mon argent

Rénover, c'est aussi préserver le climat

©belga

Comme vous le faites peut-être déjà avec vos déchets, vous pouvez aussi prendre des mesures pour tendre vers le "zéro déchet" en matière d’énergie dans votre habitation. C’est même une obligation en cas de grosse rénovation.

C’est un impératif européen: d’ici 2050, l’ensemble du parc immobilier belge (environ 4,4 millions de bâtiments) devra avoir réduit drastiquement sa consommation d’énergie et ses émissions de CO2.

Guide Immobilier 2019

Rénover et construire malin

- Combien vaut votre maison? Les prix des maisons, villas, appartements et terrains à bâtir dans toutes les communes de Belgique

- Habitation durable | Les normes, les prêts verts, les primes, les matériaux responsables, etc

- Rénover pour revendre | Quels sont les investissements qui augmentent la valeur de votre bien?

Le 'Guide Immobilier' est paru le 23/2. Abonné à L'Echo? Cliquez ici pour le lire au format PDF. 

Pour atteindre ces deux objectifs, les gouvernements fixent des exigences toujours plus concrètes pour les mesures et les projets de rénovation, d’après les explications du Centre scientifique et technique de la construction (CSTC). "Ainsi, des exigences relatives à l’isolation et aux installations techniques sont déjà en vigueur dans les trois Régions en ce qui concerne les travaux de rénovation soumis à un permis. Les performances globales du bâtiment — en cas de rénovations lourdes — sont, elles aussi, de plus en plus souvent soumises à des exigences."

En Wallonie

Depuis 2010, tout particulier qui rénove (ou construit) un bien en Région wallonne est soumis à la réglementation PEB (Performance Énergétique des Bâtiments). Celle-ci prévoit des exigences de performances énergétiques afin de garantir des bâtiments plus sains, plus confortables et surtout plus économes en énergie.

Actuellement, les Wallons doivent respecter la réglementation PEB qui date de 2017 (la précédente datait de 2014). Cependant, ils sont encouragés à respecter les exigences qui sont déjà prévues pour 2021. Ces dernières ont été baptisées "les normes Q-Zen" (abréviation de "Quasi Zéro énergie").

→ Les exigences PEB

La performance énergétique d’une habitation s’exprime au moyen de plusieurs indicateurs. Comme le montre le tableau ci-dessous, plus les valeurs K, Ew et Espec sont faibles, plus le bâtiment est performant. Voici la signification des différents indicateurs PEB:

  • K: niveau global d’isolation thermique, calculé sur la base de l’isolation thermique des éléments de construction, de leur superficie, de la compacité du bâtiment et des nœuds constructifs (également appelés "ponts thermiques").
  • Ew: niveau de performance énergétique global du bâtiment, résultant du rapport entre la consommation d’énergie primaire (l’énergie directement prélevée à la planète) annuelle totale du bâtiment (tel que conçu) et celle d’un bâtiment de référence.
  • Espec (consommation spécifique d’énergie primaire): c’est le rapport entre la consommation annuelle d’énergie primaire nécessaire pour le chauffage, le refroidissement et l’eau chaude sanitaire, déduction faite de l’énergie apportée par la cogénération ou le photovoltaïque et la surface de plancher chauffé (elle s’exprime en MJ ou kWh de plancher chauffé/m2/an).
  • Exigence Umax: plus la valeur U est faible, plus la paroi est isolée. Umax signifie que le coefficient de transmission thermique (U) ne peut pas dépasser la valeur maximale fixée des différents éléments de construction. Ces valeurs correspondent à des épaisseurs minimales d’isolant. Par exemple, pour le toit, la valeur d’isolation exigée par la réglementation PEB est de 0,24 W/m²k. Pour atteindre cette performance, l’isolation du toit doit comporter au minimum 20 cm de laine minérale (coefficient lambda de 0,035 W/m2k).
Investir dans les panneaux photovoltaïques en 9 questions

Alors que la Wallonie a mis fin à son système de soutien, l’investissement reste très intéressant, même si la législation et la taxation sont encore appelées à évoluer. A Bruxelles, c’est encore plus rentable. Explications >

Notez que pour atteindre les niveaux d’exigence (de 2017 comme de 2021), il n’y a pas de solution unique mais bien une combinaison de différentes options. "Les choix que vous opérerez dépendent d’une foule de facteurs (comme l’orientation de votre terrain, l’espace de stockage disponible, etc.). C’est en discutant avec votre architecte que vous arriverez à optimiser votre projet", d’après le Service public de Wallonie (SPW) Énergie.

Ceci dit, en prenant contact avec les Guichets Énergie Wallonie, vous pourrez déjà obtenir gratuitement des informations très pratiques en matière d’énergie. Pour plus d’infos, consultez le site www.energie.wallonie.be.

©Mediafin

À Bruxelles

Un particulier qui souhaite effectuer des rénovations dans son bien est concerné par la "réglementation travaux PEB" bruxelloise s’il compte réaliser des travaux nécessitant l’introduction d’une demande de permis d’urbanisme, pour autant que ces derniers concernent l’enveloppe du bien et qu’ils influencent sa performance énergétique. Voici dans les grandes lignes les exigences PEB à respecter pour une rénovation assimilée à du neuf (ou pour les nouvelles constructions).

Conseil

Pour avoir une idée de la performance énergétique d’une habitation et des travaux à réaliser pour la rendre moins énergivore, faites effectuer un scanning énergétique par un conseiller en énergie. Dans certains cas, il est même gratuit. Adressez-vous à votre commune, au gestionnaire de réseau ou à un "tailleur d’énergie."

"Ces exigences visent une haute performance énergétique et un climat intérieur sain", selon Bruxelles-Environnement:

  • Limiter le "Besoin Net en énergie pour le Chauffage".
  • Limiter la "Consommation d’Énergie Primaire" pour le chauffage, l’eau chaude sanitaire, le refroidissement et les appareils auxiliaires.
  • Isoler les parois de l’enveloppe en respectant des valeurs Umax/Rmin performantes.
  • Ventiler les locaux en respectant des débits pour assurer un climat intérieur sain et garantir une ventilation intensive en cas de surchauffe ou de forte pollution occasionnelle. 
  • Limiter les ponts thermiques aux nœuds constructifs.
  • Ne pas dépasser un indice de surchauffe.
  • Installer des compteurs de consommation des installations techniques.

Notez que si la rénovation ne concerne qu’une partie de l’enveloppe du bien, le particulier devra seulement respecter les exigences PEB (3) et (4) de la liste ci-dessus.

Pour de plus amples informations, surfez sur environnement.brussels/TravauxPEB. N’hésitez pas non plus à faire appel à l’aide des conseillers énergie bruxellois via homegrade.brussels.

4 bonnes raisons de rénover en respectant les exigences PEB

Bien que le certificat "PEB" soit obligatoire, il permet aussi d’augmenter facilement son confort tout en diminuant sa facture énergétique, selon les explications de Bruxelles- Environnement. Voici d’ailleurs quelques avantages recensés par l’organisation pour vous convaincre.

  1. Le respect des exigences PEB n’engendre pas de complications techniques. Il s’agit de mesures de bonne pratique.
  2. La facture énergétique à l’utilisation du bâtiment est allégée. Quelle que soit l’évolution du prix de l’énergie, le surcoût à la construction est compensé.
  3. Le confort des usagers est amélioré, tout en réduisant les besoins en énergie et les émissions de CO2.
  4. Elle offre l’occasion de participer à la dynamique pour préserver l’environnement et le climat.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n