Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité
Publicité

5 conseils pour une rénovation durable

Lorsque l'on parle de rénovation durable, on pense d'abord à rendre son habitation plus économe en énergie. Un premier pas, mais pas le seul!
©Pieter Van Eenoge

Félicitations, vous avez acheté une habitation et vous souhaitez la rénover. C'est déjà une opération durable, vu que vous réutilisez de l'ancien. Mais l'on ne peut en rester là. Voici cinq conseils pour une rénovation durable.

1/ Pensez au-delà des économies d'énergie

Lorsque l'on parle de rénovation durable, on peut d'abord penser à rendre son habitation plus économe en énergie. C'est certainement un premier pas dans la bonne direction. Mais vous pouvez aussi agir durablement par le choix des matériaux et leur éventuelle réutilisation.

"Une rénovation durable est une rénovation qui ne s'intéresse pas seulement à la performance énergétique de l’habitation, mais aussi à l'utilisation optimale de l'espace et à l'utilisation durable de l'eau et des matériaux", explique Evelien Willaert de l'ASBL Dialoog, un partenaire du Centre provincial d'appui pour l'habitation et la construction durables du Brabant flamand. Par exemple, l'eau de pluie est une bonne alternative à l'eau potable pour les toilettes, la machine à laver ou le robinet extérieur.

2/ Utilisez d'abord l'espace existant

Nous aimons vivre dans des locaux spacieux - et la pandémie de coronavirus a encore accru la demande d'espace - mais ce concept ne s'accorde pas à la définition d'un habitat durable. Car ceux qui vivent de manière durable ne cherchent pas de grands espaces, mais veulent habiter de manière compacte. Dans une petite habitation, vous avez tout simplement besoin de moins d'énergie.

"Demandez à votre architecte de dessiner dans un premier temps un plan qui optimise les espaces existants (...)."
Evelien Willaert
ASBL Dialoog

"Lorsque vous transformez, il est donc préférable de vérifier d'abord si le volume existant de l’habitation peut être optimisé, plutôt que d'opter pour la plus grande extension possible, ce qui ne vous laisse souvent plus assez de budget pour une rénovation de qualité", explique Evelien Willaert. N'agrandissez pas plus que nécessaire, car chaque mètre carré de surface bâtie entraîne des coûts d'entretien, de chauffage et de rénovation.

"Demandez à votre architecte de dessiner dans un premier temps un plan qui optimise les espaces existants, par exemple en réaménageant les combles ou en modifiant la disposition de l’habitation. Mais aussi en apportant partout suffisamment de lumière du jour, afin que le volume existant devienne plus agréable à vivre", poursuit-elle.

3/ Pensez à long terme

Même si vous ne disposez pas du budget nécessaire, pensez à long terme lorsque vous voulez rénover de manière durable et établissez un plan global. L'avantage d'une rénovation est que vous pouvez étaler les travaux, et donc les coûts, dans le temps. Posez-vous donc la question suivante: que faudrait-il faire pour transformer votre domicile en habitation durable?

"Ensuite, il s'agit de définir les priorités", poursuit Evelien Willaert. "Des chambres supplémentaires sont-elles nécessaires de toute urgence, par exemple? La première étape peut alors consister à rénover la toiture d'un grenier non isolé, ou peut-être même à surélever la toiture. Un nouveau toit peut également permettre l'installation de panneaux solaires. Vous n'avez pas besoin d'attendre la fin de tous vos travaux pour le faire.

"Dans une autre habitation, s'attaquer à une annexe mal agencée - dans laquelle la lumière du jour est insuffisante, il y a des problèmes d'humidité ou des matériaux de qualité inférieure ont été utilisés - pourrait être la priorité. Un petit effort supplémentaire pourrait alors consister à profiter de la rénovation de l'annexe pour rénover la façade arrière, en y plaçant de nouveaux châssis et une isolation de façade."

4/ Pensez deux coups à l'avance!

Il n'existe pas vraiment de feuille de route standard pour une rénovation durable. "Il n'est pas toujours vrai que la première étape de toute rénovation durable est la rénovation du toit, suivie du remplacement des fenêtres et se terminant par l'installation de panneaux solaires. Une rénovation durable est personnalisée: non seulement à la mesure du bâtiment, mais aussi à celle de ses habitants", affirme Evelien Willaert.

Toutefois, il existe un certain nombre de conditions de base pour chaque phase. Ainsi, chacune doit être bien pensée et correctement exécutée, sans compromettre les étapes suivantes. Cela signifie que vous devez tenir compte des travaux futurs et penser deux coups à l'avance.

"Si vous rénovez et isolez le toit maintenant, tenez compte de l'isolation future des murs extérieurs en prévoyant des débords de toit", cite Evelien Willaert à titre d'exemple. "Ou, lors de la rénovation d'un sol, pensez à intégrer un système de chauffage par le sol afin que votre habitation soit déjà préparée pour un chauffage à basse température dans le futur".

5/ Choisissez les bons matériaux

Pour vos revêtements, les matériaux naturels sont l’idéal. Du plancher massif, de la pierre, du liège, du sisal ou encore du linoléum. L’enduit pour lequel vous optez pour vos murs peut aussi être choisi de manière à respecter la nature. Certains enduits ont un impact limité sur l’environnement. Privilégiez donc les produits locaux ou les matières premières naturelles, sans pour autant négliger la qualité ou la performance. Par exemple, en choisissant un enduit à l’argile, vous permettrez à vos murs de "respirer" puisque l’argile régule l’humidité.

Côté peintures, les labels indiqués sur les pots vous permettront de choisir une peinture respectueuse de la nature. On pense notamment aux labels Ecolabel européen, Natureplus, NordicSwan… Optez également pour de la peinture sans additifs et sans solvants synthétiques. Ces petits gestes ont, non seulement, un impact sur l’écologie, mais aussi sur la santé, étant donné qu’ils participent également à une bonne qualité de l’air intérieur.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés