés dans l’habitation

 

Concrètement, les AIS fonctionnent la plupart du temps avec un mandat de gestion qui autorise l'AIS à gérer "pour compte" du propriétaire les différents aspects de la location: la sélection des locataires, l’établissement des baux et l’enregistrement de ceux-ci, la réalisation des états des lieux, la mise en place d’un suivi du locataire pour qu’il puisse s’approprier le lieu et le gérer en bon père de famille… et l’utilisation de tous les recours possibles, y compris en justice, s’il ne le fait pas. Attention toutefois : fin de mandat ne signifie pas fin de bail. Cela signifie qu'en cas de fin de mandat avec une AIS, le propriétaire pourrait se retrouver à devoir gérer des locataires qu'il n'a pas choisis. Les modalités de la fin de mandat doivent donc être bien établies dès le départ. 

Certaines AIS concluent aussi des baux principaux avec les propriétaires, ce qui signifie que l’AIS est locataire principale et sous-loue le bien à un sous-locataire occupant. Cela résoud le problème ci-dessus, mais la marge de manoeuvre de l'AIS est moins grande, ce qui risque de compliquer la gestion quotidienne, l’AIS devant se référer au propriétaire pour tout problème qu’elle rencontrerait.

 

Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content