Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

La citerne d'eau de pluie, un must pour un habitat durable

Sécheresse et restrictions ne vous feront plus peur si vous avez installé un sytème de récupération d'eau de pluie chez vous. Comment faut-il procéder?
©Pieter Van Eenoge

De plus en plus fréquemment, nos étés sont synonymes de sécheresse. En période de forte chaleur, certaines régions en Belgique se voient obligées de réduire drastiquement leur consommation d’eau. En effet, lors de ces périodes de sécheresse prolongée, l’approvisionnement en eau potable peut être compromis étant donné le niveau très bas des nappes phréatiques. Or, en période de forte chaleur, la consommation d’eau potable augmente forcément. Certaines communes imposent donc à leurs résidents des restrictions d’usage de l’eau.

Avant d’installer une nouvelle citerne d’eau de pluie ou avant de l’améliorer, mesurez l’usage que vous voulez en faire ainsi que la surface de votre toiture.

Installer une citerne d’eau de pluie est donc une solution face aux périodes caniculaires. Elle vous permettra de ne pas utiliser de l’eau potable pour arroser vos plantes, faire vos machines, nettoyer votre terrasse ou encore pour faire fonctionner les chasses d’eau. Ces dernières comptent pour un tiers de la consommation en eau d'un ménage.

Notez aussi que les citernes font office de mini bassin d’orage en évitant l'accumulation de l'eau en dehors. C'est un rempart contre les inondations.

Récolte

Avant d’installer une nouvelle citerne d’eau de pluie ou avant de l’améliorer, mesurez l’usage que vous voulez en faire ainsi que la surface de votre toiture. En effet, ces deux critères  déterminent le volume d’eau que vous pourrez récolter, ainsi que l’envergure de votre installation.

Comme l’indique Renaud De Bruyn, expert eau chez Ecoconso, "en fonction de la quantité d’eau récoltée, on peut évaluer l’usage que l’on souhaite en faire: ponctuel (jardin), modéré (toilettes et ménage) ou intensif (jusqu’à l’hygiène et la boisson)".

"Plus la surface de toiture est grande, plus la quantité d’eau récoltée sera importante. Pour un usage intensif, on compte minimum 50 m² de toiture (au sol) pour deux personnes."
Renaud De Bruyn
Expert eau chez Ecoconso

Pour récolter l’eau de pluie, il est nécessaire d’avoir une toiture en pente avec un revêtement en ardoises ou en tuiles. Ce type de revêtement empêche, en effet, de contaminer l’eau. Vérifiez, par ailleurs, que votre toit ne contient pas d’amiante. Les gouttières feront office de connexion entre votre toit et votre citerne.

Stockage

Ensuite, il s’agit de stocker votre eau. "Plus la surface de toiture est grande, plus la quantité d’eau récoltée sera importante. Pour un usage intensif, on compte minimum 5 m³ de citerne pour 50 m² de toiture (horizontale) pour deux personnes", poursuit Renaud De Bruyn. "Pour une famille de quatre économe en eau, on compte plutôt 10 à 15 m³ de citerne pour 100 m² de toiture."

Selon les conseils d’Ecoconso, une citerne en béton enterrée sous terre permet de minéraliser votre eau. En effet, l’eau de pluie est légèrement acide. Si vous ne pouvez pas l’enterrer, vous pouvez installer une citerne à ciel ouvert, mais vous devrez alors vous limiter à un usage ponctuel ou modéré.

Filtres

Pour éviter de vous retrouver avec des impuretés, vous devez installer plusieurs filtres. L’un doit être placé avant l’arrivée de l’eau dans la citerne et permet de séparer les feuilles et autres éventuels petits animaux de la citerne. L’autre sera placé à la sortie de la pompe et permettra d’utiliser votre eau pour les chasses. Notez que si vous ajoutez un filtre de maximum 9 microns, l’eau sera utilisable pour le ménage ainsi que pour vos lessives.

Aujourd’hui, l’installation d’une citerne d’eau de pluie est obligatoire pour toutes les nouvelles constructions en Flandre et à Bruxelles (...) et l’est également dans certaines communes de Wallonie.

Enfin, vous pouvez aussi installer un système de microfiltration en fonction de vos besoins, surtout si vous souhaitez que votre eau soit potable.

Acheminement

En fin de processus, il reste à acheminer l’eau de la citerne jusqu’à vos toilettes, à vos robinets et autres arrivées d’eau. Pour cela, vous devrez inévitablement installer une pompe, de préférence isolée pour éviter qu’elle ne gèle.

Il est généralement recommandé de nettoyer ou de changer les filtres tous les deux ans. Votre citerne peut, elle, être nettoyée tous les 10 ans.

Quelles obligations?

Au niveau technique, lorsque vous installez un système de récupération d’eau de pluie, vous devrez obligatoirement séparer les tuyauteries d’eau de pluie et d’eau de distribution afin d’éviter toute contamination du réseau d’eau public.

1.500 à 5.000
euros
Avec un coût total allant de 1.500 euros à 5.000 euros, une citerne d'eau de pluie peut être amortie en quelques années.

Aujourd’hui, l’installation d’une citerne d’eau de pluie est obligatoire pour toutes les nouvelles constructions en Flandre et à Bruxelles, qu’il s’agisse de maisons ou d’appartements, et l’est également dans certaines communes de Wallonie.

Avec un coût total allant de 1.500 euros à 5.000 euros, une citerne d'eau de pluie peut être amortie en quelques années. Vos calculs doivent prendre en considération les frais annexes (entretien, électricité pour la pompe, nettoyage, etc.).

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés