Un chasseur de primes pour vos projets de rénovation

©Photo News

De nombreuses primes sont mises à la disposition des personnes voulant rénover leur habitation. Pour être sûr de ne pas en louper une seule, pourquoi ne pas faire appel à un professionnel?

Si vous rénovez votre habitation, vous avez sans doute droit à des primes à la rénovation et/ou à des primes énergie. Leur nature varie selon la Région dans laquelle votre bien est situé. Les conditions pour en bénéficier dépendent quant à elles d’une série de facteurs, selon la prime: vos revenus annuels, la composition de votre ménage, le fait s’il s’agit d’un bien dans lequel vous vivez ou d’un bien que vous mettez en location, la nature des travaux que vous avez l’intention de réaliser, etc. Certaines communes offrent par ailleurs des primes complémentaires.

Toutes les informations sont disponibles pour le public, encore faut-il savoir où aller les chercher et savoir les lire correctement.
Robin du parc
fondateur de primes-services

Si vous n’avez pas le temps de faire les recherches et de suivre les procédures et, surtout, si voulez vous assurer d’obtenir tout ce à quoi vous pouvez prétendre, vous pouvez faire appel à un "chasseur de primes". Ces professionnels se proposent de faire le "sale" boulot à votre place, moyennant une rémunération basée sur le montant qu’ils ont réussi à obtenir. "Toutes les informations sur les primes sont naturellement disponibles pour le public, encore faut-il savoir où aller les chercher et pouvoir les lire correctement", explique Robin du Parc, cofondateur de Primes-Services, l’un des pionniers en Région Bruxelles-Capitale.

Le mieux est de faire appel à un chasseur de primes avant le début de vos travaux, lorsqu’ils sont encore à l’état de projet. De fait, en fonction du montant qu’il est possible d’obtenir, une prime pourrait être en mesure de modifier l’ampleur des travaux que vous aviez prévu de faire. Et de toute façon, une bonne partie des primes doivent être préalablement accordées en amont du projet de rénovation. Par exemple, il faut introduire une demande de prime à la rénovation environ trois mois avant le début des travaux en Région bruxelloise. Dans de nombreux cas, faire la demande a posteriori est impossible, sauf par exemple pour les primes à l’énergie dispensées par l’IBGE.

En pratique

Le processus comporte trois étapes. "D’abord, nous analysons le dossier du demandeur. Parfois, on sait tout de suite qu’en raison de ses revenus, il n’aura pas droit aux primes qu’il pensait pouvoir obtenir. S’il y a droit, nous lui expliquons à quelles primes il peut prétendre et combien il peut espérer récupérer. Cette analyse est gratuite. Dans plus de huit cas sur dix, le client passe à l’étape suivante: il signe un contrat de gestion et un mandat de gestion. À partir de là, nous nous occupons de tout le processus d’obtention de la prime", explique Robin du Parc. Ce qui signifie que dans la plupart des cas, le client n’aura plus aucun contact avec les administrations (sauf certaines en Flandre qui ne traitent pas avec des intermédiaires).

Toutefois, le client devra toutefois fournir une série de documents lui-même (extrait de rôle, plans de l’architecte, devis de l’entrepreneur, etc.) pour permettre au chasseur de primes de monter les dossiers.

Commission de 10%

Les chasseurs de primes se rémunèrent sous forme de commission sur le montant total des primes obtenues. Il faut compter un pourcentage équivalent aux honoraires des architectes, c’est-à-dire 10% environ. La facturation suit la même logique que celle d’un entrepreneur avec une facture d’acompte, des factures d’avancement et une facture de solde en fin de mission. "Nos honoraires sont de 10% pour un montant récolté supérieur à 10.000 euros et de 12,5% pour un montant récolté inférieur. Pour toutes les demandes de primes en gestion en Wallonie et en Flandre, nos honoraires sont de 12,5% pour compenser un temps de gestion et de suivi beaucoup plus important qu’à Bruxelles", précise-t-il. A ceci s’ajoute la TVA de 21%.

Wallonie
Auditeur obligatoire

Le gouvernement wallon espère aboutir à un nouveau système de primes (qui fusionnera les primes à la rénovation et les primes énergie) au 1er trimestre 2019.

Selon ce projet, tout demandeur devra faire appel à un auditeur, afin de lister l’ensemble des travaux à réaliser et définir leur ordre de priorité.

Une fois l’audit réalisé, le demandeur devra introduire sa demande de primes auprès de l’administration. L’auditeur sera aux côtés du demandeur tout au long de la procédure, depuis la réalisation de l’audit jusqu’au contrôle des travaux réalisés, en passant par le calcul des primes.

Faire appel à un chasseur de primes en Wallonie ne devrait dès lors plus avoir beaucoup de sens.

Lire également

Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content