Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Votre crédit hypothécaire moins cher?

Des taux peu élevés sont un véritable supplice pour les épargnants mais... une réelle bénédiction pour les emprunts. Et non seulement pour les nouveaux crédits, mais aussi pour les emprunts existants, qui pourraient devenir moins chers, via leur refinancement. Etat des lieux.

Forte baisse des taux variables

Les taux appliqués pour des crédits à taux fixe ou variable diffèrent. Actuellement, cette différence s'élève à 2%, voire plus ! En mars, les taux variables avaient atteint un niveau très bas historiquement parlant et s'y situent encore en ce moment. Mais les taux appliqués pour les crédits à taux fixe n'ont pas suivi cette tendance. Pour vous donner un ordre de prix: le taux officiel affiché chez KBC est de 5,87% pour un emprunt à taux fixe sur 20 ans. Le taux révisable annuellement retombe, quant à lui, à 3,68%.

Préférence pour le taux variable

Les emrpunteurs ne s'y sont pas trompés. Suite à l'évolution des taux à court et long termes, on remarque une forte augmentation des emprunts à taux variable. Les grandes banques ont remarqué un succès grandissant des taux variables depuis le mois de mars. Chez KBC, 59% des crédits contractés en juin étaient à taux variable (à révision annuelle ou quinquennale). Au mois de juin de l'année dernière, ils ne représentaient que 21% des crédits contractés. Une tendance identique a été observée chez BNP Paribas Fortis: en juin, 44% des contrats sont emprunts à taux variable. Cela représente bien plus que le nombre de crédits à taux fixe pour une durée de 20 à 30 ans (28% seulement).

Aussi pour les emprunts en cours

Si vous avez déjà un emprunt en cours et que vous aviez opté pour un taux révisable annuellement, la révision du taux sera une bonne affaire. Les crédits revus actuellement pourraient avoir droit à une baisse importante des taux. En ce moment, d'après le baromètre des taux d'Immotheker, le taux moyen le plus bas - autrement dit, la moyenne des taux les plus bas accordés par les banques – se situe à 3,07%. Environ la moitié du taux appliqué l'année dernière!

Le taux variable est-il intéressant?

Etant donné les taux bas actuels, vous pouvez vous attendre à de futures hausses de taux avant l'échéance de votre crédit. Mais la hausse restera limitée. Dans notre pays, les révisions de taux sont en effet réglementées. L'éventuelle hausse (et baisse) des taux qui pourrait se produire à l'avenir est ainsi limitée. Dans le jargon professionnel, on parle de "cap" (ou "floor" à la baisse). Par ailleurs, certaines institutions offrent la possibilité, sans frais supplémentaires, de passer à une formule à taux fixe. Vous pourrez alors limiter les risques.

Dans tous les cas, le fait de comparer les taux des diverses institutions financières vous fera toujours économiser de l'argent. Ne vous contentez pas du taux officiel affiché, mais négociez. Ne vous imaginez pas que votre banquier vous proposera d'office le meilleur tarif. C'est également une erreur de croire qu'une banque chez qui vous n'êtes pas encore client ne pourra pas vous accorder de taux avantageux.

Hausse des emprunts hypothécaires malgré la crise

Suite à la crise, très peu de ventes (et donc de financement) d'immobilier ont eu lieu en janvier et février. Mais cette tendance semble s'être inversée. Chez BNP Paribas Fortis, le nombre de contrats signés a augmenté de 22% durant le deuxième trimestre 2009, en comparaison avec le premier trimestre. "Traditionnellement, de nombreux crédits sont souscrits en juin. Cela a un rapport avec le salon Batibouw. Les demandes de crédit du mois de mars sont contractées en juin", explique Liliane Tackaert, porte-parole de la banque. Les crédits contractés cette année sont plus nombreux que ceux contractés l'année dernière à la même période. 8% de crédits en plus on été contractés cette année par rapport au deuxième trimestre 2008.  

La reprise de l'activité immobilière a été confirmée par le "baromètre des notaires". Le notariat a également remarqué la forte reprise après la morosité des résultats de janvier et de février. L'activité d'avril et mai, quant à elle, s'est stabilisée. Celle de juin a connu une nette reprise!

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés