Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

La vente publique pour vendre un bien immobilier, bonne idée?

Vous pouvez espérer obtenir un prix plus élevé en vente publique si votre bien est recherché. En outre, vous aurez votre argent plus rapidement.
©Filip Ysenbaert

Une vente publique inverse en quelque sorte l’orientation de la négociation commerciale sur le marché de l’immobilier. Alors que dans une vente de gré à gré, l’acheteur potentiel a tendance à proposer un prix inférieur à celui demandé par le vendeur, dans une vente publique, les candidats-acquéreurs peuvent surenchérir, ce qui pousse le prix vers le haut. "En pratique, le processus d’enchères donne souvent un résultat supérieur aux attentes des vendeurs. À condition qu’il y ait suffisamment de personnes intéressées. Une vente publique n’a vraiment de sens que pour les biens recherchés sur le marché", souligne le notaire Bart Van Opstal.

En clair, si vous êtes tenté de mettre votre bien en vente publique, demandez-vous d’abord si votre habitation ou terrain à bâtir suscitera beaucoup d’intérêt. Des maisons délabrées, vides depuis des années, ou des logements situés dans un quartier où dix autres biens sont également à vendre attireront peu de candidats-acquéreurs à une vente publique. Il en va tout autrement pour les habitations nichées dans des quartiers convoités où un bien est rarement à vendre. Vous devez également savoir qu’une vente publique est tout sauf discrète. Comme son succès dépend du nombre de personnes intéressées, le notaire veillera à faire un maximum de publicité. Si vous voulez effectuer une transaction immobilière en toute discrétion, ce n’est donc pas la voie à suivre.

Vente express

Depuis 2018, les notaires organisent des ventes publiques sur une plateforme numérique: Biddit.be. Quatre ventes publiques sur cinq dans notre pays ont déjà lieu sur cette plateforme. "La messe est dite: les ventes publiques traditionnelles sont appelées à disparaître. Elles attirent en effet surtout un public âgé. Si le groupe cible de la vente est celui-là, c’est parfait. Mais, dans la plupart des cas, une vente passant par une plateforme numérique attirera un public beaucoup plus large", explique Bart Van Opstal.

8 jours
Enchères
Les enchères en ligne durent toujours huit jours sur la plateforme Biddit.

Sur la plateforme en ligne, la publicité commence en général six semaines avant le début des enchères. Les enchères durent toujours huit jours. Une fois les enchères terminées, l’acte de vente est signé le plus rapidement possible dans l’étude du notaire vendeur. Dans certains cas, la date de l’acte est déjà incluse dans les conditions de vente. Le processus total n’aura duré que quelques semaines (contre quatre mois lors d’une vente classique), car toutes les recherches nécessaires ont été effectuées au préalable par le notaire.

Pour les ventes physiques, le notaire fait généralement la publicité durant trois ou quatre semaines et, dans les deux semaines qui suivent, organise une séance unique (et non pas deux comme jadis). Dès que l’offre la plus élevée est acceptée, l’acte notarié est signé. Et la vente est ainsi conclue. "C’est toute la différence avec la vente de gré à gré, où un compromis est signé dans un premier temps, avant l’acte notarié trois mois plus tard", explique Bart Van Opstal. 

Aucune garantie

Le vendeur a toujours le dernier mot. Il peut décider de retirer son bien de la vente.
Bart Van Opstal
Porte-parole de la Fédération des notaires

Une vente publique n’offre bien entendu aucune garantie sur le niveau de prix qui sera obtenu. Dès lors, que se passe-t-il si l’offre la plus élevée reste nettement inférieure à vos attentes? "Le vendeur a toujours le dernier mot. Il peut décider de retirer son bien de la vente", précise  Bart Van Opstal. Le propriétaire ne peut cependant pas s’opposer à la vente dans le cas d’une vente publique judiciaire (par exemple, lorsque l’habitation fait l’objet d’une saisie).

Mis à part les honoraires habituels du notaire pour l’acte de vente, vous ne supportez aucun des frais liés à la vente publique. C’est en effet l’acheteur qui paie au notaire les frais de publicité (qui sont fixés par la loi).

Résumé
  • Une vente publique a tendance à pousser le prix vers le haut, mais cela fonctionne seulement pour les biens recherchés. 
  • L'avantage pour le vendeur est la rapidité du processus. En quelques semaines, il reçoit le produit de la vente. 
  • Le vendeur peut retirer le bien de la vente s'il estime que le prix n'est pas atteint, sauf s'il s'agit d'une vente publique judiciaire. 
  • C'est l'acheteur qui supporte tous les frais liés à la vente publique. 

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés