Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

Les primes à la rénovation en Région wallonne

La Wallonie propose diverses primes et aides financières pour inciter les Wallons à rénover leur habitation. Certaines nécessitent un audit obligatoire, d'autres pas.

La Wallonie subdivise ses primes à la rénovation en deux groupes. Les premières sont les "primes habitation" et les autres sont les "primes petits travaux et toiture".

Le gouvernement a augmenté le montant des primes le 1er juillet 2023 afin de soutenir les travaux d'amélioration des bâtiments résidentiels. Selon la catégorie de revenus du demandeur, le montant de base peut être multiplié jusqu’à 6 fois et dépasser les 10.000 euros pour une prime. Les montants de l’isolation de la toiture, des sols, des murs et châssis n'est plus calculés en euro par kWh économisé, mais en euro par m².

1. Les primes habitation

Les primes habitation reprennent un certain nombre de postes de travaux: isolation thermique du toit ou des comples, assèchement des mus, audit logement, isolation thermique des murs et sols, installation électrique, remplacement des menuiseries/vitrages extérieur(e)s, pompe à chaleur, chaudière biomasse, système VMC, etc.

Les primes petits travaux et toitures

Certains travaux concernés par ces primes requièrent une visite préalable d'un estimateur du SPW Logement, tandis que d'autres pas. Par contre, aucun audit préalable n'est obligatoire.

Les travaux permettant d’obtenir une prime "petits travaux et toiture", dont le montant de la facture est fixé à 6.000 euros TVA C(sauf pour la rénovation du toit), sont listés sur le site "Énergie – Wallonie". Parmi eux, on retrouve : l’isolation de la toiture, le remplacement des menuiseries extérieures, l’installation d’une pompe à chaleur pour l’eau chaude sanitaire, la ventilation simple ou double-flux, la mise en conformité de l’installation électrique ou de gaz, etc.

2. Quelles conditions devez-vous remplir?

Afin de bénéficier d'une quelconque prime d'habitation (pas pour les primes petits travaux et toiture), vous devez respecter plusieurs conditions. Le passage d'un auditeur logement, agréé par la Région wallonne, est une condition sine qua non. Un audit de votre habitation sera ensuite réalisé mais il n'est plus, depuis le 1er juillet 2023, contraignant. Autrement dit, l'audit ne vous impose plus d'ordre de réalisation des travaux. Notez que la facture de l'auditeur est également subsidiée de 190 à 1.400 euros, selon le niveau de vos revenus (voir plus bas).

  • Type de logement: votre habitation doit être située en Région wallonne. Elle doit avoir été construite il y a au moins 15 ans et être destinée au logement à hauteur d'au moins 50%.
  • Domiciliation: si vous résidez déjà dans l'habitation, vous devrez vous engager à y rester encore cinq ans minimum après la date d'enregistrement du 1er rapport de suivi des travaux. Si ce n'est pas encore le cas, vous aurez 24 mois pour y emménager et vous y domicilier. La prime est disponible pour les propriétaires occupants mais également pour les propriétaires bailleurs qui s'engagent à respecter la grille des loyers.
  • Réalisation des travaux: dernière obligation, les travaux doivent être réalisés dans les sept ans à partir du rapport de l'audit. Ceux-ci devront être effectués par un entrepreneur inscrit auprès de la Banque-Carrefour des Entreprises. Si vous décidez de faire les rénovations par vous-même, vous ne pourrez pas profiter de ces primes.

3. Quel est le montant de la prime?

Le montant des primes diffère en fonction du revenu de votre ménage. Plus vos revenus sont élevés, moins votre prime le sera. Le montant de base de la prime peut être multiplié par 2, 3, 4 ou 6 en fonction de vos revenus imposables globalement et de la composition de votre ménage. Le montant des primes dépendra aussi des travaux que vous souhaitez effectuer et de leur contribution à l'amélioration de la performance énergétique de votre habitation. Mais toujours avec un maximum de 90% des factures.

Chaque année les catégories de revenus sont indexées. Pour les demandes de primes introduites à partir du 1er janvier 2023, les catégories de revenus sont les suivantes:

  • R1: inférieurs ou égal à 24.600 euros
  • R2: entre 24.600,01 et 34.900 euros;
  • R3: entre 34.900,01 et 46.100 euros;
  • R4: entre 46.100,01 et 104.400 euros:;
  • R5: supérieurs à 104.400 euros.

4. Quel est le processus à suivre?

Après avoir réalisé l'audit de votre habitation, vous pouvez envoyer votre demande de prime "Audit". Si votre dossier est complet et validé par l'administration, vous obtiendrez le feu vert pour commencer vos travaux. Dans le cas contraire, si l'administration n'a pas validé votre dossier, vous avez 60 jours pour le compléter et le renvoyer.

Lors de la phase de travaux, veillez à prendre des photos pour pouvoir toucher vos primes en fin de rénovation. Il vous faudra prouver que vous avez respecté l'ordre de priorité conseillé par l'auditeur logement afin de bénéficier des primes "Travaux". Si, pour certaines raisons, vous ne l'avez pas respecté, votre auditeur jugera lui-même si vos décisions étaient justifiées.

Lorsque toutes ces étapes sont remplies, vous pourrez recevoir les primes annoncées préalablement.

Prosumer


Entre 2020 et 2021, une prime annuelle payée par les gestionnaires de réseaux sera octroyée aux propriétaires de panneaux solaires. Ce qui permettra de compenser à 100% le tarif prosumer (tarif pour l'utilisation du réseau de distribution que doivent payer les personnes utilisant le réseau de distribution basse tension). En 2022 et 2023, la Région wallonne continuera à le compenser, mais cette fois à hauteur de 54,27%. Enfin, dès 2024, les propriétaires devront payer la totalité du tarif prosumer.


Jusqu'au 31 décembre 2023, la Wallonie pourra octroyer une prime pour les propriétaires qui décident de se doter d'un compteur intelligent à fonction double flux. Son installation permet de mesurer de façon précise l'injection et le prélèvement de l'électricité sur le réseau. L'un des objectifs premiers de cette prime est de pousser les prosumers à augmenter leur autoconsommation et donc à consommer l'électricité produite par leur installation à l'instant où celle-ci est produite.

Publicité
Messages sponsorisés