Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Quelle est la facture fiscale d'une résidence secondaire?

En Belgique, vous payez les mêmes impôts sur votre résidence secondaire qu’elle soit louée ou non. Si votre résidence se situe à l’étranger, c’est différent.
©Filip Ysenbaert

Lorsque vous êtes propriétaire d’une résidence secondaire, vous payez le précompte immobilier, mais vous devez également déclarer ce bien dans votre déclaration fiscale. À ceci peut s’ajouter une taxe sur les résidences secondaires. 

Déclaration fiscale 

Vous devez entrer dans votre déclaration fiscale le revenu (cadastral ou réel) de votre résidence secondaire. De fait, selon que votre résidence secondaire est située à l’étranger ou en Belgique, le fisc belge se base sur deux modes de calcul différents pour évaluer la base imposable des résidences secondaires. Le calcul est généralement plus favorable pour les biens situés à l'étranger, ce qui fâche l’Europe depuis de très nombreuses années. 

En Belgique

Que l’habitation soit louée à des fins privées ou ne soit pas louée, vous devez déclarer le revenu cadastral du bien majoré de 40%. Cette base imposable est ensuite indexée et ajoutée aux autres revenus imposables globalement pour être taxée selon le tarif progressif par tranches prévu par le code des impôts sur les revenus. 

À l’étranger

Si la résidence secondaire est louée, vous devez déclarer les loyers réels, diminués des taxes déjà payées à l’étranger. Du montant déclaré sera déduit un forfait de 40% au titre de frais d’entretien et de réparation. Si la résidence n’est pas louée, vous devez déclarer un "revenu locatif moyen annuel", qui est déterminé différemment selon les pays, diminué des impôts déjà payés à l’étranger. Sur le montant déclaré sera déduit le même forfait de 40%.

Si la Belgique a conclu une convention préventive de la double imposition avec le pays en question (c’est le cas avec la France, l’Italie, le Portugal, l’Espagne, etc. ), ces revenus (fictifs ou réels) sont exonérés en Belgique, mais sous réserve de progressivité. Cela signifie que l’on tient compte des revenus étrangers pour déterminer le taux d’imposition qui sera appliqué aux autres revenus, taxables en Belgique au tarif progressif. 

S’il n’y a pas de convention entre la Belgique et le pays dans lequel le contribuable détient une résidence secondaire, ce dernier sera taxé sur ses revenus étrangers (réels ou fictifs) en Belgique. La partie de l’impôt belge correspondant proportionnellement aux revenus immobiliers étrangers est toutefois réduite de moitié.

Précompte immobilier 

Vous êtes également redevable du précompte immobilier annuel sur votre résidence secondaire, calculé sur la base de son revenu cadastral indexé. Notez qu’étant donné qu’il ne s’agit pas de votre domicile principal, vous ne pouvez jamais obtenir de réduction du précompte immobilier, par exemple pour enfants à charge. 

Taxes sur les résidences secondaires 

Cette taxe est due par les propriétaires qui ne sont pas domiciliés dans leur habitation et ne la mettent pas en location. Pourquoi ? Les propriétaires d’une seconde résidence bénéficient des mêmes infrastructures et facilités que les résidents permanents – services d’incendie et de police, collecte des déchets et entretien des espaces publics – alors qu’ils ne contribuent pas aux finances de la commune via l’impôt des personnes physiques.

La taxe sur les secondes résidences à la Côte varie entre 500 et 1.000 euros par an. Cela fait des années que la taxe sur les secondes résidences à la Côte belge provoque une levée de boucliers dans les communes côtières qui pratiquent un taux zéro d'additionnels communaux, à savoir Knokke, Coxyde et La Panne. De fait, dans ces communes, les résidents ne paient pas d'impôts communaux tandis que les non-résidents sont imposés via la taxe "seconde résidence". Or, ils ne sont par définition par présents tout au long de l'année et profitent dès lors moins des infrastructures que les résidents. 

Résumé
  • Votre résidence secondaire est imposée à l'impôt des personnes physiques via le revenu cadastral (en Belgique) ou les loyers réels ou fictifs (à l'étranger). Le taux d'imposition est votre taux marginal. 

  • Vous payez également le précompte immobilier dans le cas d'une résidence secondaire en Belgique. 

  • Certaines communes, notamment sur la Côte belge, imposent une taxe de résidence secondaire

Lire aussi

Messages sponsorisés